VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > 1947-2023 - De la genèse de la "Guerre Froide" à la décadence de l’Occident et (...)

1947-2023 - De la genèse de la "Guerre Froide" à la décadence de l’Occident et à la déchéance de la "gauche" française

lundi 12 juin 2023, par Luniterre

Le 09/06/2023, il y a donc aujourd’hui trois jours, paraissait ici même sur VLR un "article anonyme" on ne peut plus court, mais rappelant les circonstances de la naissance du PCF, et illustré de la une de l’Humanité de 1920 signifiant ce fait historique.

http://mai68.org/spip2/spip.php?article15467

Suite à la pertinence évidente de cet "article anonyme" on s’attendait donc logiquement à ce qu’un débat se fasse jour sur les circonstances actuelles de la faillite de la "gauche" française de notre époque, mais il n’en a donc rien été, comme une confirmation flagrante de cette faillite semble-t-il donc totale et définitive.

Néanmoins, suite à notre premier post en réponse, resté donc sans aucun écho, en voici malgré tout un second, qui résume notre effort de recherche et d’analyse, depuis dix ans, et qui permet de mesurer que s’il s’agit donc bien d’un constat d’échec, en termes de tentative de "ranimer la flamme" de la Résistance anti-impérialiste et antifasciste, ce n’est donc pas forcément un échec en ce qui concerne la tentative d’un retour au réel dans le constat de l’évolution du monde, avec l’éclatement révélateur du conflit en Ukraine.

Dans la mesure où il s’agit donc d’une extension du sujet qui relie également la période actuelle à la genèse et aux conséquences de la "Guerre Froide", comme cela est de plus en plus évident, il nous semble donc approprié de republier le tout sous un nouveau titre significatif de cette évolution du réel actuel :

1947-2023 - De la genèse de la "Guerre Froide" à la décadence de l’Occident et à la déchéance de la "gauche" française

http://cieldefrance.eklablog.com/1947-2023-de-la-genese-de-la-guerre-froide-a-la-decadence-de-l-occiden-a214314753

****************************

L’absence de tout débat à la suite de ce rappel des circonstances du Congrès de Tours, dans les circonstances précises d’aujourd’hui même, qui voient, sur le terrain ukrainien, un affrontement majeur et d’une violence extrême entre les forces de la Résistance russe et les forces ukronazies proxy du mondialisme banco-centraliste, reste donc caractéristique, non seulement de la faillite totale du PCF, mais aussi de la faillite totale de la prétendue « extrême-gauche », y compris se réclamant du ML, incapable d’amorcer une initiative anti-impérialiste et antifasciste significative, c’est à dire capable d’unir largement, au delà des clivages groupusculaires, les éléments dispersés de ce qui reste de Résistance Populaire, actuellement isolés et sans perspective politique globale.

Définir une ligne de front uni de Résistance Populaire implique de faire correctement, et donc de manière tout à fait réaliste, une analyse de la nature de classe des forces et des strates sociales en présence et non de se payer de mots qui n’ont quasiment plus qu’un rapport précisément très lointain avec la réalité de notre premier quart du XXIe siècle, sinon carrément plus aucun.

Il y a bientôt dix ans paraissait le premier article de TML, déjà sur ce thème de la perspective d’un front uni anti-impérialiste, dans le contexte, à l’époque, déjà significatif à plus d’un titre, de la fuite d’Edward Snowden en Russie, où il est toujours, et désormais de manière on ne peut plus durable.

On se souvient qu’il était passé par la Chine, révélant, par ce passage même et par le caractère particulièrement ambigu de l’attitude des autorités chinoises le double-jeu de ce pays dans ses relations de « concurrence-confrontation » avec les intérêts US et la volonté manifeste de sauver la face tout en préservant l’essentiel des relations nécessaires au business du capitalisme chinois lui-même en phase d’expansion mondialiste. ( * )

On se souvient également de l’ubuesque épopée du Président de la Bolivie, Evo Morales, qui s’était vu refusé le survol de plusieurs pays européens, dont la France, pour le passage de retour de son avion, départ de Moscou, sur l’injonction implicite des USA, au prétexte d’un éventuel « embarquement clandestin » du réfugié Snowden. Et cela, donc, au péril éventuel du Président Morales et de l’équipage de son avion.

