VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > EST-CE JUSTE UNE COÏNCIDENCE... ?

EST-CE JUSTE UNE COÏNCIDENCE... ?

samedi 14 octobre 2023 (Date de rédaction antérieure : 11 octobre 2023).

Le 22 septembre 2023, Netanyahu a présenté son « nouveau Moyen-Orient » à l’Assemblée générale de l’ONU. Il a présenté une carte d’Israël sur laquelle les zones autonomes palestiniennes de Gaza et de Cisjordanie n’existaient plus.

Deux semaines et demie plus tard, son projet commence à se réaliser, les actions des lobbies de la guerre frétillent et la majorité des pays occidentaux accusent les Palestiniens de terrorisme.

La question, maintenant : comment tout ce beau monde, envisage-t-il de faire, pour « se débarrasser » de 5 millions d’Arabes ?

---

L’Assemblée générale annuelle des Nations Unies est également un lieu où sont élaborés de grands projets géopolitiques. Cette fois, au lieu d’être simplement présent, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu était au milieu de tout cela lorsqu’il a présenté son plan pour un « nouveau Moyen-Orient ».

Il a brandi une carte sur laquelle les territoires palestiniens n’existent plus. La question se pose de plus en plus : Israël, officiellement, a-t-il permis que le Hamas attaque ses civils pour avoir ensuite un prétexte pour anéantir les zones autonomes ?

Propagande israélienne en faveur de représailles

Avec des histoires quotidiennes plus farfelues et non confirmées sur les atrocités présumées ou réelles du Hamas, Israël tente de faire comprendre au public mondial ses frappes de représailles brutales contre la population civile palestinienne.

Après que le gouvernement Netanyahu ait coupé l’approvisionnement en électricité, en eau, en nourriture et en essence , il a annoncé qu’il abattrait des camions d’aide en provenance de l’étranger.

Pendant ce temps, les représentants des partis gouvernementaux appellent déjà à ce que Gaza soit « rasée », y compris par l’utilisation d’armes nucléaires . La raison en est qu’il n’y a soi-disant « aucun innocent » à Gaza – rapporte "Der Status".

Même s’il s’agit de députés d’arrière-ban, l’approche est claire : aucun souci pour les pertes. Il semble donc cohérent que le Premier ministre Netanyahu partage également sur Twitter des vidéos de bombes larguées chaque jour.

Mais une question reste jusqu’à présent sans réponse : comment l’un des meilleurs services secrets du monde et son système de surveillance, qui a coûté des milliards, ont-ils pu ignorer l’incursion de hordes entières de combattants du Hamas ?

Pourquoi la « meilleure armée du monde » a-t-elle été prise au dépourvu ?

Cette question a également intrigué un journaliste et ancien militaire israélien : "Normalement, quand il y a un chat le long de la clôture, toutes les forces sont mobilisées."

ONU : Netanyahu a montré une carte sans la Palestine

Une thèse qui a ensuite été avancée était que le gouvernement Netanyahu était juste à temps pour une escalade du conflit au Moyen-Orient – parce qu’il n’a pas eu une période facile ces derniers temps au niveau national.

Des dizaines de milliers de personnes manifestent dans les rues depuis des mois et le Premier ministre dépend du soutien des nationalistes sionistes radicaux au sein du gouvernement. Certains de ses alliés politiques viennent de zones de colonisation contestées au regard du droit international et/ou appellent à une approche ferme à l’égard des Palestiniens.

En cas d’attaque, après quoi il pourrait unir les gens derrière lui pour une frappe de représailles, il serait en mesure de se débarrasser d’un seul coup des deux zones de tension.

Une « libération planifiée » basée sur le principe de Pearl Harbor comme déclencheur de guerre : apparemment tout sauf une « théorie du complot ».

Une autre pièce du puzzle dans la chaîne de preuves est la comparution de Netanyahu à l’Assemblée générale des Nations Unies le 22 septembre – environ deux semaines avant la nouvelle escalade.

Là, il brandit une carte de la région. Et dans sa version du « Nouveau Moyen-Orient », les zones autonomes palestiniennes semblent tout simplement ne plus exister. La bande de Gaza et la Cisjordanie – au total près de 5 millions d’Arabes y vivent – sont toutes deux peintes du même bleu que le territoire israélien.

