VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > A propos du RIC : à débattre !

A propos du RIC : à débattre !

mercredi 6 mars 2019, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 6 mars 2019).

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar…

4 mars 2019 - 14h16

Marc ARAKIOUZO

Le site Le Grand Soir (legrandsoir.info) vient de publier un article intitulé "Gilets Jaunes : le RIC ou la parabole des aveugles" qui m’a beaucoup intéressé car il redit, presque 3 mois après, ce que disait déjà un article du même site, titré "Gilets Jaunes : bricoler des fétiches politiques ou changer la vie".

Au début du mouvement des Gilets Jaunes, les forces de gauche et d’ extrême gauche, les syndicalistes combattifs et les intellectuels organiques du mouvement social se sont méfiés de ce mouvement qui paraissait avoir le soutien des mass media et être noyauté par des crypto fascistes ou des confusionnistes aux intentions perverses probables.

Aujourd’hui les opinions ont changées et on voit, sur le terrain, des acteurs comme CGT ou SUD, NPA ou Filoche, … , essayer de créer des ponts entre le mouvement des GJ et une hypothétique "grève générale" à venir. Par contre Wauquiez nie avoir essayé de récupérer en se foutant un Gilet Fluo sur les épaules et la mère Marine nationale Le Pen zig-zague comme une toupie entre soutien démagogique aux revendications des GJ et approbation béate de toutes les bavures policières ! Les faux GJ de droite, Cauchy et Chalençon, Ingrid et autres "constructifs" - "libres" ont été expulsés du mouvement qui a, en général, refusé les imbéciles 42 propositions débilement titrées "Les directives du peuple".

Donc : aujourd’hui tous les camarades mobilisés se sont ralliés à l’attitude préconisée par JLM et F. Ruffin ce qui n’a pas été simple : certains essayent encore de se rendre ridicules en continuant à soutenir l’écolo fascisme type BARRAU, l’écologisme macroniste type HULOT - JADOT et l’écologie capitaliste abjecte de Marie Ségolène. Ils prétendent que le millénarisme réactionnaire de la petite bourgeoisie écolo n’entre pas en contradiction avec les vraies urgences posées par la politique de paupérisation absolue et d’hyper répression crypto fasciste qui commença sous Sarkozy, continua sous Valls et devient féroce sous Macron.

Au début du mouvement certains "écolo-gauchistes" ont même oublié que le refus des taxes sur les consommations, des impôts indirects et du racket par une répression routière exagérée sont des positions traditionnelles de la gauche. Alors ils ont qualifié les Gilets Jaunes de "poujadistes" montrant ainsi leur perméabilité aux abjections de la gauche rocardienne-moraliste et leur crédulité face aux propagandes écologistes punitives qui voulaient infliger une thérapie comportementale à toute la population avec leur taxe "carbone".

Lorsqu’on s’est lourdement trompé, il est difficile de remonter la pente ! Et par conséquent les sondages d’opinion montrent que, pour le moment, le mouvement de GJ n’a pas modifié grand chose, l’opinion publique reste "de DROITE". Et ce n’est pas en se foutant un gilet fluorescent sur le dos et en montrant une pancarte " Fin du mois / Fin du monde / Même combat " que nous allons réussir à convaincre qui que ce soit. Ils ne sont pas poujadistes et, en même temps, ils ne sont pas des crétins manipulables. Idem pour ceux qui s’infiltrent dans les cortèges pour accomplir une danse des canards en fredonnant "Ah ! Ah ! Anti ! Anti Capitalistes !" sous le regard amusé des CRS-GM.

Cette phase originale et imprévisible de la lutte des classes mérite mieux que des postures unitaires bricolées à la va-vite sans profondeur, sans véritable remise en cause de nos insuffisances et de nos errances qui nous ont rendus aveugles et inertes en novembre-décembre 2018. Cependant, même si nous humilier un peu est inévitable, nous ne devons pas sombrer dans une auto flagellation mortifère, ni dans un suivisme sans principe.

Les articles contre la revendication du RIC publié sur "Le Grand Soir" convergent avec 2 tendances discrètes des Gilets Jaunes. BELLACIAO aussi en a publié un = http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar… . Et, à tors ou à raison, je pense que maintenant, le mouvement des Gilets Jaunes a besoin de ce débat !

2 Messages de forum

  • Pourquoi n’as-tu pas reproduit toi-même directement ces articles sur mai68.org ?

    Répondre à ce message

  • A propos du RIC : à débattre ! 7 mars 21:04, par Dominique

    Comique. La gauche qui s’auto-flagelle, mais juste un peu, ça pourrait l’obliger à reconnaître qu’à force d’aller se former dans des kibboutz, l’abandon des luttes anticoloniales, anti-impérialistes et internationnalistes étaient inévitables, et que la gauche n’ayant plus rien à proposer sur le plan politique, son repli sur des postures morales sans prise ni sur la politique, ni sur la réalité, était tout autant inévitable.

    Elle s’essaie à ressusciter la lutte des classes, ceci alors que la gauche a toujours préféré virer ceux de ses rangs qui, tels W. Reich, lui faisait remarquer que les prolétaires ne sont plus une classe révolutionnaire car avec le confort offert par la révolution industrielle, les prolétaires ont adoptés la morale et les attentes des bourgeois. Bref, comme dans la pub, ce véritable évangile des temps modernes, ils en veulent toujours plus.

    Et même le travail obligatoire ne fait plus recette. En Suisse, un banquier propose une nano taxe sur les transactions financières, nano taxe qui serait suffisante pour pouvoir supprimer tous les impôts et instaurer le RBI (revenu de base inconditionnel).

    Surtout qu’en plus nous ne sommes plus au temps de Marx où il était encore possible d’être progressiste, et pour construire ce progrès que l’on arrête pas, avoir besoin de la monnaie et ses inégalités ainsi que du travail obligatoire et son aliénation. Aujourd’hui nous savons que le progrès industriel à déjà exterminé 60 % de l’ensemble du vivant et que cette extermination continue à un rythme qui s’accélère avec chaque nouvelle technologie. Autrement dit, Hitler et ses chambres à gaz fait figure d’amateur en comparaison de la solution finale que représente notre mode de vie non négociable pour le vivant.

    à lire cet article, il est évident que la gauche n’a pas encore compris que le temps n’est plus à écrire des sornettes auxquelles plus personne de bien informé ne croit, mais à l’action directe dont le but soit de stopper la civilisation industrielle avant qu’elle ait fini d’exterminer le vivant et de construire des sociétés plurielles basées sur le local. Vive la résistance !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0