VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Pretoria dépose une nouvelle requête devant la CIJ contre l’offensive (...)

Pretoria dépose une nouvelle requête devant la CIJ contre l’offensive israélienne à Rafah

mercredi 14 février 2024, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 14 février 2024).

https://assawra.blogspot.com/2024/0…

14 février 2024

Assawra

La ministre sud-africaine des relations internationales et de la coopération, Naledi Pandor (au centre), à la Cour internationale de justice (CIJ) dans l’affaire de la plainte de génocide contre Israël intentée par l’Afrique du Sud, à La Haye, le 26 janvier 2024. REMKO DE WAAL / AFP

L’Afrique du Sud a annoncé mardi 13 février 2024 avoir déposé un nouveau recours auprès de la Cour internationale de justice (CIJ), plus haute instance judiciaire de l’ONU, afin qu’elle examine en urgence l’annonce par Israël d’une prochaine offensive militaire sur Rafah et s’oppose si nécessaire à « une nouvelle violation des droits ».

Netanyahu a récemment ordonné à son armée de préparer une offensive sur Rafah, dernier refuge pour 1,4 million de Palestiniens, selon l’ONU, soit plus de la moitié de la population totale de la bande de Gaza, la plupart ayant fui la guerre qui fait rage depuis quatre mois. La pression internationale s’est depuis intensifiée pour un accord de trêve. Pretoria a déclaré avoir déposé un recours en urgence lundi auprès de la CIJ, qui siège à La Haye.

L’Afrique du Sud avait déjà saisi la Cour en accusant Israël de « génocide » à Gaza. Les juges, qui ne se sont pas avancés à ce stade sur la question de savoir si Israël commet effectivement ou non un génocide, l’ont toutefois enjoint de prévenir de tels actes. Dans son nouveau recours, Pretoria, pointant « un développement important de la situation à Gaza qui requiert l’attention urgente de la Cour », s’est dite « gravement préoccupée par les nouveaux massacres, blessés et destructions à grande échelle » qu’entraînera l’offensive militaire d’Israël à Rafah.

Selon le gouvernement sud-africain, cela « constituerait une violation grave et irréparable de la Convention sur le génocide. L’Afrique du Sud a confiance dans le fait que ce sujet sera traité avec l’urgence nécessaire au vu du nombre quotidien de tués à Gaza », ajoute Pretoria. Mardi soir, la CIJ a posté la requête sud-africaine sur son compte X, des responsables confirmant sa bonne réception.

La Cour, créée après la seconde guerre mondiale pour régler les différends entre pays, n’est pas tenue de se saisir de l’affaire et il revient désormais à ses juges de trancher sur ce point. Ses arrêts sont contraignants et ne peuvent pas faire l’objet d’un appel, mais elle n’a aucun moyen de faire appliquer ses décisions.

Par Roland RICHA
Mercredi, 14 février 2024

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0