VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > Usure intégrée - obsolescence programmée - Sac biodégradable - Prêt à jeter (...)

Usure intégrée - obsolescence programmée - Sac biodégradable - Prêt à jeter (vidéo Arte 1h15)

mercredi 23 novembre 2016, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 16 février 2011).

Cette ampoule, brillant depuis 109 ans,
alors que les ampoules qui ont existé ensuite
furent volontairement limitées à
seulement 1000 heures,
dénonce depuis cette époque
ce qui n’avait pas encore été inventé :
L’USURE INTÉGRÉE.

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

LES SACS BIODÉGRADABLES

Bonjour à toutes et à tous,

Il est rentable pour le capitalisme de nous vendre des marchandises qui s’usent vite. Car on est ainsi obligés d’en racheter plus souvent. le gaspillage est l’un des moteurs essentiels de la "croissance".

L’existence-même de l’usure intégrée, comme on disait après mai 68, ou "obsolescence programmée", comme il semblerait qu’on dise aujourd’hui, démontrant en soi que la course au profit est nuisible, est un argument rédhibitoire contre le capitalisme.

Franchement, à "obsolescence programmée", je préfère l’ancienne expression "Usure intégrée".

En effet, sauf si l’on sait ou pense immédiatement qu’il a la même racine que le mot "obsolète", on ne voit pas d’emblée ce que le mot "obsolescence" signifie ; contrairement au mot "usure", que tout le monde utilise tous les jours.

"Obsolescence", c’est un mot à sonorité bizarre, jolie, mais bizarre, et qui semble destiné à une toute petite élite d’intellectuels jaloux de leurs connaissances.

Ça me fait penser au fait que pour être poli, on ne doit plus dire "femme de ménage", mais "technicien de surface" ; et ce depuis longtemps.

Oui, c’est vrai, "technicien de surface", ça semble plus honorable que "femme de ménage". C’est d’ailleurs pour ça que le pouvoir a essayé de changer le vocabulaire. Comme qui dirait qu’en changeant le mot qui sert à désigner l’esclave, on peut rendre sa situation plus acceptable à ses propres yeux, et éviter ainsi une augmentation de salaire pourtant bien méritée.

Raison de plus pour préférer l’expression « Usure intégrée » à "Obsolescence programmée". Au moins, "usure", ça a une connotation défavorable, contrairement à "obsolescence" qui pourrait presque faire poétique. C’est comme la différence entre "building" et "gratte-ciel".

Celles et ceux qui voudraient comprendre l’importance extrême du vocabulaire peuvent lire ma thc (théorie du concept) :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1701

Les sacs biodégradables

Aujourd’hui, l’écologie officielle, celle qui se présente aux élections, et qui une fois élue vote pour le nucléaire (*), justifie les sacs plastiques à usure intégrée. Ils ont trouvé un joli nom pour désigner cette arnaque :

« Sacs biodégradables » !

Bravo ! vive les écolos !

Il faut noter que certaines organisations de consommateurs, tels "Que choisir", ont au début essayé de lutter contre les sacs à usure intégrée. Ils expliquaient que 80% des sacs plastiques étaient recyclés en sacs poubelles.

Justement, les supermarchés préfèrent vendre des sacs poubelles et des cabas, plutôt que donner des sacs plastiques inusables achetés en gros à des marchands qui préfèrent vendre des sacs à usure intégrée, pardon : des "sacs bios", qui de plus sont cinq fois plus chers !

Et les écolos officiels, qui votent pour le nucléaire, ont accepté d’avaliser leur opération de greenwashing (**) en disant que puisqu’il s’agissait de sacs bio…

Le coup des "sacs biodégradables" était un coup d’essai destiné à se généraliser s’il est accepté. Ils comptent bien, en effet, justifier par le même biais l’usure intégrée en général en la renommant "biodégradabilité" ; et, au lieu de dire « je me suis fais arnaquer en achetant une bagnole à usure intégrée, conçue pour tomber définitivement en panne au bout de cinq ans », les citoyennistes, et les "bons citoyens" qu’ils auront réussi à rééduquer, diront : « T’as vu ma bagnole ? j’en suis drôlement fier : elle est biodégradable ! » !

Le bon arnaqueur est celui à qui l’arnaqué dit un grand merci !

Note (*) : Les écolos, Cohn Bendit en tête, ont voté pour le nucléaire à l’Europe. En voici la preuve :

http://mai68.org/spip/spip.php?article629

Note (**) : Le greenwashing est une opération qui consiste à présenter frauduleusement une marchandise comme étant écologique. Certains voudraient repeindre en vert même le capitalisme .

Merci pour votre attention,
Meilleures salutations,
do
16 février 2011
http://mai68.org

Post-scriptum : il est question d’usure intégrée, pour expliquer comment l’on peut énormément raccourcir le temps de travail nécessaire, dans mon texte intitulé « Mourir pour des idées, c’est bien beau mais lesquelles ? » :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1082

6 Messages de forum

  • rien n’est jamais fichu totalement. beaucoup de choses pourraient être réparables, dépannables, et même évolutives.
    dans le domaine technique, l’obsolescence qualifie un appareil, une machine ou un procédé qui n’est plus adapté, c’est-à-dire plus utilisable. ce qui ne veut pas dire hors d’usage.

    par exemple, un vieux téléviseur à tube cathodique des années 50 peut être en parfait état de marche, tout en étant incapable de recevoir les émissions de la TNT, ni même d’accueillir un adaptateur sans subir d’importantes modifications. on dit alors qu’il est obsolète, mais pas forcément usé.

    en nous faisant confondre ces deux notions, il s’agit bel et bien de nous tromper en prenant appui sur l’ignorance et l’inculture scientifique.
    on veut tout simplement nous faire croire que ce que nous jetons parce que c’est usé ne serait de toute façon plus utilisable, ce qui est faux la plupart du temps, surtout à court terme.

  • une petite remarque en ce qui concerne les Verdâtres :

    je me demande si ils ne sont pas finalement plus nuisibles que les religieux et les financiers.
    si seulement ils pouvaient être biodégradables…

  • AMÈRE VICTOIRE DE L’ÉCOLOGISME :

    Dans un monde qui n’a pas été essentiellement transformé, l’écologisme a réussi. Cette victoire se retourne contre l’écologisme, qui n’attendait rien que du renversement de l’ordre social dominant.

    La suite :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article1098

  • En Suisse ils ont inventé le concept des sacs à poubelle à 2 CHF le sac pour un 35 litres, soit 20 balles pour 10 sacs. Les écolos sont aux anges alors que cette solution n’en est pas une. En effet, la majorité du contenu de nos poubelles est des emballages. Il aurait été beaucoup mieux de consigner tous les emballages, ce qui aurait obligé fabricants et distributeurs à revoir leur concept d’emballages perdus et à revenir à des emballages durables comme les bidons à lait ou des sacs (vous dites des cabas en France) réutilisables.

    Malheureusement les écolos ne sont généralement plus que des collabos qui, à l’instar de GreenPeace, préfèrent négocier avec les pollueurs pour ainsi éliminer les luttes citoyennes, ce qui en fin de compte ne fait que contribuer à rendre le capitalisme plus efficace et ne remet jamais en doute ce dogme de base de notre civilisation qu’est l’exploitation globalisée du vivant et du non-vivant.

    Une écologie responsable serait de poser comme dogme de base le respect du vivant et du non-vivant et de subordonner l’économie à ce but. Ceci permettrai de redonner un sens à nos vies comme à notre société, et une chance de survie à nos petits-enfants.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0