VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Parlons des otages palestiniens libérés, puisque nos médias ne parlent que des (...)

Parlons des otages palestiniens libérés, puisque nos médias ne parlent que des Israéliens !

mardi 28 novembre 2023, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 28 novembre 2023).

https://europalestine.com/2023/11/2…

28 novembre 2023

CAPJPO-EuroPaletine

Si vous allumez la télé ou la radio, vous constaterez, que les journaistes ne s’intéressent qu’aux Israéliens libérés par le Hamas, avec force détails sur leurs noms, leurs familles éplorées puis heureuses etc

En revanche pas un mot sur l’identité des Palestiniennes et Palestiniens libérés des prisons par l’occupant.

Si, un seul ce matin, l’annonce que la jeune et célèbre Ahed Tamimi de Nabi Saleh ferait partie du prochain échange ce mardi.

Les Palestiniens ont accueilli chaleureusement l’arrivée du quatrième groupe de prisonniers libérés lundi soir, même si Israel a interdit toute manifestation de joie et fait des menaces appuyées concernant toute réjouissance.

27 novembre 2023 🇵🇸 Accueil chaleureux de l’arrivée du
quatrième groupe de prisonniers Palestiniens libérés

EuroPalestine

Cliquer ici pour télécharger la vidéo

Assassinat lors de l’arrivée du convoi de Palestiniens libérés à Beitunia

Mais les forces d’occupation israéliennes ont abattu le jeune Yassin Al-Asmar alors qu’elles ciblaient des familles attendant leurs enfants prisonniers à Beitunia, près de Ramallah. L’armée a pris d’assaut la ville de Beitunia, simultanément à l’arrivée du bus transportant les prisonniers libérés. Tirs de balles et de gaz lacrymogènes lors de la libération du convoi de prisonniers. DESCENTES MUSCLÉES

Le escadrons de la mort israéliens effectuent des descentes chez les familles de prisonniers sur le point d’être libérés. Elles sont menacées en cas de célébration ou de tout contact avec la presse.

Vidéo de la descente au domicile de la famille du prisonnier palestinien, Nafuz Hamad

https://youtu.be/21V6hvdJ-hM

Le journaliste d’AlJazeera, Najwan Simri, a été poursuivi par les forces de sécurité israéliennes dans le but d’exercer un contrôle sur la couverture médiatique.

Les jeunes prisonniers libérés témoignent des tortures qu’ils ont subies

« Ils m’ont battu avant de me libérer de la prison de Nafha, puis ils m’ont battu alors que j’étais examiné par le médecin. La situation est horrible dans les prisons. Ils s’en prennent aux détenus. »

« Des personnes âgées sont mortes et ont été piétinées et battues. Ils m’ont cassé le bras et le doigt la semaine dernière. Ils m’ont encore battu aujourd’hui. Ils ne m’ont prodigué aucun traitement médical. Ce n’est qu’aujourd’hui que la Croix-Rouge a soigné mon bras. », rapporte Muhammad Nazzal, un enfant palestinien libéré de la prison israélienne du désert du Néguev, parle de la torture pratiquée dans les prisons israéliennes. Son bras avait été cassé la semaine dernière à cause des tortures brutales infligées par les geôliers israéliens. Il a ajouté que les geôliers l’ont encore battu aujourd’hui avant de le relâcher.

Dans le quatrième groupe libéré mardi, Nofoth Hammad, 16 ans. Elle a été kidnappée il y a deux ans alors qu’elle rentrait de l’école, Israel l’accusant d’avoir tenté de poignarder des colons. Nofoth réside dans le quartier de Sheikh Jarrah, face à une maison saisie par des colons il y a deux ans. Nofoth Hammad est la plus jeune prisonnière des prisons de l’occupation israélienne

Itaf Jaradat, grand-mère de 21 enfants, a aujourd’hui 51 ans. Elle a été kidnappée dans le cadre de la politique de punition collective d’#Israël après que son fils ait attaqué des soldats israéliens. Pour la même raison, ses deux fils ont été kidnappés et deux maisons appartenant à la famille ont été démolies par l’armée israélienne.

Le jeune prisonnier Dujana Attoun retourne dans sa famille et arrive chez eux après avoir été libéré dans le cadre de l’accord avec l’État d’occupation israélien.​

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0