VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > « Sang juif » de Hitler : le Kremlin dément s’être excusé auprès de (...)

« Sang juif » de Hitler : le Kremlin dément s’être excusé auprès de Bennett

samedi 7 mai 2022, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 7 mai 2022).

note 1 : La première fiche en français sur Hitler date pourtant de 1924, mais elle n’émane ni du Deuxième Bureau ni de la Sûreté générale : c’est le petit service de sûreté de la Haute Commission interalliée des territoires rhénans qui l’a produite. Le second prénom de Hitler est Jacob.

note 2 : Dans les années 1840, Salomon Mayer-Rothschild eut un enfant adultérin avec sa servante. Cet enfant, une fille, eut plus tard un fils, qui devint le Chancelier d’Allemagne : un certain Adolphe Jacob Hitler.

Note 3 : Hitler n’a pas pu tuer le Juif qu’il y avait en lui ; alors, il a tué tous les juifs qu’il y avait autour de lui.

Al Manar, 6 mai 2022 : Le Kremlin a démenti les déclarations israéliennes selon lesquelles le président russe Vladimir Poutine s’est excusé auprès du Premier ministre israélien Naftali Bennett.


« Sang juif » de Hitler : le Kremlin dément s’être excusé auprès de Bennett

https://french.almanar.com.lb/2321629

6 mai 2022

Rédaction du site al-Manar de la télévision du Hezbollah libanais censurée en France, terre d’accueil et de liberté.

Le Kremlin a démenti les déclarations israéliennes selon lesquelles le président russe Vladimir Poutine s’est excusé auprès du Premier ministre israélien Naftali Bennett. Un communiqué qu’il a publié assure que durant l’appel téléphonique entre le président Poutine et Bennett, il n’y a pas eu d’excuses pour les propos du chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov, qui avait lors d’une interview avec un média italien fait allusion à l’éventualité que Hitler puisse avoir du sang juif dans les veines.

« La discussion qui s’est tenue entre les dirigeants des deux pays est tout-à-fait comme cela est énoncé dans le communiqué du Kremlin » a assuré le jeudi 5 mai le porte-parole du Kremlin, Dimitry Peskov.

Selon le média russe RT, le communiqué du Kremlin rapporte aussi que lors de son échange avec Bennett , Poutine a rappelé que « sur les six millions de juifs torturés dans les ghettos et les camps de concentration tués par les nazis lors d’opérations punitives , 40% étaient des citoyens russes »

« Le Premier ministre [israélien] a accepté les excuses du président Poutine pour les remarques de Lavrov et l’a remercié d’avoir mis au clair son attitude concernant le peuple juif et la mémoire de l’Holocauste », avait argué dans un communiqué le bureau du chef du gouvernement israélien Naftali Bennett, le 5 mai, à la suite d’un appel téléphonique entre les deux leaders.

Les relations entre la Russie et Israël s’étaient tendues après que Sergueï Lavrov a déclaré, le 1er mai sur la chaîne de télévision italienne Mediaset : « Je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif. »

Le ministre russe des Affaires étrangères répondait alors à l’argument selon lequel il ne pourrait pas y avoir de nazisme en Ukraine puisque le président Volodymyr Zelensky est lui-même juif.

Le chef de la diplomatie israélien Yaïr Lapid avait réagi à ces propos dans un communiqué, demandant des excuses et précisant que l’ambassadeur russe était convoqué pour des « clarifications ».

La diplomatie russe avait alors répliqué en qualifiant les propos de Lapide de « déclarations anti-historiques » qui explique le soutien au régime néonazi à Kiev. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères avait aussi donné des exemples de collaboration entre des juifs et les nazis pendant la seconde guerre mondiale.

L’anticommunisme, profession des sionistes (Livre introuvable d’URSS 1972)

http://mai68.org/spip/spip.php?article4974

Les Juifs aussi sont divisés en classes : une classe dominante, et une classe dominée. Le sionisme est l’idéologie de la classe dominante juive.

Je vous propose aujourd’hui un petit livre, de moins de cent pages en gros caractères, qui nous vient en direct de l’ancienne Union Soviétique. Il a été écrit par N. Bolchakov et publié par Novosti en 1972. Il nous explique en particulier que le sionisme est l’idéologie de la classe dominante juive. Mais aussi, il dénonce les nombreuses compromissions du sionisme avec Hitler et les nazis ; et plein d’autres choses. Ce petit livre est Bourré de références prouvant ce qu’il raconte. PDF.

