VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > L’Afghanistan d’après Asselineau (vidéo)

L’Afghanistan d’après Asselineau (vidéo)

mercredi 25 août 2021, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 25 août 2021).

https://youtu.be/JaiWH6SD4bM

Le drame afghan :
Révélateur de l’incompétence des dirigeants politiques occidentaux

UPR - 24 août 2021

Cliquer ici pour télécharger la vidéo

5 Messages de forum

  • Quels constats affligeants. Asselineau au quai d’Orsay !

    Répondre à ce message

    • L’Afghanistan d’après Asselineau (vidéo) 27 août 04:58, par a_suivre

      Vu la tragédie de la situation, on s’en tape d’Asselineau au Ministère des Affaires Étrangères, ce qui est important, c’est qu’il fait au moins le boulot que devraient faire les Journalistes et les Philosophes dominants au sujet de l’Afghanistan :

      Il énonce un certain nombre de vérités historiques et nous fait quelques réflexions sur "l’incompétence des dirigeants politiques occidentaux" :

      « on n’apporte pas la démocratie avec des bombes ! »


      J’ai l’âge pour avoir rêvé du "sentier des hippies*" mais la piste hippie a pris fin brutalement en 1978 lorsque l’Union soviétique - suite aux trafics de la CIA et de l’OTAN dans cette région - a été contrainte d’envahir l’Afghanistan :

      *Sentier des hippies : https://www.formidablemag.com/hippi…


      Je me souviens aussi des histoires de Jean Marie Pelt* :
      Il est envoyé en Afghanistan en 1964 et 1967 par le ministère des Affaires étrangères et le CNRS et consacre de nombreuses publications scientifiques à l’écologie végétale et aux pharmacopées traditionnelles de ce pays

      L’Afghanistan, « grand carrefour de la géographie et de l’histoire, où les flux humains circulent en tous sens et où s’opposent les intérêts les plus divergents, pourrait devenir une nation libre installée dans l’une des plus belles régions du monde », est une révélation pour J-M Pelt. C’est à l’issue de ce voyage que son coeur s’ouvre à la splendide diversité du monde.

      *Jean Marie Pelt : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-…


      SUR "ARRET SUR INFO" du 24 AOUT 2021 il y a un très bon article écrit par deux anthropologues JONATHAN NEALE et NANCY LINDISFARNE :

      Mais qui sont vraiment les talibans ?

      On écrit beaucoup de bêtises sur l’Afghanistan en Grande-Bretagne et aux États-Unis. La plupart de ces absurdités cachent un certain nombre de vérités importantes.

      · Premièrement, les talibans ont vaincu les États-Unis.

      · Deuxièmement, les talibans ont gagné parce qu’ils bénéficient du plus grand soutien populaire.

      · Troisièmement, ce n’est pas parce que la plupart des Afghans aiment les talibans. C’est parce que l’occupation américaine a été insupportablement cruelle et corrompue.

      · Quatrièmement, la guerre contre le terrorisme a également été politiquement vaincue aux États-Unis. La majorité des Américains sont désormais favorables à quitter l’Afghanistan et opposés à toute nouvelle guerre étrangère.

      · Cinquièmement, il s’agit d’un tournant dans l’histoire du monde. La plus grande puissance militaire du monde a été vaincue par le peuple d’un petit pays désespérément pauvre. Cela va affaiblir le pouvoir de l’empire américain dans le monde entier.

      · Sixièmement, la rhétorique du sauvetage des femmes afghanes a été largement utilisée pour justifier l’occupation, et de nombreuses féministes en Afghanistan ont choisi le camp de l’occupation. Le résultat est une tragédie pour le féminisme.

      Cet article explique ces points. Comme il s’agit d’un article court, nous affirmons plus que nous ne prouvons. Mais nous avons beaucoup écrit sur le genre, la politique et la guerre en Afghanistan depuis que nous y avons travaillé sur le terrain en tant qu’anthropologues, il y a près de cinquante ans. Nous donnons des liens vers la plupart de ces travaux à la fin de cet article, afin que vous puissiez explorer nos arguments plus en détail 1…

      La suite de l’article ICI : https://arretsurinfo.ch/afghanistan…

      Publié le 17 août 2021 sur Anne Bonny Pirate sous le titre Afghanistan : The End of the Occupation
      Source : https://arretsurinfo.ch/afghanistan…

      JPEG - 154.3 ko

      Répondre à ce message

      • Salut A_Suivre,

        « Sixièmement, la rhétorique du sauvetage des femmes afghanes a été largement utilisée pour justifier l’occupation, et de nombreuses féministes en Afghanistan ont choisi le camp de l’occupation. Le résultat est une tragédie pour le féminisme. »

        Très important, je n’y avais pas pensé.

        Il faut tout de même remarquer qu’à l’époque soviétique, les femmes d’Afghanistan pouvaient se balader tête nue, en minijupe, se maquiller, qu’elles avaient droit à la contraception et à l’avortement.

        Ce sont les Américains qui ont détruit ces droits en se servant des islamistes pour chasser les Soviétiques d’Afghanistan. Alors, c’est rigolo qu’ils aient osé parler du droit des femmes pour envahir l’Afghanistan en 2001. ET qu’ils en parlent encore !

        Amicalement,
        do
        http://mai68.org/spip2

        PS) Il faudrait vérifier la position de rawa.org (féministes afghanes sur l’invasion américaine.

        Répondre à ce message

        • L’Afghanistan d’après Asselineau (vidéo) 27 août 20:26, par a_suivre

          Bonjour Do,

          Je suis allé sur le site "http://www.rawa.org/women.php" et bien j’en conclus que les interventions de l’occident ont toutes été une véritable catastrophe pour les droits humains dans cette région.

          Les étudiantes sur cette photo (ci-dessous), qui date de 1972, faisaient partie d’une classe aisée, non représentative de l’ensemble de la population Afghane.

          Ces jeunes filles jambes nues appartenaient à un groupe social bien identifié, confirme à 20 Minutes Thomas J. Barfield, professeur d’anthropologie à l’université de Boston, qui a vécu à Kaboul dans les années 1970 : « Les jeunes filles qui portaient ces tenues appartenaient plutôt à l’élite, à la population qui faisait des études – et il y avait peu de personnes diplômées du supérieur à l’époque, que ce soient des hommes ou des femmes. » Les étudiantes fréquentaient le quartier de l’université et il y avait peu de chances de les croiser dans le vieux Kaboul, plus traditionnel.

          En dehors de la capitale, où se trouvaient à l’époque les seuls établissements d’enseignement supérieur du pays, le seul endroit où l’on croisait des Afghans habillés à l’occidental était dans les bâtiments de l’administration, se souvient Thomas J. Barfield.

          « Les hommes ne montraient pas non plus leur corps »

          « La société afghane est très pudique, rappelle le professeur. Si vous regardez les hommes, ils ne montraient pas leur corps non plus. Si des Occidentaux portaient des shorts et montraient leurs jambes, des Afghans s’énervaient. »

          Dans les années 1970, les femmes jouissaient de droits acquis depuis plusieurs années : droit de vote (obtenu en 1919), une constitution plus équitable depuis 1964…

          Source : https://www.20minutes.fr/monde/2535…

          Bien à toi
          A_suivre

          PNG - 390 ko

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0