Au delà de l’épopée elle-même de la fuite de Snowden tentant d’échapper à la répression US, c’était déjà, de façon éclatante, la révélation de sa signification, par la contrainte US imposant cette épopée en quelque sorte « parallèle » du Président démocratiquement représentatif d’une nation réputée libre et indépendante. ( ** )

Egalement dix ans plus tard, le constat est bien que les « affrontements diplomatiques » d’alors, qui se faisaient en quelque sorte à fleurets mouchetés, se font aujourd’hui, entre les mêmes protagonistes essentiels, dans les steppes ukrainiennes, à coups de fusils d’assaut et de lances missiles.

La signification politique de ces affrontements sanglants, meurtriers, d’une violence même difficilement comparable avec la 2e Guerre Mondiale, même si encore "localisée", se retrouve dans l’attitude de toutes les forces sociales et politiques, et au premier chef, dans notre pays.

Il y a dix ans notre article sur TML soulignait déjà ce lien géopolitique en le remettant notamment en perspective avec l’époque de la naissance de la dite « Guerre Froide » et de la publication, en 1947, du fameux « Rapport Jdanov » qui était en réalité déjà la réponse de la Russie, alors URSS, à la volonté hégémonique clairement exprimée par les USA et se concrétisant par le caractéristique « Plan Marshall » d’assujetissement financier des puissances européennes déjà profondément décadentes.

Dans cette décadence les forces politiques de gauche ne faisaient donc déjà malheureusement pas exception, comme le soulignait précisément le rapport Jdanov, malgré la combativité accrue de la base prolétarienne, réactivée et ranimée par les luttes de la Résistance antinazie.

Dans cette décadence de la gauche, les grands Partis Communistes occidentaux, dont le PCF, ne faisaient donc pas non plus exception, malgré la combativité de leurs bases, comme le soulignait également le rapport Jdanov.

Ce qui était en question, à l’époque du rapport Jdanov, en 1947, c’était déjà la possibilité de construire un front uni face à la volonté hégémonique de l’impérialisme US, et il y a donc bientôt dix ans c’était aussi le sujet essentiel du premier article de TML, à l’occasion de ce que nous révélait l’épopée de la fuite de Snowden et son asile trouvé en Russie.

Dix ans après, le constat est donc encore plus amer, non pas tant en termes d’analyse, on y reviendra, mais bien en termes de constat d’échec de toute tentative d’initiative anti-impérialiste et antifasciste unitaire.

Question analyse la principale faiblesse était donc de ne pas souligner suffisamment l’évolution de la stratification sociale de 1947 à 2013, et notamment, de ne pas prendre toute la mesure de ce que la crise de 2007-2008 avait déjà potentiellement révélé et qui s’est manifesté avec éclat lors de celle de 2020 et de la suite des « confinements ».

Néanmoins, suite aux polémiques de 2017 sur le projet social-démocrate du « Revenu Universel », les questions essentielles de l’évolution des rapports entre production et valeur, sous la poussée de l’automatisation et de la robotisation, se sont donc trouvées posées et ont commencé à trouver des réponses, précisément à partir de ce que la crise dite « du covid » et ses confinements ont brutalement révélé.

Mas ce qui n’a donc fait que souligner la nature archaïque et même réactionnaire, en réalité, de la gauche française, et malheureusement aussi de la plupart de ses quelques rares éléments se réclamant encore du ML.

Par comparaison, la brutalité du conflit en Ukraine révèle donc la pertinence de la démarche de notre texte de 2013 précisément en ce qu’il tentait un parallèle avec les conditions de la naissance de la « Guerre Froide » décrites par le rapport Jdanov, et cela malgré les faiblesses déjà signalées. Avec ses qualités et ses défauts, le voici donc en réédition PDF :

http://ekladata.com/FPtUJ68AR1R0buhV5HZuwECiPyk/SNOWDEN-EN-SURSIS-edition-2023.pdf

Egalement en réédition PDF, le précieux « Rapport Jdanov » lui-même, précieux comme clef de compréhension de la genèse de la "Guerre Froide" et donc de ses conséquences encore actuelles, notamment en ce qui concerne la décadence de notre pays, la France, et de sa gauche française !

http://ekladata.com/lKHN6YvobjDdERofX7oErF8aeXU/Andrei-JDANOV-1947-Rapport-sur-la-Situation-Internationale-reedition-2023-.pdf

Luniterre

*********************

(* - Pourquoi la Chine a laissé filer Edward Snowden

https://www.letemps.ch/monde/chine-laisse-filer-edward-snowden )

(** - Affaire Snowden : les tribulations de l’avion d’Evo Morales

https://www.lepoint.fr/monde/snowden-imbroglio-diplomatique-autour-de-morales-03-07-2013-1690518_24.php )

**************************

******************************

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0