VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Pr Henri JOYEUX : L’inquisition française (vidéo_39’39’’)

Pr Henri JOYEUX : L’inquisition française (vidéo_39’39’’)

mercredi 20 septembre 2023 (Date de rédaction antérieure : 20 septembre 2023).

Note de do : Malgré tout ce que peuvent dire de lui les médias du pouvoir, les propos du Pr Henri JOYEUX, qui n’est absolument pas contre la vaccination, me semblent tout à fait raisonnables.


https://www.kairospresse.be/intervi…

[INTERVIEW] Pr Henri JOYEUX : L’inquisition française - Kairos-Presse - 15_septembre_2023 - vidéo_39’39’’

Cliquer ici pour télécharger la vidéo

Henri Joyeux, cancérologue, professeur émérite de l’Université de Montpellier I, a émis des doutes depuis plusieurs années sur la vaccination, notamment le passage obligatoire pour les enfants d’un vaccin trois-en-un à un vaccin six-en-un.

Dès l’arrivée de Macron au pouvoir, l’épée de Damoclès pèse sur le Professeur, l’obligation vaccinale infantile passant de 3 à 11 vaccins. Ses propos sur l’injection Covid feront tomber le couperet : l’Ordre des médecins français le condamne à deux ans d’interdiction d’exercer à dater de 2024.

.

Note de a_suivre : La France s’honore de la libre pensée et de la liberté de parole. Sauf si le business décide autrement. Alors qu’il est désormais prouvé que les injections contre le corona n’empêchent ni la contamination, ni la propagation, que l’efficacité du produit est ridicule, que la balance bénéfices/risques penche en faveur des risques [1], on continue de sanctionner les médecins qui avaient prévenu de la dangerosité et de l’inefficacité du produit, comme le Pr Joyeux qui vient d’être interdit d’exercer pendant deux ans.

Petit avertissement avant de se lancer dans la nouvelle campagne de vaccination contre le Covid-19 [2], ce produit que l’on veut vous injecter est toujours non homologué à ce jour, ainsi que toujours en phase 3, par conséquent, il est toujours en expérimentation sur vous, sauf pour les forces de l’ordre, police et gendarmerie, pour qui, il n’y a aucune obligation vaccinale.

Cherchez l’erreur…

.

SITE OFFICIEL DU PROFESSEUR HENRI JOYEUX : https://www.professeur-joyeux.com/

Twitter Pr Joyeux : https://twitter.com/PrJoyeux

Sources :

https://www.kairospresse.be/intervi…

.

[1] Mortalité associée au vaccin COVID-19 dans l’hémisphère sud

2 morts pour 1000 doses… leur ARNm plus dangereux que la maladie , et en plus il ne l’empêche pas.

CORRELATION publie un nouveau rapport intitulé « Mortalité associée au vaccin COVID-19 dans l’hémisphère Sud » rédigé par Denis G. Rancourt, Marine Baudin, Joseph Hickey et Jérémie Mercier.

Le document est basé sur 17 pays de l’hémisphère sud et de la région équatoriale. Un lien de causalité certain est mis en évidence entre de nombreux pics de mortalité toutes causes confondues et le déploiement rapide des vaccins. Les auteurs quantifient le risque de toxicité mortelle par injection, extrêmement important chez les personnes les plus âgées.

Les auteurs concluent que les gouvernements devraient immédiatement mettre fin à la politique consistant à donner la priorité aux personnes âgées pour l’injection du COVID-19. https://correlation-canada.org/covi…

Téléchargez une copie du rapport ICI(dernière version 2023-09-18) : https://correlation-canada.org/wp-c…

PDF - 23.5 Mo
ETUDE QUANTIFIANT LA SURMORTALITE POST ARNm - 18_septembre_2023 - Correlation - Covid - vaccine - mortality - Southern-Hemisphere

.

[2] La nouvelle campagne de vaccination contre le Covid-19 débutera le 2 octobre 2023. C’est le nouveau vaccin de Pfizer, mis à jour et adapté aux nouveaux variants, qui sera proposé. L’injection reste gratuite pour tous. https://www.capital.fr/economie-pol…

.

Coronavirus : Une personne vaccinée sur cent, à une personne sur dix, souffrirait d’effets secondaires du vaccin…

.

