VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > La malbouffe est une arme de destruction massive qui, en plus, est bonne (...)

La malbouffe est une arme de destruction massive qui, en plus, est bonne pour le climat !

mercredi 24 avril 2024

La malbouffe - qui s’est répandue massivement depuis le développement de l’industrie agroalimentaire - est, aujourd’hui, responsable d’un décès sur cinq dans le monde, soit au moins 11 millions de morts par an [1]. En comparaison l’industrie de l’armement peut aller se rhabiller.

.

Ursula von der Leyen, qui n’a jamais été élue par personne, se permet de prendre des décisions extrêmement dangereuses pour les Européens, mais extrêmement lucratives pour des lobbies pharmaceutiques, militaires et agroalimentaires de Bruxelles.

Après, nous avoir traités comme des cobayes, en imposant des injections "en phase expérimentale" à toute la population, même aux enfants et aux femmes enceintes, après avoir financé et distribué des armes lourdes, à des groupuscules nazis au cœur même de l’EUROPE, maintenant, elle nous assimile à des pigeons et nous impose une alimentation qui n’a pas encore été testée sur les humains !

Début 2023, Ursula von der Leyen, la présidente de la "Große Commission Européenne" a décrété vouloir nous faire bouffer des insectes [2].

Chaque décision de la "Große Commission Européenne" démolit toujours plus notre qualité de vie et nos biens communs pour le profit des Ultracapitalistes de Bruxelles !

C’est depuis Maastricht que la Commission Européenne avec ses "Normes UE" a commencé à nous imposer ses règles spécifiques de sécurité alimentaire de plus en plus draconiennes.

Par exemple, soit-disant pour des raisons d’hygiène, on nous a purement et simplement interdit de manger des œufs durs à 50 centimes ou un vrai jambon beurre à 3 Francs sur le zinc du bistrot du coin.

C’était pourtant, bon marché, et idéal à toute heure de la journée, pour calmer une petite faim, le plus souvent dans une ambiance chaleureuse et le tout accompagné d’un p’tit canon.

Aujourd’hui, pour calmer une petite faim, tu n’as souvent pas d’autre choix que d’aller t’acheter pour 2€50, une barre de céréales, sous emballage plastique, saturée en sel et en sucre, qui va détruire ta santé et engraisser les lobbies de l’industrie agroalimentaire de Bruxelles.

Alors, pourquoi maintenant nous imposer une alimentation qui va à l’opposé des règles d’hygiène et de santé les plus élémentaires ?

Pourquoi autoriser l’industrie agroalimentaire à rajouter dans leurs barres de céréales de la farine d’insectes, sachant que, seul le système digestif des oiseaux - qui est complètement différent du nôtre - est capable d’assimiler une nourriture à base d’insectes, et sachant que, ces bestioles élevées d’une manière industrielle, donc pas naturelle, génèrent de nombreux allergènes et demandent l’utilisation de produits toxiques comme le cyanure ?

.

Comment va faire l’entreprise qui fabrique cette barre chocolatée fourrée au caramel pour promouvoir ce produit lorsqu’il sera fabriqué avec de la farine d’insectes :

"MARS", un goût unique de mouche à merde et de cafard craquant, 100% pur beurre de cyanure, fourré au tégument d’arthropodes et enrobé aux stéroïdes métamorphiques !

.

On ne peut que constater qu’ils sont fortiches à la Commission Européenne pour avoir réussi, en 30 ans, à nous faire gober qu’il fallait remplacer notre œuf dur, à 50 centimes de Francs, par une barre de céréales à 2€50, soit au moins 20 fois plus chère, qui est constituée, afin de bien nous empoisonner, par un mélange de pâtes, de poudres, de mélasses, de colorants, de concentrés, d’émulsifiants, de stabilisants, de lécithines, de collagènes, d’humectants…

Comme manifestement, nous ne sommes pas encore assez malades pour BigPharma, ils veulent, pour nous pourrir un peu plus la vie et la santé, et gagner par la même occasion quelques centimes d’€uros, nous rajouter des farines d’insectes pour lesquelles nous ne disposons pas pour notre santé d’études sur les effets secondaires à court et à long terme .

Et si la politique de la "Commission Européenne", avec ses choix d’aliments malsains, était, dès le plus jeune âge, de nous rendre faibles, malades, impuissants, afin que l’idée même de révolte ne nous vienne même plus à l’esprit trop occupé à nous soigner, à nous protéger des virus, des autres,… trop occupés à avoir peur !

.

Attention !

Avec ces décisions prisent par Ursula von der Leyen, nous allons tous manger des insectes sans le savoir, car la plupart du temps, il n’y aura aucun étiquetage et vous retrouverez ces farines mélangées dans pratiquement tous les produits d’alimentation grand public [3].

Le danger, c’est que cette farine d’insectes qui sera mal assimilée par nos intestins le sera par les cancers, les parasites, les champignons et tout ce qui cause des maladies…

.

PNG - 162.5 ko
Scathophaga stercoraria (Mouche à merde)

.

Les insectes sont bons pour le climat

« Les coléoptères et les vers ont un bilan CO2 particulièrement bon et sont donc considérés comme une lueur d’espoir dans la lutte contre le changement climatique face à une population croissante.

Par exemple, la production d’un kilogramme de vers de farine génère dix à cent fois moins de CO2 qu’un kilogramme de porc - selon le type de production. Le bon bilan CO2 est également lié au fait qu’il faut produire plus d’aliments pour les porcs et les bovins, par exemple.

"En moyenne, les insectes peuvent produire un kilogramme de masse d’insectes à partir de deux kilogrammes de nourriture",

Rust cite un rapport de l’ Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) . Ainsi, huit kilos de fourrage sont nécessaires pour un kilo de bétail. Pour les porcs , c’est environ trois kilos. Poulets nourris de façon conventionnelleà leur tour, ont un meilleur équilibre alimentaire en moyenne.

Dans l’UE, les agriculteurs ont besoin d’environ un kilo et demi d’aliments pour produire un kilo de viande de poulet. »[4]

Sources

[1] Le bilan de la malbouffe aujourd’hui : https://www.tousergo.com/blog/journ…

[2] RÈGLEMENT D’EXÉCUTION (UE) 2023/5 DE LA COMMISSION du 3 janvier 2023 - Autorisant la mise sur le marché de la poudre d’Acheta domesticus (grillons domestiques) partiellement dégraissés en tant que nouvel aliment et modifiant le règlement d’exécution (UE) 2017/2470 : https://eur-lex.europa.eu/legal-con…

[3] La "Große Commission Européenne" nous prend pour des pigeons ! http://mai68.org/spip2/spip.php?art…

[4] Beaucoup de gens voient les insectes comme la nourriture de l’avenir : ils ne sont pas seulement bons pour le corps, ils font aussi du bien à l’environnement, disent-ils : https://science.orf.at/stories/3200147/

1 Message

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0