VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Les vieux et les acquis ?

Les vieux et les acquis ?

dimanche 9 juin 2019, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 9 juin 2019).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

1 Message

  • Les vieux et les acquis ? 11 juin 15:15, par Dominique

    Le problème de beaucoup de vieux et de moins vieux est qu’ils ne connaissent la réalité qu’à travers la TV et les médias. Ils n’ont pas été à l’école avec des noirs, ils pensent que tous les noirs sont des dealers et les gilets jaunes des fainéants fouteurs de merde, ils ignorent le fait que pendant que les dealers de rue vendent des doses individuelles, les blancs locaux vendent des sacs entiers et les clients des dealers de rue sont des locaux blancs qui roulent en Citroen ou en Porche, ils sont béâts d’admiration devant le bébé royal anglais tout jouflu et ignorent que des millions d’enfants du même pays n’ont même pas de bonnes chaussures pour aller à l’école et sont mal nourris, ils croient que les noirs viennent en Europe pour nous coloniser alors qu’ils viennent sans arme et que nous sommes allés chez eux armés pendant les colonisations et qu’aujourd’hui, toutes les bonnes places de travail en Afrique sont tenues par des blancs dans des entreprises occidentales, etc., etc.

    Quand à la gauche, elle s’interdit de penser en raison principalement de son productivisme qui lui a fait abandonner le Non à la guerre et le Non à la société de consommation. Cet abandon est renforcé par le fait qu’elle essaie de nous faire croire que les prolétaires qui fabriquent et lâchent les bombes formeraient une classe révolutionnaire et que pour instaurer la dictature de cette classe de collabos, rien ne vaut une bonne guerre. On peut ajouter aussi le fait qu’à force d’aller se former dans des kibboutz "anarcho-communiste" (le communisme pour les colons, l’esclavage productiviste pour les autres), elle a abandonné son internationalisme et l’a remplacé par de l’indigènisme. Bref, elle n’est plus qu’une ombre incapable de dialoguer autrement que dans le cadre fixé par la droite, droite dont elle partage la valeur fondamentale : Notre mode de vie mortifère et guerrier n’est pas négociable.

    Ce problème est double. D’abord et comme le montre très bien le fait que la gauche remplace le Non à la guerre des pacifistes par une obligation morale faite à ses militants de se laisser taper dessus par les flics sans résister - ou le greenwashing non violent et ultra-capitaliste des verts, le système ne nous laisse pas d’autre choix que de résister ou collaborer.

    Ensuite ce problème de conscience de la réalité par les citoyens dépasse largement le cadre des vieux car bien des jeunes déjà à l’âge de 10 ans ne rêvent que de suivre l’exemple de papa et maman et de devenir de bons collabos d’un système qu’ils exècrent, ceci car ils n’arrivent pas à imaginer qu’ils puissent empêcher ceux d’en haut de faire ce qu’ils veulent et qu’à partir de là, ils n’ont plus d’autre choix que de collaborer. Triste réalité de l’aliénation causée par la hiérarchie poussée qu’est le productivisme industriel, lequel, avec le consumérisme, à corrompu le peuple et l’ensemble de la gauche. Cette aliénation implique que le prolo moyen, ce soldat d’élite de notre mode de vie industriel, dès qu’il a une situation et à force de collaboration, a tendance à se replier sur lui-même et donc à terme, à devenir aussi réac et facho que certains vieux. Comme le disait Brassens, l’âge ne fait rien à l’affaire.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0