Actuellement, seulement 1 à 10% des effets indésirables de médicaments sont signalés aux services de pharmacovigilance. Et dans le cas des vaccins, le pourcentage est certainement encore moins élevé, dans la mesure où parler d’un effet secondaire grave après une vaccination reste un sujet tabou… [1]

Comme d’après France Info, officiellement, une personne, vaccinée contre le coronavirus, sur mille souffrirait d’effets secondaires [2], nous pouvons d’ores et déjà en conclure qu’il y aurait logiquement, deux ans après le lancement de la campagne de vaccination, 10 à 100 fois plus de personnes qui souffriraient d’effets secondaires pour cette vaccination.

………..

Une personne sur mille vaccinée contre le Covid souffrirait d’effet secondaire, d’après "France Info" [2]

Deux après le lancement de la campagne de vaccination contre la covid, les bilans s’ajoutent les uns aux autres. Certains font état d’effets indésirables dans certaines circonstances.

Ainsi, une personne sur mille a déclaré un effet indésirable des vaccins à ARN messager. C’est essentiellement des cas de myocardites, de la tension artérielle et des troubles menstruels.

Pour autant, l’Agence National du Médicament ne remet pas en cause l’efficacité de ces vaccins.

157 millions de doses de vaccins contre le covid injectées en France, 194 000 déclarations d’effets indésirables, soit environ dans 1 cas sur 1000. Dans l’essentiel des cas, il s’agissait de myocardite (une inflammation du muscle cardiaque), d’augmentation de la tension arterielle ou de saignements menstruels plus importants chez la femme.

Pour autant, les études ne sont pas terminées. L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé et le réseaux régional de pharmacovigilance ont placé sous surveillance différents signaux potentiels comme les Zona, les troubles du rythme cardiaque, les maladies des reins, du pancréas ou encore du foie.

Mais d’autres pathologies moins communes sont également gardées à l’œil par les chercheurs tel que la survenue d’une polyarthrite rhumatoïde, de maladies rares du sang ou du système nerveux ainsi que la surdité et le déséquilibre du diabète.

Une surveillance toujours de rigueur mais, fort heureusement, depuis plusieurs mois, aucun nouveau signal alarmant n’a été rapporté.

F. Aristide • France Info • Publié le 7 septembre 2023

………..

………..

SOURCES

[1] https://www.asso-e3m.fr/se-faire-di…

[2] https://la1ere.francetvinfo.fr/guad…

5 Messages de forum

  • Pr Henri JOYEUX : L’inquisition française (vidéo_39’39’’) 20 septembre 2023 15:14, par le dernier des Mohicans

    « les propos du Pr Henri JOYEUX, qui n’est absolument pas contre la vaccination, … »

    Mais, c’est bien ce qu’on lui reproche !

    Le rapport du Sénat est pourtant on ne peut plus clair.
    Voir https://www.senat.fr/rap/r06-476/r0… dont j’extrais ceci :
    (« A. COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU MERCREDI 6 JUIN 2007 »)

    (docteur Fabian Wild, Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) Unité 404 Immunité et Vaccination)
    « aucun cours relatif à la vaccination n’est dispensé dans les facultés de médecine françaises. »
    (…)
    « Le président Jean-Michel Dubernard, député, en a convenu, rappelant qu’il n’existe pas de preuve scientifique sur l’utilité des vaccins. »

    Trois mois après, histoire de ne pas laisser refroidir, le même Sénat publiait un autre rapport sur http://www.senat.fr/rap/r06-476/r06… qui met les points sur les I :
    1. Pour des médecins mieux formés et mieux informés
    (…)
    a) Renforcer la formation initiale en vaccinologie
    (…)
    « L’adhésion en demi-teinte du corps médical à la vaccination trouve vraisemblablement son origine dans une formation initiale en vaccinologie très insuffisante. Hormis quelques rares formations spécifiques, les études de médecine ne dédient que quatre heures de cours - purement théoriques - aux vaccins au cours de la troisième année du cursus universitaire. »

    4 heures sur un cursus de 11 années, cela fait effectivement d’eux des spécialistes et nous des ignorants !

    Le débat est clôt

    • Bonjour le dernier des Mohicans & Compagnie !

      Le Pr Henri JOYEUX n’est absolument pas contre la vaccination, et il a raison.

      Car, scientifiquement "le principe de la vaccination" fonctionne, ce qui ne va pas dans cette société contrôlée par BigPharma et Compagnie, c’est les "produits" que l’on appelle "vaccins" que l’on nous oblige à nous injecter dans le corps, notamment pour les bébés à partir de 2 mois !

