VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > L’horrible destin de Hind Rajab, six ans, tuée par l’armée israélienne

L’horrible destin de Hind Rajab, six ans, tuée par l’armée israélienne

samedi 17 février 2024, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 17 février 2024).

https://investigaction.net/lhorribl…

15 février 2024

Brett Wilkins

Source originale : Scheerpost

Traduit de l’anglais par Falasteen B. pour Investig’Action

Hind Rajab a attiré l’attention du monde entier. Entourée par les dépouilles de sa famille tuée par les forces israéliennes, la fillette avait lancé un appel au secours désespéré qui a été diffusé. Son corps ainsi que celui de deux secouristes envoyés pour la récupérer ont été retrouvés. Tous ont été tués par l’armée israélienne.

Le corps en décomposition d’une jeune Palestinienne disparue a été retrouvé samedi à Gaza, entourée de ses proches, morts. Tous gisaient dans une voiture criblée de balles et écrasée par un char d’assaut. On a également trouvé à proximité une ambulance détruite et les corps de deux ambulanciers également tués par l’armée israélienne alors qu’ils tentaient de sauver l’enfant.

Le destin tragique de Hind Rajab, 6 ans, a attiré l’attention du monde entier après que le Croissant-Rouge Palestinien (CRP) a publié l’enregistrement d’un appel téléphonique désespéré passé par la cousine de Hind, Layan Hamadeh, âgée de 15 ans . Cet appel avait été passé au CRP alors que sa famille tentait de fuir à bord d’une voiture vers un lieu sûr du quartier de Tal al-Hawa, au sud de la ville de Gaza, au crépuscule du 29 janvier. Au moment de l’appel, la famille était attaquée par un char israélien.

« Ils nous tirent dessus. Le char est juste à côté de moi. Nous sommes dans la voiture, le char est juste à côté de nous », a déclaré Hamadeh avant de hurler lorsque les coups de feu ont éclaté. L’appel est alors devenu silencieux.

https://twitter.com/PalestineRCS/st…

Hamadeh, mais aussi la tante de Rajab, son oncle et deux autres cousins ont été tués. Blessée au dos et à la main, Rajab avait survécu jusque-là.

« Viens me chercher. Vous allez venir me chercher ? », a-t-elle supplié par téléphone à l’opératrice toujours en ligne du Croissant-Rouge Palestinien, Rana al-Faqeh. Rajab lui a expliqué qu’il commençait à faire sombre et qu’elle avait peur du noir. « J’ai tellement peur, venez s’il vous plaît ! ».

https://twitter.com/PalestineRCS/st…

Une ambulance a été envoyée pour secourir Rajab. Mais arrivés sur place, les secours ont été attaqués par l’armée d’occupation.Yusuf Zeino et Ahmed Al-Madhoun ont été tués.

Dans un communiqué, le Croissant-Rouge Palestinien affirme que les forces israéliennes « ont délibérément pris pour cible l’équipe du Croissant-Rouge en dépit d’une coordination préalable visant à permettre à l’ambulance d’arriver sur le site pour secourir Hind ».

Nebal Farsakh, porte-parole du CRP, a déclaré au Guardian que les responsables israéliens avaient donné le « feu vert » à l’ambulance pour pénétrer dans la zone.

« D’abord [les ambulanciers] ont dit que les forces israéliennes les éclairaient au laser », a déclaré Farsakh. « Ensuite, nous avons entendu une détonation avant de perdre la connexion. C’était comme un coup de feu ou une explosion, nous n’étions pas sûrs de ce qui s’était passé ».

« Nous avons des insignes très clairs de la Croix-Rouge sur toutes nos ambulances », a-t-elle ajouté. « C’est horrible parce que nous avons attendu tant d’heures, laissant Hind nous appeler, pleurer, dire s’il vous plaît venez me chercher, et puis, malheureusement, bien que nous ayons attendu toutes ces heures pour garantir notre accès en toute sécurité, l’accès n’était pas sécurisé ».

https://twitter.com/galamiou/status…

Faisant référence au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et au président étasunien Joe Biden, Wissam Najab, la mère de Hind, a déclaré à Al Jazeera que « Dieu punira Netanyahu et Biden et tous ceux qui ont conspiré contre nous et m’ont privée de ma fille ».

De leur côté, les forces de défense israéliennes ont déclaré qu’elles « examinaient » l’incident.

Les défenseurs des droits de l’homme ont accusé Israël d’avoir commis un nouveau crime de guerre dans son attaque génocidaire contre Gaza. Depuis le lancement de la guerre, en représailles des attaques du 7 octobre menées par le Hamas, les forces israéliennes ont tué plus de 28 000 Palestiniens, pour la plupart des femmes et des enfants. Elles en ont blessé plus de 67 600 autres et ont laissé plus de 8 000 personnes disparues, dont on craint qu’elles ne soient ensevelies sous les décombres.

Selon les autorités de Gaza, au moins 12 150 enfants palestiniens ont été tués par les bombes et les balles israéliennes. Des témoins affirment que certains de ces enfants ont été exécutés de sang-froid.

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0