VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Gaz de schiste - une étonnante mobilisation en Ardèche ! (vidéo (...)

Gaz de schiste - une étonnante mobilisation en Ardèche ! (vidéo 12’)

jeudi 10 octobre 2013, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 14 février 2011).

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

Pour éviter les problèmes de la Pensylvanie,
Il ne faut pas une règlementation stricte
de l’exploitation du gaz de schiste,
mais une interdiction stricte de cette industrie.
Cliquer ici pour signer directement la pétition.


No gazaran !

Gaz de schiste : une étonnante mobilisation en Ardèche !

L’information est tombée fin 2010. Jean Louis Borloo, grand chef d’orchestre du Grenelle de l’Environnement signait, juste avant de quitter le gouvernement et à l’insu de tous, plusieurs permis d’exploration de gaz de schiste avec des multinationales françaises et étrangères.

Organisation

Le département de l’Ardèche est concerné et en quelques semaines, l’information se répand comme une traînée de poudre. Des mails à saturer nos boites électroniques, des discussions de rue, de l’inquiétude… Bien vite, la création d’un collectif de refus au projet : citoyens, associations, collectivités locales, syndicats et partis politiques rassemblés autour d’un objectif commun.

Des affiches et des autocollants pointent leur nez dans l’espace public et nous voilà partis dans une belle série de réunions publiques sur l’ensemble du territoire. Salles polyvalentes combles, rassemblant plusieurs centaines de personnes à chaque réunion, les chaises manquent, on reste debout, on s’assoie par terre… on s’arrange, on sait pourquoi on est là ! Diversité de générations et d’origines sociales.

Projection d’un film qui fait froid dans le dos sur l’exploitation de gaz de schiste aux Etats Unis… de l’eau du robinet qui prend feu, vous avez déjà vu ça ?, et des pathologies, en veux tu en voilà, des poissons décimés à la surface des cours d’eau… et j’en passe. Par la technique de « fracturation hydraulique » du schiste en profondeur, les nappes phréatiques sont tout simplement polluées par quantité de produits chimiques. Et la consommation d’eau est colossale !

Présentation des enjeux sur le territoire Ardéchois. Aïe, aïe, aïe, ils paraissent monumentaux car le gâteau est conséquent. La lutte risque de durer.

Action

Débat : que pouvons nous faire ?, comment s’organise t’on ? Et bien vous donnez vos coordonnées, vous identifiez bien la photo des camions sismiques qui risquent de venir traîner sur les routes ardéchoises, on organise des pyramides téléphoniques et dès qu’un véhicule est identifié, BLOCAGE !

Une action directe non violente d’ampleur est possible et encouragée, pour se réapproprier l’avenir du territoire… Intéressant !

Et les collectivités locales délibèrent les unes après les autres contre ce projet. Les élus se mouillent. Ca fait du bien !

Motivations

« Touche pas à mon Ardèche », « La vie de mes enfants ? » et « Mon cadre de vie » semblent être les motivations premières de cette importante mobilisation. Il est toujours plus simple de se rassembler « contre » plutôt que « pour » et le grand méchant loup extérieur fédère. On pourrait croire au syndrome NIMBY (« Pas dans mon arrière cour ») et il y est sans doute pour quelque chose mais le débat est vite (et heureusement) élargi : « Si nous maintenons nos niveaux de consommation énergétique actuels en Europe, nous aurons besoin de ce gaz ! ».

Les économies d’énergie et le scénario « Négawatt » sont évoqués, les lumières de la salle sont timidement pointées du doigt (la centrale nucléaire du Tricastin est proche), on parle de la pression sur les ressources naturelles des pays du Sud, de l’agriculture toxique, de la puissance de l’argent, du déni de démocratie…

Une coordination interdépartementale de vigilance est en train d’être créée (Hérault, Drôme, Lozère et Gard sont aussi concernés) et des liens sont envisagés avec les réseaux québécois.

Cette menace environnementale bien réelle déclenche une mobilisation locale sans précédent. Elle est sans doute aussi paradoxalement une belle opportunité pour amener à une réflexion plus globale sur nos modes de vie, sur la démocratie, la décroissance et l’expérimentation de nouveaux modes d’action militants.

…A SUIVRE… ET A SOUTENIR !


Plus d’infos : http://www.stopaugazdeschiste07.org


Le gaz de schiste en 120 secondes !

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.


Gaz de schiste : WO ! Ne le cherchez pas, c’est ci-dessous :

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

http://www.petitions24.net/signatures/gaz_de_schiste__non_merci

Sisi, on est contre ! Totalement contre ! un point c’est TOUT !

2 Messages de forum

  • PÉTITION

    Gaz de schiste : non merci !

    http://www.aves.asso.fr/article1163…

    Le 11 janvier 2011

    Suite à l’appel de Fabrice Nicolino sur son blog, Planète sans visa, nous vous encourageons à signer en masse cette pétition. N’oublions pas que la Nièvre est aussi concernée…

    Sans aucune information, sans aucune consultation, le gouvernement français a offert, à des sociétés nationales et étrangères le droit d’explorer le sous-sol français à la recherche de gaz et de pétrole de schiste.

    La technique pour ramener le gaz à la surface est nouvelle, délicate et surtout, désastreuse sur le plan environnemental. La « fracturation hydraulique horizontale », consiste à provoquer des failles à l’aide d’un liquide envoyé à très forte pression, pour libérer le gaz et le pétrole pris dans la roche compacte, à environ 2000 mètres de profondeur. Trois « ingrédients » sont nécessaires pour créer ces mini séismes : des quantités phénoménales d’eau (entre 15 000 et 20 000 m3), des produits chimiques (plus de 500) pour attaquer la roche et des micro-billes pour maintenir ouvertes les failles.

    Aux Etats-Unis, le bilan de l’extraction de ces énergies fossiles est catastrophique : pollution massive des nappes phréatiques et de l’air, destruction des paysages et de milieux naturels, etc. Leur exploitation, en France, conduirait inéluctablement aux mêmes dégâts ainsi qu’à des émissions accrues de gaz à effet de serre, alors même que notre pays s’est engagé à les diviser par quatre.

    Les autorisations de prospection sur plus de 10% du territoire ont été accordées sans débat sur les besoins énergétiques à moyen et long terme, sans discussion sur la nécessité de lutter contre le gaspillage, rechercher une meilleure efficacité énergétique et les alternatives renouvelables.
    Pour toutes ces raisons, nous exigeons un débat public avec la société civile, les élus locaux et nationaux, pour dresser un inventaire complet des conséquences environnementales, sanitaires, économiques et sociales de cette « nouvelle folie industrielle ».

    C’est pourquoi nous demandons un gel immédiat des prospections et la suspension des permis de recherche de gaz et pétrole de schiste sur l’ensemble du territoire français.

    Coordination des collectifs pour un moratoire sur la prospection du gaz de schiste

    Voir aussi le documentaire en 7 parties sur ce qui risque d’arriver en France :

    http://www.dailymotion.com/video/xg…

    PDF pour visualiser les sites (demandes de permis, en cours, etc.) :

    http://www.developpement-durable.go…

    Signez la pétition :

    http://www.petitions24.net/signatures/gaz_de_schiste__non_merci

  • Usure intégrée - obsolescence programmée - Sac biodégradable - Prêt à jeter (vidéo Arte 1h15) :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article2262

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0