VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Cannes : Justine Triet dénonce la réforme des retraites après avoir reçu la (...)

Cannes : Justine Triet dénonce la réforme des retraites après avoir reçu la Palme d’or (vidéo 6’40

dimanche 28 mai 2023, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 28 mai 2023).

https://youtu.be/v93BPGXNDKs

Justine Triet Palme d’or pour "Anatomie d’une chute"

Discours complet - Cérémonie du Palmarès

france tv - 27 mai 2023

Cliquer ici pour télécharger la vidéo

Avec « Anatomie d’une chute », la Française Justine Triet devient la 3e femme réalisatrice à recevoir la Palme d’Or ! Elle reçoit son prix des mains de Jane Fonda. Découvrez son discours à la fois ému et engagé.

La soirée de clôture du 76e Festival de Cannes débute par la montée des marches. La maîtresse de cérémonie, l’actrice Chiara Mastroianni, en compagnie du président du jury Ruben Östlund révèlent ensuite le palmarès tant attendu et décernent les prix aux films y figurant. Outre la Palme d’or, de nombreuses catégories permettent de mettre en valeur, comme tous les ans, le meilleur de a création internationale : la Caméra d’or, la sélection Un certain regard, la Semaine de la critique, ou encore la Queer Palm. Les différents jurés auront travaillé d’arrache-pied durant toute la durée du festival pour livrer un palmarès en phase avec la qualité des films en compétition.


Cannes : Justine Triet dénonce la réforme des retraites après avoir reçu la Palme d’or.

https://nanterrereseau.blogspot.com…

28 mai 2023

Assawra

Justine Triet lors de son discours après avoir reçu la Palme d’or, à Cannes, le 27 mai 2023. GONZALO FUENTES / REUTERS

La réalisatrice a dénoncé la réforme des retraites après avoir reçu la Palme d’or. Si la ministre de la culture a répliqué immédiatement en se disant « estomaquée par son discours si injuste », des figures de la gauche ont applaudi son « courage ».

« Merci » : la gauche a salué le discours de la réalisatrice Justine Triet, qui a dénoncé la réforme des retraites après avoir reçu la Palme d’or à Cannes samedi 28 mai. Le mouvement de contestation de la réforme a été « nié et réprimé de façon choquante », a dénoncé Justine Triet, évoquant un « schéma de pouvoir dominateur ». Elle a aussi estimé que le pouvoir cherchait à « casser l’exception culturelle [française] ».

« Merci à Justine Triet pour son courage en plus de son talent. Cannes revient à sa tradition. C’est la gauche résistante qui a créé ce festival », a réagi le leader de La France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon sur Twitter. « Six mois que toute la France conteste. Six mois que nous subissons la volonté d’un seul. Merci, madame, de garder la nuque raide », a aussi appuyé le numéro un du Parti socialiste (PS), Olivier Faure, tandis que Marine Tondelier, patronne d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), ironisait sur ces « nouvelles des cent jours de Macron pour apaiser, en direct du Festival de Cannes ».

« Marchandisation des corps, marchandisation de la culture, bravo à Justine Triet pour sa Palme d’or et son discours qui frappe si juste », a abondé le secrétaire national du Parti communiste français (PCF), Fabien Roussel.

La ministre de la culture, Rima Abdul Malak, a répliqué immédiatement aux propos de Justine Triet, se disant « estomaquée par son discours si injuste ». « Ce film n’aurait pu voir le jour sans notre modèle français de financement du cinéma, qui permet une diversité unique au monde. Ne l’oublions pas », a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux.

Si Justine Triet a dit comprendre « l’estomaquement » de la ministre, elle a tenu à rappeler que « l’idée de la non-rentabilité des films » devait être « préservée », et que Cannes avait « toujours été un endroit où les gens s’exprimaient politiquement par rapport à la situation du pays »

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0