VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Voitures électriques. Les ventes s’effondrent en Allemagne

Voitures électriques. Les ventes s’effondrent en Allemagne

mardi 9 avril 2024, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 9 avril 2024).

https://www.breizh-info.com/2024/04…

9 avril 2024

En mars 2024, le nombre de nouvelles immatriculations de véhicules électriques a baissé de près de 29 % en Allemagne selon les chiffres communiqués par l’Office fédéral allemand des véhicules à moteur (KBA). Sur l’ensemble des véhicules vendus, les voitures électriques n’ont représenté que 11,9% du marché outre-Rhin avec environ 31 400 nouvelles voitures particulières. À titre de comparaison, cette proportion était encore de 18,3 % en mars 2023.

Il faut par ailleurs préciser qu’en Allemagne, ces derniers temps, les voitures électriques ont fait parler d’elles dans l’actualité en raison des réparations et de l’entretien plus coûteux que pour les voitures à moteur thermique.

Outre-Rhin, certaines voix de l’industrie automobile estiment qu’en 2024, les ventes de véhicules électriques pourraient, dans le meilleur des cas, atteindre le niveau de l’année dernière. Très loin de l’enthousiasme de jadis donc. Voitures électriques : fin des subventions, début de l’incertitude

Conséquence de ce coup d’arrêt, les constructeurs allemands sont susceptibles de reconsidérer leurs investissements dans l’électrique et de consacrer à nouveau plus d’argent au développement des voitures à moteur thermique.

Par ailleurs, il faut également noter que cette faible demande concernant les voitures électriques intervient malgré les rabais importants accordés par de nombreux constructeurs en Allemagne. Les baisses de prix doivent compenser la suppression de la prime environnementale. Cette décision du gouvernement fédéral de supprimer les subventions a provoqué une grande incertitude sur le marché du véhicule électrique.

Au total, 263 844 voitures ont été immatriculées en Allemagne en mars 2024, soit une baisse de 6,2 % par rapport à mars 2023. Toujours selon l’Office fédéral allemand des véhicules à moteur, ce sont les immatriculations de voitures à essence qui arrive en tête, représentant 37,8 % de ce nombre.

Elles sont suivies par les voitures hybrides (31,5 %) et les voitures diesel (18,3 %). Les voitures fonctionnant au gaz de pétrole liquéfié (GPL) ou au gaz naturel (GNL) ont représenté 0,5 %.

Un marché porté à bout de bras par l’État ?

Désormais, les acteurs de l’industrie automobile allemande commencent sérieusement à douter de la montée en puissance de l’électromobilité, alors que même les politiques ne sont plus prêts à promouvoir cette technologie.

Nouvelles immatriculations mensuelles de voitures électriques en Allemagne. Source : tagesschau.de

L’année dernière, le gouvernement fédéral avait d’abord supprimé la prime à l’achat pour les voitures électriques professionnelles. Depuis début septembre 2023, seuls les particuliers pouvaient encore demander cette aide pendant quelques mois. En décembre, le gouvernement a surpris tout le monde en mettant fin à l’aide aux propriétaires de véhicules personnels. Depuis, la demande est en net recul.

Le ministre fédéral des Transports Volker Wissing (FDP) a défendu la fin de l’aide. Ce n’est « pas une solution de créer durablement un marché avec des subventions », avait-il alors déclaré à la chaîne de télévision allemande ZDF. En indiquant dans le même temps qu’il fallait « plutôt veiller à ce que le marché automobile fonctionne de lui-même dans le cadre de l’économie de marché », en incitant au passage les constructeurs automobiles à faire des « offres de prix attractives ».

Des offres manifestement insuffisantes pour convaincre les automobilistes allemands…

1 Message

  • Les voitures coûtent un bras et ça peut devenir assez calamiteux pour faire des recharges quand on n’est pas chez soi ou un secteur que l’on connait. Le thermique a encore de beaux jours. Si les constructeurs faisaient des voitures moins lourdes et moins rapides ça pourrait aider.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0