VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Venezuela - 5 mai 2017 - La CIA est à la manoeuvre au service de (...)

Venezuela - 5 mai 2017 - La CIA est à la manoeuvre au service de l’impérialisme américain (vidéo 2’)

vendredi 28 juillet 2017, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 5 mai 2017).

La guerre de la CIA contre la révolution bolivarienne au Venezuela

Enregistré sur France 3 le 3 mai 2017 après 19h30

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

Il faut se souvenir du coup d’État au Chili commandité par la CIA au nom de l’impérialisme américain le 11 septembre 1973. Il faut se souvenir de la guérilla des contras commanditée par la CIA contre la révolution sandiniste de 1978 au Nicaragua. Il faut se souvenir de toutes les révolutions de couleur fomentées par la CIA un peu partout dans le monde. Et alors, on sait très précisément ce qu’il se passe aujourd’hui au Venezuela : la CIA est en train de fomenter un coup d’État parce que l’impérialisme américain veut reconquérir son pré-carré latino-américain… et qu’au Venezuela… il y a beaucoup de pétrole !

Pour étudier dans le détail la façon dont la CIA a fait son coup d’État au Chili en 1973, c’est ici :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1548

Pour commencer, il fallait détruire l’économie du chili afin de préparer le coup d’État. Or elle reposait essentiellement sur l’exportation du cuivre. L’impérialisme américain a donc fait chuter le prix du cuivre de 60%.

Si, depuis deux ou trois ans, le prix du baril de pétrole a tellement baissé, c’est justement pour faire la guerre économique au Venezuela et aussi à la Russie et à l’Iran :

http://mai68.org/spip/spip.php?article11043

Il y a gros à parier aussi que s’il y a une telle inflation au Venezuela, c’est parce que la CIA y diffuse énormément de fausse-monnaie.

Au chili, les camionneurs furent payés par la CIA pour se mettre en grève. Un phénomène identique a évidement lieu actuellement au Venezuela.

Au chili, c’est par un coup d’État militaire que se termina la tentative de révolution par les urnes d’Allende. Mais dans les révolutions de couleur, il y a souvent d’autres techniques, plus discrètes, qui sont utilisées :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2532

Le principe des révolutions colorées montées par l’impérialisme américano-sioniste consiste à faire en sorte que les "révoltés" utilisent la violence quand nécessaire de façon à ce que le régime qu’ils veulent détruire soit obligé d’y répondre. Dans leur stratégie, il faut à tout prix qu’il y ait un mort dans le camp des "insurgés" afin de crier à l’assassin, à la dictature, etc..

Et, pour obtenir au moins un mort dans le camp des "insurgés", ils n’auront aucun scrupule, si et seulement si c’est nécessaire, à utiliser des tireurs d’élite masqués et embusqués qui feront feu sur la foule. Tireurs d’élite qu’ils feront ensuite passer pour des agents de l’État qu’ils veulent détruire :

http://mai68.org/spip/spip.php?article3104

Ensuite, cette insurrection commanditée par l’impérialisme dénoncera, à la face du monde et de la population du pays attaqué, que le régime qu’ils veulent abattre est ignoble, qu’il tire sur les "manifestants pacifiques". Ils joueront aussi sur le fait que, quelque soit le pays, rien n’est jamais parfait et qu’il y a toujours des revendications à satisfaire. Ils les reprendront à leur compte afin qu’une partie de la population se sente des points communs avec eux.

Partant de là, ils organiseront d’autres "manifs". Et ils le feront de telle façon qu’il y ait à nouveau des morts. Et plus il y aura de morts et plus la contestation grandira, et plus elle grandira et plus il y aura des morts, etc. selon le principe d’une boule de neige qu’on fait rouler sur le sol enneigé et qui grossit, qui grossit.

