VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Yémen - 29 octobre 2016 - Les gentils Américains et leur Arabie Séoudite font (...)

Yémen - 29 octobre 2016 - Les gentils Américains et leur Arabie Séoudite font crever de faim 1,5 millions d’enfants

samedi 29 octobre 2016, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 29 octobre 2016).

Note de do :

Il y a eu une révolution au Yémen qui a chassé Abd-Rabbou Mansour Hadi, le dictateur au service de l’impérialisme américano-sioniste. Et ce dernier n’a de cesse, avec l’aide de sa société écran nommée "Arabie Séoudite" de vouloir coûte que coûte le remettre en place.

La propagande occidentale veut nous faire croire que c’est une guéguerre entre sunnites et chiites, mais c’est faux ! c’est une histoire de pauvres de toutes les religions qui se sont révoltés avec succès contre l’exploitation de l’homme par l’homme. Je le sais parce que j’ai vu un Yéménite à C’est dans l’air, il y a de nombreux mois, et il a refusé de dire ce que le présentateur voulait lui faire dire ; et, jusqu’au bout, il a tenu bon, et affirmé que ce n’était pas une révolte des chiites contre les sunnites, mais une révolution de la pauvreté.

Cette histoire de gosses qui crèvent de faim au Yémen à cause des Amerloques me rappelle que les Américains ont fait mourir au moins 500 000 enfants en Irak pour préparer leur guerre contre Saddam Hussein, qu’ils avaient pourtant placés eux-mêmes au pouvoir, mais qui était devenu désobéissant.


Près de 1,5 million d’enfants ont faim au Yémen

http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN12S28M?sp=true

Vendredi 28 octobre 2016 19h40

Adolescente de 18 ans, hospitalisée pour un cas de malnutrition aiguë sévère à l"hôpital de Houdieda, au Yémen. Près de 1,5 million d"enfants de ce pays souffrent de malnutrition et plus de la moitié de la population vit en ayant faim. /Photo prise le 24 octobre 2016/ REUTERS/Abduljabbar Zeyad

LONDRES (Fondation Thomson Reuters) - Près de 1,5 million d’enfants vivant au Yémen souffrent de malnutrition et plus de la moitié de la population vit en ayant faim, ont annoncé des organisations humanitaires onusiennes.

Le conflit yéménite, qui dure depuis 18 mois, a placé 370.000 enfants en risque de malnutrition sévère, c’est-à-dire qui ont besoin au plus vite d’un traitement pour les empêcher de mourir, a dit vendredi le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef).

"La situation est très grave sur le terrain. Quand on voit des mères qui ont si peu pour se nourrir et qu’elles voient leurs enfants en train de s’éteindre, cela brise le coeur", a déclaré Bettina Lüscher, porte-parole du Programme alimentaire mondial (Pam), lors d’une conférence de presse.

"C’est vraiment choquant et horrible de voir cela au 21e siècle", a-t-elle souligné.

Près de la moitié des enfants au Yémen présentent des retards de croissance, affirme le Pam.

Bettina Lüscher explique que la baisse des ressources et l’accroissement des besoins du Pam l’ont obligé à réduire les rations de nourriture qu’il distribue chaque mois à six millions de personnes.

Près de sept millions de Yéménites ont un besoin absolu de nourriture, a-t-elle ajouté, tout en disant redouter que la situation se détériore encore en raison de la persistance du conflit qui oppose les milices houthies, soutenues par l’Iran, aux forces de l’ancien président Abd-Rabbou Mansour Hadi, appuyé par une coalition de pays arabes conduite par l’Arabie saoudite.

Le Pam aura besoin de 257 millions de dollars (235 millions d’euros) pour fournir une aide alimentaire jusqu’à mars prochain.

Ces informations surviennent quelques jours après la publication de photos prises par un photographe de Reuters montrant une adolescente aux traits décharnés par la faim.

La jeune fille est l’une des plus de 13 millions d’habitants, environ la moitié de la population, confrontés à la disette alors que le pays est menacé de tomber tout entier dans la famine, disent les Nations unies.

(Lin Taylor ; Nicolas Delame pour le service français, édité par Danielle Rouquié ; La Thomson Reuters Foundation est la fondation caritative de Thomson Reuters qui se consacre à la couverture des sujets humanitaires et liés aux droits des femmes, à la lutte contre la corruption et au changement climatique. www.trust.org)

Révolution au Yémen - 26 mars 2015 - Ces crimes saoudiens, américains et israéliens ne nous abattront pas :

http://mai68.org/spip/spip.php?article8656

Hier, le dictateur du Yémen au service de l’impérialisme américano-sioniste a dû s’enfuir face à la révolution yéménite. Entre parenthèses, on n’a de cesse de nous dire que cette révolution est faite par les chiites. C’est faux. J’ai entendu il y a un ou deux ans un Yéménite à C dans l’air s’offusquant que l’on dise cela. Lui, il a dit et redit que la révolution au Yémen était faite par les pauvres, dont en particulier des chiites, mais il y a aussi des sunnites.

Cependant, on connaît le "défaut" de l’impérialisme occidental qui fait exprès d’« analyser » les événements de façon ethnique afin de diviser selon la "race" pour mieux régner. Ce même impérialisme qui ose simultanément prétendre se battre contre le racisme. Notez bien qu’il parle toujours de se battre « contre le racisme et l’antisémitisme », afin que l’on sente bien que le racisme contre les Juifs est plus grave que les autres racismes, puisque selon les prétentions du sionisme : « Les Juifs sont le peuple élu » ! Alors, QUI est raciste ?

Donc, la propagande bourgeoise de l’impérialisme américain prétend qu’au Yémen, il y a lutte entre les sunnites et les chiites. Et donne raison aux sunnites, puisqu’en ce moment, l’Occident fait semblant de s’allier aux sunnites pour combattre l’antisioniste chiite Bachar el-Assad en Syrie, de la même façon qu’il avait fait semblant de s’allier aux chiites en 2003 pour combattre en Irak l’antisioniste sunnite Saddam Hussein.

Au Yémen, il ne s’agit donc pas d’une guéguerre raciste entre sunnites d’un côté et chiites de l’autre, mais d’une révolution des pauvres contre l’exploitation de l’homme par l’homme et donc aussi contre l’impérialisme qui domine la région. C’est-à-dire contre l’impérialisme américano-sioniste, dont l’Arabie Séoudite n’est qu’une société écran et un réservoir de mercenaires.

Donc, comme hier le dictateur Hadi du Yémen a dû s’enfuir ; aujourd’hui, les révolutionnaires et les civils yéménites ont été fort méchamment bombardés par l’aviation impérialiste.

Cliquer ici pour l’article et les commentaires

Irak - C’est la CIA qui avait placé Saddam Hussein au pouvoir

Roger Morris raconte que la CIA a joué un rôle dans deux coups d’État en Irak durant les jours les plus sombres de la guerre froide, dont un putsch en 1968 qui a fermement mis Saddam Hussein sur le chemin du pouvoir :

http://mai68.org/spip/spip.php?arti…

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0