Un utilisateur de Twitter/X a attiré l’attention sur le problème et a déclaré d’un air suffisant et cynique :

"Bien sûr, ce n’est qu’une coïncidence, comme presque tout en géopolitique."

Source : https://derstatus.at/welt/bei-un-gi…

---

Israël-Arabie saoudite : Netanyahou promeut la normalisation avec une nouvelle carte effaçant la Palestine

.

L’illustration présentée par le Premier ministre Netanyahou à l’ONU inclut la Cisjordanie occupée et Gaza à l’intérieur d’Israël

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a présenté vendredi une nouvelle carte effaçant la Palestine pendant le discours qu’il a donné lors de la 78e session de l’Assemblée générale des Nations unies.

L’illustration représente un « nouveau Moyen-Orient » dans lequel la Cisjordanie occupée et la bande de Gaza sous blocus semblent faire partie d’Israël.

Une précédente carte erronée présentée par Netanyahou incluait également les territoires palestiniens comme intégrés à Israël en 1948.

Israël ne contrôlait pas la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, ni la bande de Gaza après sa création dans la violence en 1948 sur 80 % de la Palestine historique. Il les a occupés illégalement en 1967 et continue de maintenir cette occupation, considérée comme la plus longue de l’histoire moderne.

L’inclusion de terres palestiniennes (et parfois de terres appartenant à la Syrie et au Liban) dans les cartes israéliennes est courante chez les partisans du concept d’Eretz Yisrael – le Grand Israël –, un élément fondamental du sionisme ultra-nationaliste selon lequel ces terres appartiennent à un État sioniste.

Plus tôt cette année, le ministre des Finances de Netanyahou, Bezalel Smotrich, s’est exprimé depuis un podium orné d’une carte incluant également la Palestine, le Liban et la Syrie dans le cadre du Grand Israël. À cette occasion, il a déclaré que « les Palestiniens n’exist[aient] pas ».

Le gouvernement ultranationaliste de Netanyahou a pris des mesures qui, selon les experts, équivalent à « l’annexion de jure » de la Cisjordanie occupée. Le terme juridique « de jure » décrit une pratique légalement reconnue, qu’elle ait lieu dans la réalité ou non.

Lors de la présentation de la carte vendredi, Netanyahou a promu avec enthousiasme la refonte de la région sur la base de l’établissement de liens avec les pays arabes, notamment l’Arabie saoudite.

« Cela ne fait aucun doute : les accords d’Abraham [de normalisation] ont annoncé l’aube d’une nouvelle ère de paix », a-t-il affirmé. « Je crois que nous sommes à l’aube d’une avancée plus spectaculaire encore : une paix historique entre Israël et l’Arabie saoudite. »

Ses remarques interviennent dans le cadre de pourparlers parrainés par les États-Unis entre Israël et l’Arabie saoudite visant à établir des relations formelles.

La semaine dernière, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a laissé entendre que les deux pays se rapprochaient « chaque jour » d’un tel accord.

Lors d’un entretien avec Fox News, le prince héritier a déclaré que « la question palestinienne [était] très importante » dans ces pourparlers, mais sans donner plus de détails.

Interrogé sur les concessions aux Palestiniens qu’il espérait de la part d’Israël, il a répondu que cela faisait « partie de la négociation ».

Or Netanyahou a souligné vendredi : « Nous ne devons pas donner aux Palestiniens un droit de veto sur les nouveaux traités de paix avec les États arabes. »

Son discours faisait suite à celui du président palestinien Mahmoud Abbas à l’ONU la veille, dans lequel il a rappelé que la paix au Moyen-Orient était irréalisable tant que les Palestiniens n’obtiendraient pas tous leurs droits et un État.

« Ceux qui pensent que la paix peut prévaloir au Moyen-Orient sans que le peuple palestinien ne jouisse de ses pleins droits se trompent », a déclaré Abbas.

Traduit de l’anglais (original).

