VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > L’UNRWA accuse Israël d’avoir frappé un convoi d’aide alimentaire à (...)

L’UNRWA accuse Israël d’avoir frappé un convoi d’aide alimentaire à Gaza

mardi 6 février 2024, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 6 février 2024).

https://assawra.blogspot.com/2024/0…

6 février 2024

Assawra

Un camion transportant de la nourriture qui, selon Thomas White, le directeur des affaires de l’UNRWA à Gaza, a été touché par des tirs de la marine israélienne, à un endroit indiqué comme Gaza, dans le cadre du conflit entre Israël et le Hamas. THOMAS WHITE, DIRECTOR OF UNRWA / VIA REUTERS

L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA) a accusé l’armée israélienne d’une frappe navale sur un convoi d’aide alimentaire qui s’apprêtait à entrer dans le nord de Gaza, lundi 5 février 2024. « Heureusement, personne n’a été blessé », a ajouté sur X Thomas White, le responsable de l’agence au sein du territoire palestinien. L’armée israélienne contrôle entièrement l’espace maritime qui borde la bande de Gaza, en Méditerranée.

Depuis qu’Israël a accusé des employés de l’UNRWA – licenciés depuis – d’être impliqués dans l’attaque du 7 octobre 2023, les relations entre Israël et l’UNRWA sont très dégradées. Une douzaine de pays, dont d’importants donateurs comme les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Suède, ont annoncé suspendre leur financement à l’agence, laquelle s’est dite menacée de devoir cesser ses activités « d’ici à la fin février ».

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres, a annoncé lundi la création d’un comité indépendant chargé d’évaluer la « neutralité » de l’UNRWA et son fonctionnement après les accusations visant plusieurs de ses employés. Ce groupe d’évaluation sera mené par l’ancienne ministre des affaires étrangères française, Catherine Colonna, en collaboration avec trois centres de recherche (Institut Raoul Wallenberg en Suède, Institut Chr. Michelsen en Norvège, et l’Institut danois pour les droits humains).

Le secrétaire général note que « ces accusations interviennent à un moment où l’UNRWA, la plus importante organisation de l’ONU dans la région, travaille dans des conditions très difficiles pour aider les deux millions d’habitants de la bande de Gaza qui dépendent d’elle pour survivre au milieu de l’une des pires et plus complexes crises humanitaires du monde ».

Cette évaluation indépendante aura lieu en parallèle à une enquête interne de l’ONU lancée en janvier après les accusations lancées contre les douze employés de l’UNRWA.

L’Union européenne (UE) avait réclamé, le 29 janvier, un audit sur le fonctionnement de l’UNRWA. La Commission européenne avait précisé dans un communiqué qu’elle déciderait ou non de suspendre son financement à l’agence onusienne « à la lumière de l’enquête ». Elle avait ajouté qu’aucun paiement n’était prévu jusqu’à la fin de février. « Il est absolument normal que nous réclamions que ces allégations soient clarifiées et fassent l’objet d’une enquête alors que nous sommes l’un des principaux donateurs » d’aide pour les Palestiniens, avait ajouté le porte-parole de la Commission, Eric Mamer.

L’UNRWA, fondée en 1949 aide les réfugiés palestiniens en matière de santé, d’éducation, d’aide humanitaire dans la bande de Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, en Syrie et au Liban.

Son rôle est déterminant dans l’assistance aux populations de la bande de Gaza, sous le feu de l’armée israélienne depuis le 7 octobre.

Roland RICHA
Avec l’Afp du 05 février 2024

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0