VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Netanyahou boycotté par les Israéliens vivant près de la bande de (...)

Netanyahou boycotté par les Israéliens vivant près de la bande de Gaza

vendredi 1er décembre 2023, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 1er décembre 2023).

https://europalestine.com/2023/11/3…

30 novembre 2023

CAPJPO-EuroPalestine

Source Ha’aretz

Les habitants des communautés frontalières de Gaza ont refusé de participer à une réunion avec Netanyahu.

Les représentants de nombreuses communautés situées le long de la frontière entre Israël et Gaza, qui ont été les plus durement touchées par le Hamas le 7 octobre, ont refusé une invitation à rencontrer le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui devait avoir lieu mercredi 29 novembre 2023.

En deux mois Netanyahou n’a pas trouvé le temps de rendre une seule visite aux survivants de cette zone, ni même aucun des membres du parlement israélien.

Du coup les kibboutz de Kfar Azza, Be’eri, Nir Oz, Nachal Oz, Re’im, Or Haner, Ein Hashlosha et Kerem Shalom ont annoncé que leurs représentants n’assisteraient pas à la réunion.

Noam Mark, coordinateur agricole du kibboutz Or Haner et représentant de Tkuma, une agence d’État chargée de la réhabilitation des communautés de la région de Gaza, du kibboutz Re’im a déclaré que « Netanyahu ne mérite pas que nous venions vers lui ». « C’est un gouvernement qui avait peur d’assister aux funérailles nationales des soldats, et il est inapproprié que nous venions rencontrer ses représentants. Nous sommes au total 30 familles endeuillées, il y a 120 membres de la Knesset et personne à ce jour n’est venu réconforter les familles« , a-t-il ajouté.

Netanyahou a également essuyé un refus de la part d’une famille d’otage libéré qu’il voulait rencontrer.

En outre, Netanyahu a visité lundi Kfar Azza avec le milliardaire Elon Musk, provoquant la colère des habitants. Les habitants du kibboutz, ont déclaré à Haaretz qu’ils étaient furieux des visites répétées d’hommes politiques et d’autres responsables, sans aucune coordination avec les autorités locales.​

L’annonce selon laquelle le fils du premier ministre, Yair Netanyahou, après s’être enfui pour ne pas être envoyé « au front », venait d’accepter un poste de standardiste dans l’armée, n’a pas contribué à la popularité de son père !

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0