Cliquer ici pour l’article, le PDF et les commentaires

Ariel Sharon - 1982 - « je ferai tout ce que je pourrai pour accroître l’antisémitisme ! »

http://mai68.org/spip/spip.php?article6549

« À propos du doux et du délicat ». Interview d’Ariel Sharon par Amos Oz, 1982.

Note de do : Comme à l’époque les sionistes ont tout fait pour que l’on croie que cette interview était un faux, je vais prouver qu’elle est vraie.

Ariel Sharon en 1982 : « Même aujourd’hui je me porte volontaire pour faire ce sale travail pour Israël, de tuer autant d’Arabes qu’il est nécessaire, de les déporter, de les expulser, de les brûler, de faire que le monde entier nous haïsse, de tirer le tapis de dessous les pieds des Juifs de la diaspora, ce qui les forcera à courir vers nous en pleurant. Même s’il faut faire sauter une ou deux synagogues par-ci par-là, cela m’est égal. Et cela m’est égal aussi si une fois le travail fait, vous me mettez devant un tribunal de Nuremberg puis me jetez en prison à vie. Pendez-moi même, si vous voulez, comme criminel de guerre. » … « Ainsi je suis un antisémite ? Parfait ! » … « je ferai tout ce que je pourrai pour accroître l’antisémitisme ! »

Autre note de do : L’ANTISÉMITISME EST LE MEILLEUR ALLIÉ DU SIONISME !

Article complet (interview complète ET preuve qu’il ne s’agit pas d’un faux) au lien ci-dessous :

http://mai68.org/spip/spip.php?article6549

Alliance entre sionistes et nazis - Le Transfert agreement du 7 aout 1933 (vidéo 13’15)

http://mai68.org/spip/spip.php?article6569

Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les sionistes

Cliquer ici pour télécharger la vidéo.

Enfin, bon, dire qu’Hitler a co-fondé Israël avec les sionistes, c’est quand même un peu oublier la déclaration Balfour de 1917, où l’a couronne d’Angleterre promet à Lord Rothschild un foyer national juif en Palestine. Mais, cette alliance entre nazis et sionistes est bien mal connue en France et mérite d’être dénoncée !

L’alliance entre sionistes et nazis ne doit pas vous étonner, puisqu’Ariel sharon, et Theodor Herzl lui-même, disaient que les antisémites et les pays antisémites seraient leurs meilleurs alliés.

Cliquer ici pour l’article et les commentaires

Le sionisme et le nazisme sont des choses très différentes

http://mai68.org/spip/spip.php?article2025

Sioniste et nazi, c’est très différent :

1°) Le nazisme est une maladie allemande, alors que le sionisme est une maladie juive.

2°) Les nazis voulaient conquérir "leur" espace vital, alors que les sionistes veulent "leur" terre promise.

3°) Pour les nazis, les Allemands sont la race supérieure, tandis que pour les sionistes, les Juifs sont le peuple élu.

Par conséquent, le sionisme et le nazisme sont des choses très différentes. Une différence qui saute aux yeux.

Cependant, le sionisme et le nazisme ont quelques points communs :

1°) Ils haïssent autant l’un que l’autre l’ancienne URSS.

2°) Ils prennent tous deux la défense de l’Allemagne.

3°) Ils excellent tous deux dans la propagande mensongère !

Il faut remarquer aussi que, tout comme le fascisme, le sionisme s’avance le plus souvent à visage masqué !

La déclaration Balfour de 1917

C’est à Lord Rothschild que fut adressée en 1917 la déclaration Balfour sur la création d’un foyer national juif en Palestine :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1542

3 Messages de forum

  • Bonjour,

    Cette histoire d’Hitler ayant des ascendants juifs est probablement fantaisiste ; il y a toute une page de discussion Wikipedia sur cette vieille "thèse", jamais prouvée.
    Lire ici :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%…

    Le second prénom, noté Jacob par des Français, est comme souvent, avec nous autres, qui ramenons tout à nous, en fait Jakob (plus exactement Jakobus, n’oublions pas que Hitler est un Autrichien à l’origine). Jakob, Jakobus, en allemand, équivaut au prénom français Jacques. On est loin d’une filiation juive avec cela.
    Lire ici :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacqu…)

    Cependant, pour revenir à la question de fond, juif n’est pas antinomique avec nazi, collaborateur, fasciste et tout le toutim, et il n’y a pas besoin de généalogie : il suffit, de quelques exemples que voici :

    1) Maurice Rajfus (voir sa page Wikipedia), révolutionnaire devant Yahvé, a écrit deux livres à ce sujet, jamais démentis :

