VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Un génocide n’en justifie pas un autre

Un génocide n’en justifie pas un autre

mercredi 17 avril 2024, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 17 avril 2024).

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

2 Messages de forum

  • Un génocide n’en justifie pas un autre 17 avril 17:42, par a_suivre

    Les nazis étaient-ils moins hypocrites, moins sadiques ?

    Des enregistrements de pleurs de bébés diffusés par des drones israéliens pour attirer et abattre des civils à Gaza.

    Un rapport glaçant de "l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme"* dévoile de nouvelles pratiques d’intimidation psychologique employées par l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Nuseirat, situé au cœur de la bande de Gaza.

    Ces méthodes, qui s’inscrivent dans le cadre d’un génocide perpétuel depuis le début des hostilités le 7 octobre dernier, visent à attirer les civils pour ensuite les abattre froidement.

    Selon Al Jazeera, l’Observatoire a recueilli des témoignages poignants de résidents du camp, qui rapportent avoir entendu, tard dans la nuit de dimanche à lundi, des pleurs de nourrissons et des cris de femmes en détresse. Poussés par leur instinct de secourir les personnes en danger, certains d’entre eux se sont précipités vers la source du son, avant d’être froidement abattus.

    Il s’est avéré par la suite que les sons entendus étaient des enregistrements diffusés par des drones quadrirotor israéliens, dans le but de pousser les civils à quitter la sécurité de leurs foyers et à s’exposer dans les rues, où ils étaient alors directement visés par des tireurs d’élite.

    Les témoignages recueillis par l’Observatoire font état d’autres méthodes d’intimidation psychologique, telles que la diffusion de bruits de tirs, d’affrontements armés et d’explosions, ainsi que le déplacement de véhicules militaires.

    À d’autres moments, des chansons en hébreu et en arabe étaient diffusées, toujours dans le but d’effrayer les civils qui vivaient dans l’obscurité totale la nuit et avec des difficultés de communication avec le monde extérieur.

    Un jeune homme de 20 ans, résident du camp et qui a préféré garder l’anonymat, a raconté :

    « Nous étions assis la nuit dernière lorsque nous avons entendu des voix de femmes et de filles crier à l’aide. Nous sommes sortis pour voir ce qui se passait et nous n’avons trouvé personne, mais un drone quadrirotor était là. Ils nous ont tiré dessus directement. »

    Il ajoute : « Je me suis enfui à l’intérieur et deux personnes juste devant moi ont été grièvement blessées à la tête. Nous n’avons pas pu leur porter secours à cause des tirs continus, nous avons donc appelé une ambulance. »

    Une femme âgée d’une soixantaine d’années a également rapporté avoir entendu des bruits de tirs nourris, suivis de voix de femmes criant que leurs enfants étaient blessés et demandant de l’aide. Elle explique :

    « Ce son a continué pendant environ 15 minutes, mais aucun de nous n’a quitté la maison, car nous savions qu’il s’agissait d’enregistrements diffusés par des drones, et parce qu’il était très tard. »

    L’Observatoire souligne que cette intimidation psychologique coïncide avec de violentes attaques militaires menées par l’armée israélienne, avec des bombardements d’artillerie et aériens, ainsi que des tirs de mitrailleuses depuis des hélicoptères, des chars et des drones de type quadrirotor. Ces attaques, aléatoires, intenses et continues, ont fait des dizaines de morts et de blessés parmi les civils, dont des femmes et des enfants.

    Selon l’Observatoire euro-méditerranéen, les attaques militaires menées par l’armée israélienne dans le camp de Nuseirat visent notamment toute personne se déplaçant simplement dans la rue ou regardant par les fenêtres, ainsi que certains résidents civils alors qu’ils tentaient de fuir ou d’explorer ce qui se passait à proximité des maisons et des centres d’hébergement.

    Les bombardements et les tirs s’intensifient tout au long de la nuit, ciblant directement et délibérément les zones résidentielles surpeuplées et les installations civiles, telles que les mosquées et les écoles abritant des personnes déplacées. Les populations civiles sont délibérément visées dans le but de les tuer et de les blesser.

