VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > François Béranger - Les oiseaux mécaniques (vidéo)

François Béranger - Les oiseaux mécaniques (vidéo)

vendredi 9 août 2019, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 9 août 2019).

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo avec Firefox
essayez avec Google Chrome.

Cliquer ici pour télécharger la vidéo

Une chanson qui a déjà 30 ans ?

4 Messages de forum

  • Du gaz CS à la composition classée Secret Défense dans la rue, des pesticides dans les habitations…

    => Quand les humains n’étaient pas mécanique…

    Daniel Cueff le maire de Langouët, un village de 650 habitants, au nord de Rennes est convoqué devant le tribunal administratif de Rennes le 22 août prochain.

    Le 18 mai 2019, l’élu avait pris un arrêté interdisant l’utilisation des pesticides sur sa commune à moins de 150 mètres des habitations et des bâtiments professionnels. La préfète d’Ille-et-Vilaine lui a demandé de le retirer ce que le maire refuse. Michelle Kirry a donc saisi la justice administrative.

    La préfète Michelle Kirry estime cet arrêté illégal.

    https://www.francebleu.fr/infos/cli…

    Répondre à ce message

    • Salut,

      Ça aurait mérité que tu en fasses un article.

      A+
      do
      http://mai68.org

      Répondre à ce message

      • Bonjour Do,

        Il y a tellement de sujets qui mériteraient un article pas rigolo.
        La préfète « Michelle Kirry » est une caricature de ce monde absurde.
        Il est certain que ses enfants n’habitent pas Langouët.

        Pourtant cette préfète avait, à mes yeux, un nom pour mettre sympathique.
        Son nom me rappelle une série, destinée aux enfants, qui met en scène le clown Kiri et sa petite troupe de cirque : Laura l’écuyère, Ratibus le chat, Pip’lett la perruche, Bianca la jument, Nérond le chien, Miss Rossignol l’otarie et Puce l’éléphant.
        Kiri le clown se déplace en roulotte avec sa joyeuse équipe et propose ses numéros rigolos de ville en ville pour porter la joie de vivre ….
        https://www.youtube.com/watch?v=mRf…

        La préfète « Kirry » porte la mort de village en village…

        PS I : La chanson « Les oiseaux mécaniques » a été interprétée par François Béranger et apparaît sur l’album "En public" (1977). Par conséquent cette chanson a 42 ans !!

        PS II : Un PDF sur la vie de François Béranger qui mériterait bien un article, extraits : « Je suis un bébé plutôt calme. Pendant que ma mère se tue la santé sur sa machine à coudre Singer à pédale (confection en série payée à la pièce), je joue pendant des heures à sortir du buffet, puis à ranger, le service à café en porcelaine, sans jamais rien casser. Les jouets m’ennuient. …  »… ensuite son père mobilisé,.. son père démobilisé,.. son père qui se cache des autorités allemandes,.. les amerlocks,.. son père autodidacte élu député,.. son premier amour avec Marie-Louise,.. ouvrier chez Renault (l’usine c’est bien joli, mais ça abrutit vite), « issus d’horizons divers – jeunes communistes, scouts de France, inorganisés, orphelins juifs en rupture de ban - on fonde une bande informelle qui se transforme vite en troupe de théâtre-amateur : La Roulotte. Mime, danses folkloriques, marionnettes, chant, théâtre, deviennent l’essentiel de tous nos loisirs. » ensuite, L’ARMEE - UNE GUERRE QUI NE DIT PAS SON NOM : L’ALGÉRIE, etc… Bonne lecture Camarade !
        http://herve44.meabilis.fr/mbFiles/…

        Bien à toi.
        A_ suivre

        Répondre à ce message

        • François Béranger - Les oiseaux mécaniques (vidéo) 11 août 16:43, par Jean Cendent

          l’usine c’est bien joli, mais ça abrutit vite
          Béranger a mille fois raisons.

          Il y a que les personnes qui n’y ont jamais mis les pieds ( en usine ) pour vanter leur… quoi d’ailleurs ? Performance et productivité…c’est prendre les femmes et les hommes pour des robots, la destruction de leur humanité.

          Le meilleur des cas, c’est l’auto-gestion dans un monde
          sans hiérarchie ( donc sans capitalisme ) et encore ?
          De pouvoir dire quand tu n’as pas envie d’aller bosser :
          Salut la compagnie mais aujourd’hui j’en ai plein le cul, je reviendrai lorsque cela me chantera.
          D’accord, alors à bientôt, tu reviens quand tu veux, si tu le veux.

          Ce qui détruit, emmerde, ennui, contraint, fait chier, l’humain en fait de même pour la nature.

          Puéril comme dirait Luniterre et alors ? Adulte, mûr, sénile, c’est mieux peut être ?
          Si l’adulte était responsable depuis le temps, ça se serait et il ne jouerait pas avec le pouvoir, la guerre, la vie d’autrui, le vivant…

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0