VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Le coeur du "métier" de flic

Le coeur du "métier" de flic

jeudi 21 novembre 2019, par do (Date de rédaction antérieure : 27 avril 2019).

Tout à l’heure à France-Info, le samedi 27 avril 2019, vers 13h30, j’ai entendu Castaner dire à peu près ceci : « Je regrette que les manifs de Gilets Jaunes continuent ; car, ainsi, les commerçants continueront à ne pas faire de bénéfices, et la police et la gendarmerie ne pourront pas retrouver le coeur de leur métier ».

"Le coeur de leur métier", Castaner voudrait nous faire croire que c’est de nous "protéger", de sauver la veuve et l’orphelin, d’empêcher les vols et les viols. Mais si c’était çà, "le coeur de leur métier" ; alors, il nous faudrait bien le constater, les flics le font bien mal leur métier. Car il y a de plus en plus de veuves et d’orphelins, il y a de plus en plus de vols et de viols.

Étant entendu, bien entendu, que les plus grands voleurs, les vrais voleurs, ceux à cause de qui nous sommes parfois obligés de voler pour simplement nous nourrir, et nourrir nos enfants, ce sont les capitalistes. Justement, nous aimerions faire une révolution et supprimer l’exploitation de l’homme par l’homme.

Mais les flics de tout genre, appartenant à la police et à la gendarmerie officielle ou à une police politique non officielle comme tous les Benalla, nous en empêchent. Et là, vous remarquerez que les flics sont très efficace ; puisque, justement, ils ont toujours réussi à empêcher la révolution.

Nous sommes donc bien obligés d’en conclure que le coeur du métier de Flic est d’empêcher les révolutions.

Le coeur du "métier" de capitaliste en BD de une page tirable en tract :

Pour la voir à l’écran : http://mai68.org/tracts/patrons/Lespatrons.gif

Pour la tirer en tract : http://mai68.org/tracts/patrons/patrons.bmp

(Les patrons sont-ils indispensable ?)

Les marchands Moustaki :

http://mai68.org/spip2/spip.php?article3549

Cliquer sur l’image ci-dessus pour écouter la vidéo

Cliquer ici pour l’article et les commentaires

Les soit-disant "voleurs" :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1756

(Il n’y a pas de prisonniers de droit commun, il n’y a que des prisonniers politiques !)

5 Messages de forum

  • Le coeur du "métier" de flic 27 avril 18:06, par raimanet
  • Le coeur du "métier" de flic 28 avril 03:23, par JMD

    … à preuve que la Préfecture de Police de Paris a été créée par Napoléon Bonaparte juste après la Révolution Française le 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), 3 mois après le coup d’Etat du 18 brumaire.

    Comme la Lieutenance de Police avait été créée à Paris en 1667 par Louis XIV en rapport avec la Fronde, qui l’avait beaucoup marqué dans son enfance.

    Paris étant d’ordinaire la ville où ont eu lieu les révolutions…

    Un article que j’avais commis dans le journal syndical, le Taxi Parisien dépendant de la Préfecture de Police. Participant aux commissions du Taxi à la Préfecture, tu t’imagines la tête qu’ils m’ont faite à celle de mars 2003…

    Mais la liberté ne s’use que lorsqu’on ne s’en sert pas

    JMD

    Répondre à ce message

  • Stabilisant de recettes 28 avril 12:41, par Igor Smeshari

    Recettes divers : anarchie, monarchie, démocratie, etc…. même stabilisant : le flic.

    http://igor-smeshari.over-blog.com/…

    Répondre à ce message

  • Le coeur du "métier" de flic 28 avril 20:13, par Jean Cendent

    Le quoi du "quoi" de flic
    Puissent tous les GJ, lire cet article…

    Sur le parvis de la mairie le dimanche de l’acte 2
    (Saint-Jean-d’Angély / Dep : 17)
    Un quidam (moi) prend la parole (gueule) : que font les flics (la gendarmerie) ici parmi nous ?

    Les « chefs » GJ locaux (qui d’ailleurs s’engueulaient entre eux / histoire de leadership…) répondent :
    Les policiers sont des citoyens comme les autres !

    Je n’ai pas eu la présence d’esprit de répondre :
    Si vraiment ce sont des citoyens comme les autres comment se fait-il qu’ils portent des flingues à la ceinture et pas nous !

    Chacun avait très certainement ses propres raisons ? Mais en moins d’une heure ne pouvant prendre réellement la parole (monopolisée par les « chefs » GJ locaux), le parvis de la mairie c’est vidé de la centaine de personnes qui étaient présentes au début…


    Merci Igor Smeshari,

    Cela fait un bout de temps que je cherche cet extrait du film, Adieux Poulet

    Pourquoi que t’es rentré dans la police, toi, Lefebvre ?
    https://www.facebook.com/1000109372…

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0