VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Dictature sanitaire - Non à l’article 4 !

Dictature sanitaire - Non à l’article 4 !

vendredi 24 novembre 2023, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 24 novembre 2023).

Note de do : Il y a un problème dans la rédaction de cet article. Merci au commentateur qui l’a vu !


MORT À L'ARTICLE 4 !

…QUI PRÉVOIT DE PUNIR D’UN AN D’EMPRISONNEMENT ET DE 15 000 EUROS D’AMENDE TOUTE PERSONNE QUI DÉNONCERAIT LES GRAVES EFFETS INDÉSIRABLES DES MÉDICAMENTS ET DES VACCINS !

J’APPELLE À LA MOBILISATION NATIONALE

Signez ici la pétition pour l’ABOLITION de l’ARTICLE 4

Citoyens,

Nous sommes à un tournant critique.

Le projet de loi déposé ce 15 novembre au Sénat par le ministre de l'Intérieur Gérald DARMANIN est gravissime.

Il doit être supprimé, car il est extrêmement dangereux.

Voilà pourquoi je requiers votre mobilisation IMMÉDIATE.

En effet, sous prétexte de « lutter contre les dérives sectaires », l’article 4 permettrait de punir d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende toute personne qui dénoncerait les graves effets indésirables des médicaments et des vaccins [1].

Pire encore !!

Dans l'étude d'impact, j’ai même découvert que certains voulaient aller jusqu'à la censure totale de tout discours positif sur les pratiques de santé "non big pharma" [2] !!!

Je rappelle que la fonction première de cet article 4 était d’apporter une réponse aux charlatans prônant les remèdes miracles…

Or, en l'état, c'est une censure pure et simple de la liberté d'expression de tout le corps médical et scientifique !!

Se rendent-ils compte de ce que cela veut dire !?

Un médecin ou un scientifique, qui dénoncerait le Médiator ou le VIOXX comme responsables de dizaines de milliers de morts dans le monde, serait puni d'un an d'emprisonnement !

Des directeurs de recherches comme les professeurs Didier Raoult ou Christian Perronne, qui vanteraient les effets de l’hydroxychloroquine contre le virus du Covid-19, risqueraient deux ans de prison et 30 000 euros d’amende avec une telle loi !

Un lanceur d’alerte qui alertait sur les graves effets indésirables du Gardasil - allant jusqu'au décès des patients - alors qu'il n’y a aucune preuve solide qu’il évite le cancer… tomberait lui aussi sous le coup de l’article 4 !

Une association comme 60 millions de consommateurs, qui mettrait en garde les Français contre des médicaments en vente libre tels qu'Actifed, Maxilase, Spasfon, Strepsils, Lysopaïne, ou Oscillococcinum, en les signalant comme potentiellement inefficaces ou dangereux et responsables de graves effets secondaires comme des hémorragies gastro-intestinales, pourrait alors écoper de 15 000 euros d'amende !

Une maison d’édition indépendante comme la revue Prescrire, qui publierait la liste des 107 médicaments autorisés mais plus dangereux qu’utiles, tomberait elle aussi sous le coup de cet article 4 ! Eh hop, en prison pour un an et 15 000 euros d’amende !!

Je m’arrête là car vous m’avez compris.

En fait, les contours de l’article sont si flous, que derrière la « provocation à s'abstenir de suivre un traitement médical »…

Vous pouvez mettre beaucoup de choses !!

Ainsi le gouvernement entend confondre lanceurs d’alertes, controverses scientifiques et dérives sectaires…

C’est une HONTE pour la France !

C’est pourquoi je vous pose cette question : Assisterez-vous les bras croisés, à l’agonie finale de la santé libre et indépendante ?!!

HORS DE QUESTION DE LAISSER FAIRE ! Je signe ici la pétition pour l’ABOLITION de l’ARTICLE 4

Ils veulent mettre fin à la santé libre et indépendante !

En réalité, grâce à ce texte, les autorités sanitaires et les laboratoires pharmaceutiques sont en train de parvenir à leur sinistre objectif :

Museler toute contestation comme celle connue pendant la pandémie.

C’est un retour à l’Inquisition : Irène Frachon, Louis Fouché, Didier Raoult, Christian Perronne … seraient incapables de vous alerter sur les mensonges éhontés des labos pharmaceutiques et auraient été jetés en prison pour au moins un an…

C’est une formidable occasion pour Big Pharma de lancer une attaque massive et globale contre toutes les médecines alternatives et l’information libre et indépendante

Le tout sans qu’aucun débat ne puisse avoir lieu !

Car tout avis dissident tomberait sous le coup de cet article 4 !

Sans contestations, l’hydroxychloroquine, le Médiator, le Vioxx, le Gardasil, les médicaments et autres produits pharmaceutiques dangereux seraient toujours sur le marché…

Avec interdiction de les dénoncer, sous peine d'être traîné en justice et lourdement condamné.

Alors que de nouvelles découvertes et des milliers de témoignages d’effets secondaires viennent remettre en question ces traitements.

Je signe ici la pétition pour l’ABOLITION de l’ARTICLE 4

L’Article 4 ne doit pas passer, mobilisez-vous !

Ce projet de loi s’apprête à signer l'arrêt de mort de la santé libre et indépendante.

S’il est voté, nous ne pourrons plus, ni nous, ni les médecins, ni les thérapeutes, penser notre santé par nous-mêmes.

Je lance donc un appel.

Un appel à vous mobiliser pour protéger notre droit à mettre en doute ce qu’on nous impose, notre droit de choisir, notre droit de penser notre santé par nous-même.

Voilà pourquoi je vous demande de dire NON à l'article et défendre notre droit fondamental d’accès à une information libre et indépendante.

Rejoignez-nous dans cette mobilisation, pour la défense de nos droits, de notre santé, et de notre liberté de choix !!

Il est temps de se lever et de faire entendre notre voix :

Je signe ici la pétition pour l’ABOLITION de l’ARTICLE 4

Je compte sur vous !

Un grand merci !

Votre dévoué,

Guillaume Chopin

P.S. Nous devons faire pression pour réclamer l'abolition de cet article 4 avant le 19 décembre prochain !

Date à laquelle il sera proposé en séance publique à l’Assemblée Nationale.

Car il a de très grandes chances qu'il soit adopté par un énième recours au 49-3.

Le temps presse !! Mobilisons-nous maintenant !!

Si rien n'est fait, plus aucune personne qui dénoncera les dangers des médicaments et des vaccins ne sera à l’abri.

Et le gouvernement et les lobbys auront gagné !

Empêchons cela tant qu’il en est encore temps !

Je signe ici la pétition pour l’ABOLITION de l’ARTICLE 4

Sources:

[1] https://www.senat.fr/leg/pjl23-111.html

[2] https://www.senat.fr/leg/etudes-impact/pjl23-111-ei/pjl23-111-ei.html

2 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0