VIVE LA RÉVOLUTION

Salariat vs Esclavage

jeudi 14 juin 2018, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 14 juin 2018).

« Nul n’est plus esclave que celui qui croit faussement être libre » Goethe

2 Messages de forum

  • Salariat vs Esclavage 16 juin 23:27, par Jean Cendent

    Très bonne démonstration du salariat.

    Le travail subi est " le père" de tous nos maux.

    Répondre à ce message

  • Salariat vs Esclavage 17 juin 01:54, par Tutu

    Le démocratisme magnifie le travail, activité séparée par excellence. Pour survivre dans le monde marchand, point d’alternative, seul le travail permet un semblant de « niveau de vie ». En cela, il apparaît comme libérateur (arbeit macht frei), rendant à l’homme sa dignité, alors qu’il est le réel joug sous lequel la pliure ne sera jamais assez courbée. Le travail est plus ou moins rétribué, mais il assure à tous la servilité, et chacun intégrera sa nécessité. Il est le principal agent de soumission, universellement partagé, désiré. L’homme moderne est entièrement tourné vers le travail. Depuis sa naissance, durant son éducation et jusqu’à sa mort, tout son être est gouverné par la valeur travail. Le sens de sa vie se définit par son travail, sans lequel il est déboussolé, déprimé, acculé au suicide. Le travail est vécu comme réalisation personnelle du travailleur, alors qu’il est sa condamnation à la non vie. Le démocratisme est génétiquement lié au travail, leurs destins sont indissolublement unis. Le démocratisme a été et est toujours le système politique optimal au développement du travail et de sa finalité la marchandise.

    Quelque soit l’utilité, ou l’inutilité, ou la nocivité sociale de la marchandise produite, et donc l’utilité, ou l’inutilité, ou la nocivité sociale du travail, le travailleur s’accomplit, se définit par et dans son travail.

    http://democratisme.over-blog.com/2…

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0