Source : https://www.middleeasteye.net/fr/ac…

7 Messages de forum

  • EST-CE JUSTE UNE COÏNCIDENCE... ? 12 octobre 2023 10:56, par Edouard

    Oui , il paraît évident que l’opération de l’entité sioniste contre Gaza et les populations palestiniennes a été mûrement réfléchie et longuement préparée vraisemblablement avec les services de renseignements occidentaux en vue de la réalisation du "Grand Israël " . Cette opération survient dans un contexte mondial particulièrement chargé et a été précédé ,dans les pays impérialistes occidentaux, au travers de l’opération Covid 19 et de la vaccination forcée par des produits géniques et toxiques , par ce qui doit être qualifié de plan mondial de stérilisation , de génocide , de ruine économique, de famine et de guerre .
    Dans ces conditions on doit s’attendre à une barbarie sans fin contre les populations et plus largement contre l’Humanité dans son ensemble , aujourd’hui initiée par l’entité sioniste qui n’est autre qu’un état "pied noir" qui ne survit que grâce aux injections massives de capitaux par , notamment , les USA .
    On ne peut donc que conseiller, étant donné l’inertie du prolétariat des principaux impérialismes , aux nations et peuples opprimés de s’attaquer partout et par tous les moyens aux intérêts et à la soldatesque occidentale et notamment aux peuples musulmans de décréter une véritable guerre sainte pour le seul motif qui vaille , afin d’infliger une défaite écrasante aux criminelles "élites" totalement nazifiées et sionisées qui dirigent le monde. Cela permettra d’ébranler des états impérialistes déjà au bout du rouleau et constituera un terrain favorable à la reprise internationale de la lutte prolétarienne . _

    • EST-CE JUSTE UNE COÏNCIDENCE... ? 12 octobre 2023 14:16

      Concrètement le résultat sur le terrain est aujourd’hui que le sionisme et le Hamas sont une seule et même tragédie pour le peuple palestinien, que ce soit à Gaza ou dans le reste de la Palestine, et même s’ils sont, chacun de leur côté, les objets de manipulations géopolitiques diverses et complexes. Pour l’instant, à court terme, c’est carrément un autre sujet.

      La seule action digne, pour l’instant, et digne d’avenir, en vue d’une résurgence des luttes prolétariennes, consiste donc à se désolidariser à la fois du blocus sioniste et des bombardements qui anéantissent les populations civiles de Gaza, tout comme des actions criminelles du Hamas qui leur ont servi de prétexte. Ce ne sont que deux types différents d’actions criminelles, qui ne s’inscrivent donc, ni les unes ni les autres, dans aucune perspective révolutionnaire ou même simplement « progressiste », et encore moins, évidemment, simplement humaniste.

      L’évidence…

      • EST-CE JUSTE UNE COÏNCIDENCE... ? 12 octobre 2023 18:00, par do

        Il ne faut pas confondre le Hamas, c’est-à-dire les dirigeants du Hamas, et les militants de base du Hamas.

        Il ne faut pas confondre les Palestiniens et le Hamas. Il y a aussi le FPLP, le FDLP, le Djihad islamique, etc. et beaucoup de Palestiniens sans organisation.

        En disant "le Hamas est terroriste", le pouvoir veut qu’on entende "les Palestiniens sont TOUS des terroristes.

        On ne peut pas laisser passer un tel discours qui, sous prétexte d’attaquer le Hamas, attaque en fait les Palestiniens et la Palestine dans leur ensemble.

  • EST-CE JUSTE UNE COÏNCIDENCE... ? 12 octobre 2023 21:40

    il faudrait savoir dans quelle mesure les images des divers massacres ont été fabriquées. Je pense à l’Algérie des années 1990 où une fraction des services secrets (DRS) se faisait passer pour des islamistes afin de commettre des massacres dans les villages. Et .. accusait les islamistes bien sûr !

    Mensonges de guerre pro-israéliens :

    http://mai68.org/spip2/spip.php?art…

  • EST-CE JUSTE UNE COÏNCIDENCE... ? 13 octobre 2023 14:34, par xuan

    L’Huma dit quelque chose comme ça
    http://r.diffusion.humanite.fr/mk/m…

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0