      Pour le comprendre, lisez la suite, et vous ne devriez, plus être contre "le principe de la vaccination", mais contre les "produits" que l’on appelle "vaccins" que l’on nous oblige à nous injecter dans le corps et dont la composition et la fabrication est mystérieuse et plus que suspecte.

      Dans les magnifiques témoignages de ces "résistants intègres" qui ont refusé les injections expérimentales contre le coronavirus et qui, pour la peine, sont condamnés, depuis plus de 2 ans, avec leur famille, à vivre comme des chiens, sans aucun droit les plus élémentaires, sans travail, sans retraite, sans salaire, sans assurance santé…

      - et que notre poudré de l’Elysée a décidé d’emmerder jusqu’au bout (bien évidemment, sauf pour les forces de l’ordre, police et gendarmerie, pour qui il n’y a aucune obligation vaccinale !)

      « Moi, les non-vaccinés, j’ai bien envie de les emmerder jusqu’au bout. » 4_janvier_2022

      - et que nos partis politiques notamment à gauche comme le PCF, "Révolution Permanente", la France Insoumise,… nos syndicats, nos médias traitent : d’irresponsables [1], de véritables dangers publics [2], d’antivax [3]…

      Il y a donc, sur le site "Les Essentiels" => https://lesessentiels.org/ le témoignage de Vincent, 62 ans. Médecin depuis 35 ans, qui est officiellement interdit d’exercice depuis le 17 Mai 2022. Il raconte que lorsque est arrivée, l’obligation vaccinale, il a pris ses responsabilités :

      « un ami médecin était malade, je lui ai demandé de mettre un coton-tige dans son nez et j’ai mis ce coton-tige malade dans mon nez. J’étais en accord avec moi-même, je me suis vacciné de façon naturelle, j’ai choisi ma vaccination, on ne me l’a pas imposée et de plus, scientifiquement, elle est bien plus satisfaisante puisque je me suis vacciné contre le virus Delta.

      À l’époque on savait que le Delta était plus contagieux mais beaucoup moins létal. J’étais donc « vacciné » et avec une « vaccination » bien supérieure en qualité à celle acquise avec un vaccin issu de la souche originelle de Wuhan. »

      Rebelotte avec Omicron

      «  Donc deuxième échéance, deuxième vaccination pour moi, un coton-tige de malade dans le nez et à nouveau je me suis vacciné naturellement. Avec Omicron cette fois-ci, en choisissant une fois encore mon vaccin.

      J’ai donc une double vaccination, que je juge scientifiquement optimale, raisonnable, efficace. Malgré tout, mon deuxième pass vaccinal arrive à échéance et je ne suis officiellement plus autorisé à travailler depuis le 17 Mai 2022. [4] »

      Bien à toi Camarade
      A_suivre

      Sources :

      [1] https://rmc.bfmtv.com/actualites/so…

      [2] https://www.egora.fr/actus-pro/poli…

      [3] https://www.ladepeche.fr/2023/05/05…

      [4] https://lesessentiels.org/qui-sont-…

  • En ce qui concerne Joyeux.

    Bien évidemment son discours va plutôt dans le bon sens mais "qu’il ne soit absolument PAS contre les vaccinations" est tout, sauf raisonnable !
    On voit que le bonhomme a ciré les bancs de la fac et admis l’énormité du mensonge vaccinal depuis son endoctrinement estudiantin.
    "Les vaccins sont à la santé ce que les bombes sont à la guerre"
    A part des "on suppose que", "on estime que" … et autre formule qui ne veut rien dire, où sont les preuves ?
    Et, question plus importante encore, comment peut-on établir cette preuve, à part des approximations ?
    Juste pour rappel ; Pasteur était chimiste et, à ma connaissance, on n’enseigne pas l’immunologie en fac de chimie !

    Vois en pièces jointes

    Bonne journée
    Jean

  • Voir aussi :

  • A propos du professeure Joyeux (qui est plus pro-vaccins que moi, voir le contentieux Pasteur-Décamps) je suis bien d’accord avec ses propos mesurés. En revanche ces "nouveaux" machins dopés à l’ARNm ressemblent à un vrai vaccin comme des navets ressemblent à des lentilles.

    J-C

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0