VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Cisjordanie : des colons israéliens illégaux empêchent l’accès aux blessés et (...)

Cisjordanie : des colons israéliens illégaux empêchent l’accès aux blessés et incendient des maisons

dimanche 14 avril 2024, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 14 avril 2024).

https://www.aa.com.tr/fr/monde/cisj…

13 avril 2024

Awad Rjoob

Traduit de l’arabe par Hajer Cherni

Le chef du conseil du village de Duma, Suleiman Dawabsha, a déclaré à Anadolu que "le village est devenu une zone de guerre et une caserne militaire contrôlée par l’armée d’occupation et les colons"

Ramallah

AA / Ramallah / Awad Rjoob

Des colons israéliens ont renouvelé, samedi après-midi, leur attaque contre le village palestinien de Duma, au sud de la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, ouvrant le feu sur des Palestiniens et incendiant plusieurs maisons.

S’exprimant à Anadolu, le chef du conseil du village, Suleiman Dawabsha, a déclaré à Anadolu que "des dizaines de colons ont fait incursion dans le village, sous la protection de l’armée israélienne".

"Duma est devenue une zone de guerre et une caserne militaire pour l’armée d’occupation et les colons", a-t-il fustigé.

Et d’ajouter : "les forces d’occupation ont déployé des tireurs d’élite sur les toits des maisons, tirant sur tout ce qui bouge et lançant des bombes lacrymogènes".

Selon lui, les colons illégaux ont incendié plusieurs maisons et véhicules et empêché les ambulances d’atteindre les victimes pour les secourir.

Il a souligné que "plus de 50 colons illégaux sillonnent les quartiers du village sous la protection de l’armée israélienne".

De son côté, le Croissant-Rouge palestinien a déclaré dans un bref communiqué que "les forces d’occupation et les colons empêchent les ambulances d’atteindre la ville de Duma pour fournir les soins nécessaires aux blessés".

Le village d’Al-Mughayir, à l’est de Ramallah, a été le théâtre de tensions après que des centaines de colons illégaux ont tué un Palestinien et blessé 25 autres, selon le ministère palestinien de la Santé.

Au cours de ces attaques, au moins 40 maisons et des dizaines de véhicules ont été incendiés par les colons, selon les médias gouvernementaux.

Depuis le déclenchement de la guerre dans la bande de Gaza le 7 octobre 2023, l’armée israélienne a intensifié ses opérations militaires en Cisjordanie occupée, faisant au moins 463 morts et 4 750 blessés.

En réponse à l’attaque du Hamas qui a fait plus de 1 200 tués, Israël mène une guerre dévastatrice dans la bande de Gaza qui a fait des dizaines de milliers de victimes civiles, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d’une catastrophe humanitaire sans précédent et d’une destruction massive des infrastructures, qui ont conduit Tel Aviv à comparaitre devant la Cour internationale de justice (CIJ) pour "génocide".

Israël a également imposé un blocus total sur la bande de Gaza, laissant sa population, en particulier les habitants du nord de l’enclave palestinienne, au bord de la famine.

La guerre israélienne a provoqué, en outre, le déplacement interne de 85% de la population de Gaza, en raison de graves pénuries de nourriture, d’eau potable et de médicaments, tandis que 60% des infrastructures de l’enclave ont été endommagées ou détruites, selon l’ONU.

Une décision provisoire rendue en janvier par la CIJ a ordonné à Tel-Aviv d’empêcher la commission d’actes pouvant s’apparenter à un génocide et de prendre des mesures pour garantir que l’aide humanitaire soit fournie aux civils de Gaza.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0