VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Il faut une stratégie pour les Gilets Jaunes

Il faut une stratégie pour les Gilets Jaunes

lundi 15 avril 2019, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 15 avril 2019).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

7 Messages de forum

  • Il faut une stratégie pour les Gilets Jaunes 15 avril 01:49, par Luniterre

    En très peu de mots, les bonnes questions !!!

    Luniterre

    Répondre à ce message

  • Pas d’accord du tout / Pour le moment les masses regardent ce mouvement à la télé, donc : aucune perspective de "changer la société" / Le mouvement doit donc se recentrer sur ses revendications les plus légitimes = baisse de la TVA sur les produits de première nécessité - baisse des taxes sur la consommation et des impôts indirects - défense de la ruralité et des petites villes de province (services publics, plan de développement) - Eradication de la pauvreté - Assurance dépendance et augmentation des minima sociaux.

    Ajouter : amnistie et droits face à l’état policier, commission d’enquête contre les violences illégitimes de la police, indemnisation très chère des victimes prise sur les budgets de l’intérieur et des armées (donc arrêt des embauches CRS - GM pendant 2 ou 3 ans).
    Et, bien sûr : expulser du mouvement tous les réformistes petits bourgeois qui font chier avec le RIC, la fin du monde, la cantine vegane, le frexit …etc.

    Je sais que ça ne se fera pas ! Peu importe, les leçons de cette défaite prévisible seront précieuses.

    Répondre à ce message

    • Il faut une stratégie pour les Gilets Jaunes 15 avril 13:07, par Luniterre

      Ce n’est pas incompatible !!!

      Poser des revendications immédiates qui répondent vraiment à l’urgence sociale, c’est aussi mettre le système au défi sur ses fondamentaux, le mettre devant des responsabilités économiques qu’il est incapable d’assumer sans entamer la marge de profit du capital, ce qu’il ne peut admettre, in fine, et surtout, en temps de crise.

      C’est donc, de manière pratique, poser réellement la question d’une alternative sociale et politique au système capitaliste.

      C’est pourquoi le système a été obligé de ruser et de faire un tour de passe-passe fiscal le 10 Décembre dernier, pour donner l’illusion de céder un peu, tout en nous le faisant payer, en réalité.

      Mais c’est aussi pourquoi les "leaders" du mouvement GJ bottent sans arrêt en touche, façon millénarisme écolo (fin du monde !), ou autre, et ne posent jamais concrètement, et encore moins, de manière chiffrée, les revendications sociales réellement importantes.

      Et pourtant, malgré leurs formulations parfois discutables, voire même, réactionnaires, certaines étaient là dès le tout début du mouvement…

      Le débat "révolutionnaire" aurait normalement du aboutir à en faire le tri et à les reformuler de manière claire, évidente, et sans ambiguïtés.

      https://gjles42revendications.wordpress.com/2019/04/15/10-objectifs-revendicatifs-pour-le-1er-mai-et-ensuite/


      10 OBJECTIFS REVENDICATIFS POUR LE 1ER MAI ET ENSUITE… !

      __1_Le SMIC sera porté à 1400€ net, permettant ainsi à une famille monoparentale de dépasser le stade de pauvreté « Eurostat ».

      __2_Tous les salaires actuellement jusqu’à 2000€ net seront réévalués d’autant. (+229€ net)

      Tous les salaires compris entre 2000€ et le salaire moyen seront réévalués en net de 150€.

      Tous les salaires, retraites, allocations et minima sociaux seront indexés sur l’inflation.

      __3_Fixation d’un minimum retraite unique, toutes catégories, à 1200€ net/mois.

      __4_L’ARGENT DE NOS IMPÔTS ET DES TAXES NE DOIT PLUS SERVIR A PAYER LES CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES >>> Abrogation totale et définitive du CICE et de tous les financements publics des charges d’entreprises.

      __5_NOUVELLE RÉPARTITION DES CHARGES ET COTISATIONS SOCIALES : La valeur créée par les entreprises est essentiellement le fruit du travail des salariés. Elle doit donc répondre à leurs besoins sociaux, et notamment sous forme de financement du budget de la Sécurité Sociale. Le financement global de ce budget sera donc principalement réparti entre les entreprises à la fois en fonction du nombre de salariés par entreprises et de la valeur qu’elles génèrent, selon un quotient approprié. >>> Le salaire net devient le salaire de référence de base, et non plus le salaire brut.

      __6_ABOLITION DE LA CSG et établissement des COTISATIONS SOCIALES SPÉCIFIQUES DES NON-SALARIÉS : Tous les bénéficiaires de prestations de la sécurité sociale ne sont pas des salariés. Il est donc normal qu’ils contribuent néanmoins à son financement par un mode de cotisation approprié. C’était officiellement l’idée originelle de la CSG , aujourd’hui complètement dévoyée. Elle est devenue un impôt inégalitaire de plus et doit donc être abolie en tant que telle. Les catégories de bénéficiaires non salariés doivent contribuer socialement selon leurs cas spécifiques, au prorata de leurs revenus, et non plus de manière faussement « généralisée ».