Et, si la boule de neige refuse de grossir toute seule, et seulement dans ce cas, ils la feront grossir artificiellement. Toujours grâce aux tireurs embusqués qui tireront cette fois de plus en plus massivement aussi bien sur les manifestants que sur les policiers afin de créer artificiellement la guerre civile, les flics croyant que ce sont les manifestants qui leur tirent dessus, et les manifestants croyant que ce sont les flics qui les abattent comme des chiens :

http://mai68.org/spip/spip.php?article6891

Et, si tout se passe bien, le régime finira par tomber. Surtout que de nombreux agents de la CIA seront présents parmi les "révoltés" pour les motiver, les armer, les entrainer et les diriger.

Et si cela se passe mal, il faudra une intervention militaire extérieure.

Les revolutions colorées expliquées par un agent de l’imperialisme, John Perkins (vidéo 20’)

http://mai68.org/spip/spip.php?article910

Pour comprendre ce qu’il se passe actuellement en syrie !

John Perkins, confessions d’un corrupteur de nations.

Cliquer ici pour les commentaires.

Le coup d’État de Pinochet contre Allende au Chili le 11 septembre 1973 :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1548

Propagande du pouvoir - Version officielle de la guerre du pétrole (vidéo 39’36) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article11043

Comment la CIA provoque des ’révolutions’ dans les pays qu’elle veut soumettre :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2532

Ukraine - 9 mars 2014 - Les tireurs d’élite de Kiev étaient à la solde de l’opposition à Yanukovich (vidéos 10’51 et 2’54)

http://mai68.org/spip/spip.php?article6891

Estonian Foreign Minister Urmas Paet and Catherine Ashton

Hacked phone February 26, 2014

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

Dans la conversation publiée sur le net entre la haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères Catherine Ashton et le ministre estonien des Affaires étrangères Urmas Paet, ce dernier dévoile le lien entre les tireurs d’élite du Maïdan et les leaders de l’opposition. Le ministère estonien des Affaires étrangères (MAE) a confirmé l’authenticité de la conversation après sa publication.

Note de do : La technique des tireurs embusqués pour faire croire à une répression meurtrière de la part de l’État en place avait déjà été utilisée en Syrie. L’autre vidéo est un extrait du journal Russia today.

Cliquer ici pour l’autre vidéo, l’article et les commentaires

1 Message

  • Petit manuel de déstabilisation d’un régime hostile :

    1°) Être une puissance impériale

    2°) Financer tout mouvement d’opposition, aussi minuscule soit-il, revendiquant une démocratie à l’occidentale.

    3°) Repérer les futurs possibles leaders et organiser des stages de formation à l’agitation à leur intention

    4°) Donner un retentissement international à toute manifestation de l’opposition grâce aux médiats aux ordres.

    5°) Mettre en exergue la répression brutale que ne manquera pas de commettre le régime en place.

    6°) Placer quelques snipers sur les parcours des manifestants, et tirer à la fois sur la foule et les forces de l’ordre en place.

    7°) Dénoncer la barbarie de la répression.

    8°) Armer clandestinement des groupuscules étrangers extrémistes animés par une idéologie suicidaire, les appeler rebelles et combattants de la liberté.

    9°) Présenter ces groupuscules comme un mouvement populaire.

    10°) Organiser aux frontières du pays des bases d’entrainement à la guérilla qui seront présentées comme des camps de réfugiés.

    11°) Organiser le blocus de toute voix dissidente par une censure de fait.

    12°) Organiser des coordinations d’opposants dans une capitale étrangère, et n’accepter que les informations provenant de cette source.

    13°) Bombarder, si le contexte international le permet, l’armée régulière, tout en affirmant qu’il s’agit de protéger la population de la répression du dictateur qui menaçait de massacrer son peuple.

    Logiquement, le pouvoir en place tombe à plus ou moins court terme, le chaos s’installe pour de longues années, vous avez atteint votre objectif : vous n’avez plus de pouvoir fort face à vous, vous pouvez piller sans vergogne les richesses du pays, il vous suffira d’entretenir les conflits internes (ethniques, religieux…) en organisant un attentat suicide de temps en temps. Toute couverture médiatique est maintenant superflue.

    Toute ressemblance avec une quelconque situation actuelle est évidemment fortuite.

    La première victime d’une guerre, c’est la vérité.

    http://democratisme.over-blog.com/

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0