VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Des députés proposent de pénaliser l’antisionisme

Des députés proposent de pénaliser l’antisionisme

lundi 18 février 2019, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 18 février 2019).

Note de do : Quelle bande d’ordures ! Bientôt ils vont nous interdire d’être contre l’Algérie Française !


Des députés proposent de pénaliser l’antisionisme

https://www.lemonde.fr/politique/ar…

Le Monde avec AFP

Publié aujourd’hui à 12h52

Mis à jour à 12h52

Une trentaine d’élus doivent se réunir mardi pour décider de la forme que prendra leur initiative, qui suscite des réserves du côté du gouvernement.

Sylvain Maillard, député LRM de Paris, ici en mai 2017. GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Des députés, membres du groupe d’études de l’Assemblée nationale sur l’antisémitisme, veulent pénaliser l’antisionisme. C’est un sujet « sur lequel nous travaillons depuis plusieurs mois », a déclaré lundi 18 février le président du groupe d’études, Sylvain Maillard (La République en marche, LRM).

Le député de Paris a récusé tout projet « de circonstance », alors que les insultes proférées samedi par des « gilets jaunes » contre le philosophe Alain Finkielkraut ont suscité une vague de condamnations. M. Maillard affirme que les six vice-présidents du groupe d’études, issus des rangs de LRM, des Républicains, de l’UDI-Agir, du MoDem et de Libertés et territoires, soutiennent à « l’unanimité » cette proposition.

Les membres de ce groupe, au nombre d’une trentaire, doivent se réunir mardi pour décider de la forme que prendra leur initiative, potentiellement une proposition de loi ou une proposition de résolution – qui n’a pas de valeur contraignante.

« Plutôt compter sur l’éducation »

Plusieurs membres du gouvernement ont toutefois formulé des réserves sur le sujet. « Il faut faire attention à ce que l’on veut condamner », a mis en garde sur France 2 la ministre de la justice, Nicole Belloubet, qui a estimé que cela « mérite un débat au Parlement ». « De façon générale, je ne suis pas pour aller dans une sorte de course permanente vers la pénalisation des choses qui nous déplaisent », a aussi affirmé sur Franceinfo le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer. Avant d’ajouter :

« Il faut plutôt compter sur l’éducation, le débat, et puis il y a de toute façon dès aujourd’hui un antisionisme qui est bien sûr le masque d’un antisémitisme, mais qui peut justement se détecter comme tel. Donc ça se discute, il faut faire très attention à ne pas, du fait de notre émotion, faire des choses qui sont ensuite contre-productives. »

Interrogé sur Franceinfo, le député « insoumis » Eric Coquerel s’est dit contre l’idée de pénaliser l’antisionisme. « Nous sommes typiquement dans une instrumentalisation. On doit pouvoir critiquer la politique de M. Netanyahou [le premier ministre israélien], comme on doit pouvoir critiquer une politique de théocratie islamiste sans passer pour un antimusulman ou sans passer pour un antisémite. »

« Ce que l’on veut condamner, c’est le fait de nier l’existence d’Israël. Mais on pourra évidemment continuer à critiquer les gouvernements israéliens », a affirmé pour sa part M. Maillard.

2 Messages de forum

  • Des députés proposent de pénaliser l’antisionisme 18 février 22:59, par Luniterre

    Il n’y a évidemment aucun hasard dans cette affaire !

    La pétition lancée hier matin pour soutenir ce projet en est déjà à plus de 10 000 signatures et profite tout aussi évidemment de l’"effet Finkielkraut"….

    http://mai68.org/spip2/spip.php?article3051#forum2609

    Les gens qui ont agressé verbalement Finkelkraut sont tombés dans le piège prévu à cet effet, mais ils ont relativement maitrisé la situation en restant précisément sur le terrain de l’antisionisme, prouvant par là que l’antisémitisme reste étranger au GJ de base, dans l’ensemble, d’éventuelles exceptions n’ayant pas encore été réellement démontrées, de toutes façons.

    Il faut donc rester zen et contre-attaquer carrément sur le fond du problème, le sionisme, et non pas pleurnicher sur la liberté d’expression, qui est bien le dernier des soucis du système…

    C’est en contre-attaquant sur ce fond solide, et en lui donnant, par nos luttes, la légitimité qu’il mérite, que nous pourrons éventuellement retrouver des forces sociales nouvelles à mettre en mouvement et à unir avec l’ensemble des objectifs sociaux, encore non exprimés en tant que plateforme unitaire.

    Deux combats qui peuvent et doivent devenir synergiques si nous voulons cesser de reculer et reprendre la voie ouverte le 17 Novembre.

    Luniterre

    https://tribunemlreypa.wordpress.com/2019/02/16/17-novembre-2018-3-mois-de-luttes-des-gj-et-toujours-un-pognon-dingue-du-cote-du-capital/

    https://frontdeslaics.wordpress.com/2019/02/18/provocation-finkielkraut-un-mensonge-peut-en-cacher-un-autre/

    https://solydairinfo.wordpress.com/2019/02/18/jaccuse-vils-pretentieux-du-pouvoir-vous-navez-rien-appris-de-lhistoire/

    .

    *************************

    Répondre à ce message

  • Ouf ! Bigre ! En ce qui me concerne je ne suis pas du tout antisioniste, je suis pour le droit à l’existence de l’état d’ISRAEL. Mais pas au moyen orient où ces pauvres sont condamnés à n’être qu’ une base surarmée des USA - Europe - OTAN au fond de la Méditerranée, dirigée par des obsédés de sécurité. Non ! ISRAEL aurait dû êtres construit sur 50 % / sud de la Bavière, 45 % / sud du Bade - Wurtemberg et 40 % / ouest de la Saxe, ça, ça serait cool ! Ils auraient une frontière avec la France, la Suisse, l’Autriche et l’Allemagne !

    La configuration actuelle est immorale car l’Allemagne coupable est riche et vit en paix alors que les palestiniens innocents en bavent et se font massacrer ! C’est dégueulasse et les survivants NAZI doivent bien se marrer ! C’est stupide car ISRAEL en Europe ne serait pas menacé et serait peut être un modèle de pacifisme et de neutralité. Va savoir ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0