    L’Observatoire met en garde contre « le danger des méthodes immorales et inhumaines mises en œuvre par l’armée israélienne contre la population civile de la bande de Gaza, qui s’étendent de jour en jour et qui leur causent de graves dommages psychologiques et physiques, à la lumière de la criminalité continue du génocide dans la bande de Gaza. »

    L’Observatoire confirme que les meurtres délibérés et illégaux, ainsi que les exécutions extrajudiciaires perpétrés par l’armée israélienne contre des civils palestiniens, violent leur droit à la vie, conformément au droit international des droits de l’homme.

    Ces actes sont considérés comme des violations graves des Conventions de Genève et comme des crimes de guerre et crimes contre l’humanité, conformément au Statut de Rome de la Cour pénale internationale.

    L’Observatoire souligne que les attaques et les bombardements de l’armée israélienne contre des zones résidentielles et des bâtiments sans défense, ainsi que ses forces dirigeant délibérément des attaques militaires contre des sites civils et leurs infrastructures, sont tous considérés comme des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité en vertu du Statut de Rome et appellent à une responsabilité internationale immédiate.

    Enfin, l’Observatoire fait référence à la déclaration publiée hier par des experts des Nations Unies, qui appellent Israël et tous les pays qui lui ont permis de commettre ses crimes ayant conduit à la destruction sans précédent de la bande de Gaza, à payer une compensation pour tous les dommages causés.

    par Le Média en 4-4-2 - le 17/04/24

    EuroMed Droits, anciennement le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme est un réseau de 68 organisations de défense des droits humains, d’institutions et d’individus basés dans 30 pays de la région méditerranéenne.

    * EuroMed Droits, anciennement le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme est un réseau de 68 organisations de défense des droits humains, d’institutions et d’individus basés dans 30 pays de la région méditerranéenne.
    - https://euromedmonitor.org/en/artic…
    - https://euromedrights.org/fr/

    Source : https://lemediaen442.fr/des-enregis…

  • Un génocide n’en justifie pas un autre 17 avril 19:24, par Poggiale Avidor Berthe

    Les guerres impérialistes sont, comme dit Lénine, des « guerres de conquête, de pillage et de brigandage ». Ce sont des guerres inavouables devant les peuples, sans lesquels on ne peut les conduire. Le rôle de la propagande de guerre, de la Kriegspropaganda, est de transformer la guerre inavouable en guerre acceptable, la guerre injuste en guerre juste.

    Le génocide des populations de confession juive d’Europe ( mais pas que …) par le grand capital financier mondial, FASCISTE, ne peut pas justifier, aujourd’hui, le génocide des populations Palestinienne par le grand capital financier mondial FASCISTE ayant à sa tête les industriels et banquiers des Etats Unis.

    Ces génocides HIER et AUJOURD’HUI ont les mêmes buts, à savoir :

    ***la conquête des marchés extérieurs (approvisionnement en matières premières à bas coût et extension des débouchés pour les exportations),

    *** terroriser les populations des pays agressés par le fascisme/grand capital financier mondial,

    *** et éradiquer toutes tentatives de résistance des peuples qui veulent s’extirper du joug dudit fascisme assassin de masse . La mise en place de régimes fascistes tels l’État sioniste Israélien vise à sécuriser l’aire d’influence américaine et réprime dans le sang les travailleurs et leurs organisations syndicales et politiques.

    *** l’emploi des méthodes coloniales fascistes est une constante pour les USA dont le complexe militaro-industriel et la stratégie d’occupation militaire du monde ont besoin d’agressions militaires continuelles depuis 1945 et depuis ce complexe militaro-industriels des USA a mis la boule terrestre à feu et à sang.

    *** C’est le grand capital des Etats Unis représenté par les grands industriels et les grands banquiers américains qui donnent les ordres au gouvernement fasciste assassin de l’État sioniste israélien de « pousser aux massacres génocidaires et à l’apartheid » afin de piller sans contrainte et sans vergogne les richesses minières et non minières des territoires que forment Gaza et la Cisjordanie et in fine de créer le grand israél.

    *** Ce massacre ignoble a un nom, PETROLE, GAZ.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0