VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Macron tue la campagne

Macron tue la campagne

jeudi 4 juillet 2019, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 4 juillet 2019).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

2 Messages de forum

  • Macron tue la campagne 4 juillet 10:36, par A_suivre

    AVEC LA FERMETURE DÉFINITIVE DE 400 ÉCOLES,
    LA DESTRUCTION DE LA FRANCE RURALE S’ACCÉLÈRE.


    Le 25 avril 2019, en conclusion du pseudo "Grand débat", Emmanuel Macron avait affirmé crânement qu’il n’y aurait « plus aucune fermeture d’école en zone rurale » jusqu’à la fin de son quinquennat. Mais il y avait glissé un important bémol : « plus aucune fermeture… sans l’accord des maires ».
    Ce bémol prend aujourd’hui tout son sens, un sens odieusement cynique. Une étude du ministère de l’Éducation nationale a en effet révélé, ce 3 juillet 2019, que quelque 400 établissements ruraux devraient définitivement fermer d’ici la rentrée… la plupart sur décision des mairies et des communautés de communes. Et cet « accord des maires » leur a en fait été arraché : ils sont contraints de fermer leur école du fait de l’étranglement de leurs ressources financières décidées… par l’État !
    Environ 250 de ces 400 établissements vont ainsi fermer leurs portes dans le cadre d’une "politique de regroupement scolaire" votée, contrainte et forcée, par les communes.
    Pour faire passer la pilule de cette accélération de la destruction de la France rurale, le ministère de l’Éducation nationale a inventé un nouveau terme, censé faire "moderne" : il faut désormais parler de "Regroupements pédagogiques concentrés" (RPC). (Les plaisantins relèveront avec ironie que c’est le même acronyme que "République populaire de Chine").
    Ces RPC, que l’on promet moins coûteux à entretenir - ce qui ne sera sans doute pas le cas, bien au contraire -, accueilleront jusqu’à plusieurs centaines d’élèves, à une distance forcément plus lointaine du domicile de leurs parents que leur école rurale précédente.
    Plusieurs syndicats et enseignants ne voient pas d’un bon œil ces RPC. Ils vont casser les relations sociales au sein des villages, alourdir le budget essence des parents (donc augmenter au passage la dégradation de l’environnement !), susciter des phénomènes de « remplissage de classe » très anti-pédagogiques. Ils vont enfin accélérer l’exode rural et l’apparition des "déserts médicaux".


    Commentaires


    Rappelons ici que l’origine de cette destruction accélérée de la France rurale se situe dans les "GOPÉ" fixées par la Commission européenne chaque année à la France, et qui exigent que l’on réforme les échelons administratifs français, que l’on fusionne les communes et que l’on diminue les subventions versées aux communes.
    Les agriculteurs sont véritablement les persécutés absolus de la prétendue "construction européenne"
    Sources & suite : https://www.facebook.com/upr.franco…

    Répondre à ce message

  • Macron tue la campagne 4 juillet 10:47, par A_suivre

    Manifestement, en 2019, il n’y a pas que les campagnes …
    « Un grand merci à l’Académie de Toulouse qui laisse ma fille sans place à son lycée de secteur ! Apparemment 80 élèves refusés dans le lycée Toulouse Lautrec de Toulouse faute de place.. A plus de 16 de moyenne depuis la sixième avec les félicitations, nous devons chercher un lycée qui veut bien d’elle ! Et bien sûr sans les options qu’elle souhaitait malgré qu’elle méritait sa place en classe européenne !
    Bravo, elle va passer son brevet dans les conditions les pires qu’on pouvait imaginer… à se demander si elle a bien fait de si bien travailler…
     »

    Toujours la logique de la LOI des GOPÉ 2019 – 2020 qui exige que la France poursuive une politique d’austérité renforcée. Bref, des coupes sombres dans la santé, l’assurance chômage, les retraites, casse du droit du travail, stagnation du SMIC, privatisations tous azimuts des services publics, etc…

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0