VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Palestine - Gaza - Un génocidaire invité au Sénat français ?

Palestine - Gaza - Un génocidaire invité au Sénat français ?

lundi 8 avril 2024, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 8 avril 2024).

Un génocidaire invité au Sénat

https://europalestine.com/2024/04/0…

7 avril 2024

CAPJPO-EuroPalestine

La Salle Médicis du Sénat

Le Sénat de la République Française s’apprête à recevoir, la semaine prochaine, un des hauts responsables du gouvernement génocidaire israélien, en la personne d’Amir Ohana, le président du parlement (Knesset) local.

Ohana doit ainsi être reçu à 11 heures le mercredi 10 avril par le Président du Sénat Gérard Larcher, apprend-on à la lecture de l’agenda de ce dernier.

https://www.senat.fr/aglae/Presiden…

Puis, le même jour à 14 heures, l’Israélien est attendu pour une audition par la Commission des Affaires Étrangères et de la Défense, dans la prestigieuse Salle Médicis de cette chambre parlementaire.

https://www.senat.fr/travaux-parlem…

Porte-flingue de son tuteur Benjamin Netanyahou, Amir Ohana est un personnage particulièrement représentatif du système d’apartheid et de répression du peuple palestinien.

Âgé de 48 ans, l’homme a commené par 6 années dans les rangs de l’armée, servant notamment en bordure du camp de concentration de Gaza. Il « travaille » ensuite 6 ans au Shin Bet, les services de renseignement intérieur, dont l’activité principale consiste à espionner, torturer et assassiner des Palestiniens.

Comme ministre de la sécurité publique, il interdit en 2020 la vaccination des seuls détenus palestiniens contre le Covid, avant de faire marche arrière suite au tollé suscité par cette mesure criminelle ; on le voit aussi faire libérer des pogromistes, qui ont assassiné un citoyen palestinien d’Israël en 2021 ; ou encore, applaudir un policier qui a abattu un handicapé mental ne présentant pas d’autre danger que celui d’être arabe.

Comme chef du parlement, Ohana a également multiplié les artifices pour protéger son patron Netanyahou, mis en examen dans une série d’affaires de corruption.

Enfin, depuis le début de la campagne meurtrière contre la population de Gaza, l’homme a su montrer que du haut de son perchoir, lui aussi savait contribuer à la tuerie : en faisant voter d’extravagants crédits de guerre, en faisant expulser manu militari les (trop rares) députés récalcitrants, ou encore, en faisant la tournée de capitales officiellement amies.

C’est cet individu que Gérard Larcher et les membres de la Commission des Affaires Étrangères et de la Défense se proposent d’accueillir avec honneur, en perdant le leur au passage.

Il est vrai que ces parlementaires n’en sont pas à leurs premières courbettes devant des représentants d’Israël. En octobre dernier, alors que plusieurs milliers de civils Gazaouis avaient déjà péri dans les bombardements, ils n’avaient pas eu un mot pour ces derniers, en recevant longuement l’ambassadeur israélien Raphaël Morav.

NON A LA PRÉSENCE DES GÉNOCIDAIRES À PARIS ! MANIFESTONS NOTRE INDIGNATION !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0