      __7_L’ISF supprimée sera remplacée par une CONTRIBUTION SOCIALE SPÉCIFIQUE SUR LES REVENUS DU CAPITAL, à hauteur de 20%, entièrement reversée au budget de la Sécurité Sociale, et qui remplacera donc également l’ensemble de la « flat tax » actuelle. L’IFI sera maintenu.

      __8_Dans le cadre du remplacement de la CSG par un ensemble de Contributions sociales spécifiques, la CSG sur les revenus du patrimoine immobilier sera également remplacée par une Contribution spécifique pouvant être modulée en faveur de l’investissement privé dans le logement social locatif, sous condition d’une limitation des loyers, dans un rapport loyer/surface à définir, devenant, dans ce cas, une « Contribution au Logement Social ».

      __9_PRIX DES CARBURANTS : A l’origine de la crise actuelle, la solution avancée en Décembre 2018 reste inefficace. De France, le cours du brut ne peut pas être maîtrisé, mais le coût des taxes, oui. Au lieu de varier en fonction du cours, elle seront fixes en rapport du volume, au tant par litre, se résumant ainsi en une taxe unique. De plus, les fournisseurs qui ne répercutent pas suffisamment vite les baisses de cours doivent se voir pénaliser au prorata.

      __10_GAZ- ÉLECTRICITÉ – FIOUL DOMESTIQUE : Le même principe de base d’une taxe unique sur chacune de ces formes d’énergie sera donc appliqué. De plus, en remplacement du dérisoire « chèque énergie », elle seront modulées, dans leur application, en fonction d’un quotient familial approprié, revenus/nombre de personnes par foyer.

      *********************

      https://gjles42revendications.files.wordpress.com/2019/04/10-propositions-pour-une-nouvelle-plate-forme.pdf

      https://gjles42revendications.wordp…

      https://gjles42revendications.wordp…

      ***************************

      https://www.change.org/p/emmanuel-m…

      **************************

      Répondre à ce message

      • Luniterre, je suis 100 % OK avec tout ça mais c’est hors sujet ! Ce mouvement est foutu, rappé, dégonflé et déglingué … sauf miracle ! Alors il serait bon qu’il se replie en bon ordre en restant mobilisé. Lorsqu’il renoncera aux gesticulations des samedis, le mouvement pourra peut être faire un bilan, et, surtout traverser une crise et subir une scission, ce qui est nécessaire après les imbécilités du RIC et les crétineries de Saint Nazaire. Cela étant dit les chouardistes, les abracadabra FREXIT - article 50, les FI - NPA - et autres crapules écosocialistes vont vendre leurs peaux très cher ( même les dupont-gnangnantistes ont réussi à nuire longtemps après défaite !).

        Répondre à ce message

        • Il faut une stratégie pour les Gilets Jaunes 15 avril 17:34, par Luniterre

          En réalité, camarade, je craint fort que tu n’aies entièrement raison !!!

          Je suis donc à 99%, pour ma part, d’accord avec toi !

          Je me réserve un petit 1% d’espoir, histoire de ne pas sombrer dans la déprime, après les espoirs bien réels suscités par le 17 Novembre…

          Je continue donc à ferrailler avec mes modestes moyens jusqu’au 1er Mai, avec le faible espoir qu’il se produira autre chose qu’un "5 Février bis"…

          Et sans rebond social significatif début Mai, il sera très probablement temps d’enterrer la hache de guerre jusqu’à la prochaine escarmouche d’importance…

          Le syndrome de ce mouvement GJ c’est qu’il en arrive à faire de lui-même à peu près tout ce que le pouvoir attend de lui pour son service, même sans les manipulations, qui ne manquent pas, pour autant !

          Comme tu le soulignes, un sérieux bilan reste à faire, même si probablement déjà trop tardif, maintenant, pour simplement "sauver les meubles" de cette lutte, pourtant assez originale.

          Luniterre

          Répondre à ce message

  • Il faut une stratégie pour les Gilets Jaunes 15 avril 03:30, par procuration&silence

    Apolitisme, le grand ferme ta gueule depuis le 17 / 11/ 2018

    Répondre à ce message

  • Il faut une stratégie pour les Gilets Jaunes 17 avril 04:23, par Dominique

    Le mouvement des Gilets Jaunes illustre parfaitement les limites du dogme de l’action politique non-violente face à un pouvoir dictatorial qui ne recule devant rien pour le réprimer. De plus, après avoir bien commencé, il a abandonné sa seule arme non-violente efficace quand il s’est acoquiné avec les syndicats briseurs de grève et a signé ainsi son arrêt de mort. Une grève d’un jour, non mais tu rigoles, autant se faire hara-kiri.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0