    • > Des Juifs dans la collaboration, L’UGIF (1941-1944), préface de Pierre Vidal-Naquet, éd. Études et Documentation Internationales, 1980 (ISBN 2-85139-057-0 et 978-2851390578).
    • > Des Juifs dans la collaboration : Une terre promise ? (préf. Pierre Vidal-Naquet), vol. 2 : Des Juifs dans la collaboration : l’UGIF (1941-1944) : précédé d’une courte étude sur les Juifs de France en 1939, Paris, EDI : Études et documentation internationales (BNF 34637339), puis l’Harmattan (BNF 35080365), 1er janvier 1980, 403 p., contient un choix de témoignages et documents (ISBN 2-85139-057-0, EAN 978-2851390578, OCLC 6892798, BNF 36255558, lire en ligne [archive]).

    L’UGIF, organisation juive (Consistoire de l’époque, lire sa page Wikipedia) a vendu (directement ou non) de nombreux juifs aux Nazis, à la police française, et au régime de Pétain, voilà le résumé de ces livres, préfacés par Pierre Vidal-Naquet.

    2) Ecoutons une grande voix juive israélienne (hélas éteinte, lire sa bio sur Wikipedia), dénoncer en Israël, face à des sionistes israéliens, mais avec le soutien de la "gauche israélienne" (quoi que l’on en pense par ailleurs), le nazisme juif ou le judéo-nazisme, qui le font hurler.
    Voici un lien :
    Israel / Judéo Nazis / Yeshayahou Leibowitz
    https://www.dailymotion.com/video/xb7wl0

    Donc, les Juifs, comme tout le monde, sont divisés, et il n’y a aucune raison de les mettre tous dans le même sac ou de donner comme une preuve de leur supposée malfaisance collective (et c’est de l’antisémitisme pour le coup) un lien généalogique fantaisiste avec Hitler, quand la politique sioniste est elle-même assez similaire à celle des Nazis.

    Mais ce n’est pas la seule dans son cas : toute la politique occidentale est peu ou prou un recylage, avec blanchissage, du nazisme depuis la fin de la Seconde guerre, qui a vu un recyclage massif de rescapés nazis un peu partout, à commencer par l’Amérique, cette championne autoproclamée des valeurs démocratiques. C’est assez incroyable de se dire que dans ce dernier pays, par exemple, un réfugié juif, Einstein, travaillait pour le gouvernement à faire une bombe et, qu’en parallèle, ce gouvernement intégrait dans ses organisations secrètes, genre CIA ou Pentagone, des nazis récupérés en Europe.

    Répondre à ce message

  • Ma grand-mère qui a vécu les deux guerres mondiales concluait toujours les discussions que nous avons eues sur le sujet par "Il ne faut jamais oublier que dans nazi il y a socialisme."

    Avec du recul, je dirais que le nazisme est le résultat de l’alliance entre la gauche et la droite. Quand cela arrive, ce n’est jamais la droite qui devient internationaliste mais toujours la gauche qui devient nationaliste.

    On a subi une telle alliance pendant les deux ans de guerre contre le covid et maintenant avec la guerre en Ukraine contre la Russie. Comme dans toute guerre, la première victime de la guerre contre le covid fut la vérité : politiques et médias ont donné dans la pire des propagandes en insultant tous ceux qui n’étaient pas d’accord. La dimension nationaliste fut avant tout exprimée sous forme d’une haine tenace et raciste dirigée contre la Chine, ce pays qui en plus de nous apporter le virus, fut le premier dont les médecins ont documenté une cure bon marché qui fonctionne quand elle est administrée dès les premiers symptômes, ce qui fichait en l’air la politique occidentale de refus de soin aux malades. Puis quand les faux vaccins sont arrivés avec leur inefficacité et leurs effets secondaires redoutables, cette haine raciste fut dirigée contre les non vaxx. Elle fut aussi dirigée contre les "complotistes" et autres "fascistes" voir même "anti-sémites" qui refusaient de croire en la propagande officielle, sa politique eugéniste et sa baguette magique vaccinale.

    Avec la guerre en Ukraine, on reprend les mêmes et on recommence, cette fois-ci avec une haine raciste dirigée contre les russes et des slogans nationalistes comme "Vive l’Ukraine" de Zelenski et ses milices de 100’000 mercenaires majoritairement d’extrême-droite financées, armées et entrainées par les USA, l’Angleterre, le Canada et la France. Au sujet de la France qui est un des garants des accords de Minsk, les ukrainiens ont inventé un nouveau mot, le macronisme, ou comment faire semblant de régler un problème tout en faisant tout pour le faire empirer.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0