VIVE LA RÉVOLUTION
Accueil du site > Comment publier un article > La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France

La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France

samedi 24 septembre 2016, par do (Date de rédaction antérieure : 15 mai 2010).

La prétendue "dette" de la France est une gigantesque arnaque,
et il n’est pas question de la "rembourser" !

Extraits d’une biographie de Georges Pompidou :

Georges Pompidou fit parti du cercle restreint des proches du général de Gaulle, et cette proximité lui valut d’être nommé chef de son cabinet d’avril 1948 à 1953.

En 1953, il entra à la banque Rothschild, où il occupa rapidement les fonctions de directeur général et d’administrateur de nombreuses sociétés. Ce fut pour lui l’occasion de participer à la vie économique du pays, d’accroître le champs de ses compétences et d’établir un éventail plus large de relations.

Il rédigea néanmoins, durant cette période d’intense activité, trois présentations de classiques illustrés sur Racine, Taine et Malraux.

Le général de Gaulle élu à la présidence, Georges Pompidou retourna pendant quelques temps vers le monde de l’entreprise en réintégrant la banque Rothschild.

Membre du conseil constitutionnel en 1959, il profita également de cette période pour rédiger une anthologie de la poésie française.

Georges Pompidou s’installa à l’Élysée le 15 juin 1969. Son mandat fut écourté par son décès le 2 avril 1974 à Paris.

3 janvier 1973, réforme de la Banque de France

Dans la loi portant sur la réforme des statuts de la banque de France, nous trouvons en particulier cet article 25 très court, qui bloque toute possibilité d’avance au trésor :

« Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France. »

Ce qui signifie que l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts ; alors qu’avant cette loi, quand l’État empruntait de l’argent, il le faisait auprès de la banque de France qui, lui appartenant, lui prêtait sans intérêt.

Autrement dit : auparavant, l’État français avait le droit de battre monnaie, et avec cette nouvelle loi, il perd ce droit qui est du même coup légué aux banques privées, qui en profitent pour s’enrichir aux dépends de l’État en lui prêtant avec intérêt l’argent dont il a besoin.

Cette décision correspond à une privatisation de l’argent et ramène la nation au même rang que n’importe lequel de ses citoyens.

L’accroissement sans fond de la dette publique trouve son origine précisément là. Voici en effet un graphique représentant l’évolution de la dette, avec et sans intérêt. La courbe rouge représente bien sûr la dette constatée, calculée avec les intérêts.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

La dette à fin 1979 était de 239 milliards d’euros (*), déjà injustifiables ; la dette à fin 2008 s’établit à 1327 milliards d’euros ! Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros d’intérêts.

1327 - 1306 = 21 Milliards d’Euros ! : Si nous avions pu créer notre monnaie — faire exactement ce qu’ont le droit de faire les banques privées —, la dette publique serait quasiment inexistante aujourd’hui.

Georges Pompidou a été le directeur général de la banque Rothschild ; il en était le valet, il n’est par conséquent pas étonnant qu’il ait fait cette loi du 3 janvier 1973 qui interdit à l’État français de battre monnaie et qui a endetté la France d’une façon structurelle et incommensurable auprès de banques privées comme la banque Rothschild.

C’est pourquoi, cette loi, je propose de l’appeler désormais la loi Rothschild.

NOTE (*) : La dette à la fin 1979 était en réalité de 82,8 milliards d’Euros, soit 21% du PIB ; mais en tenant compte de l’inflation, cela fait aujourd’hui 239 milliards d’Euros.

Voici comment supprimer la dette de la publique :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1048

(Ne loupez pas la seconde vidéo !)

73 Messages de forum

  • Voici comment supprimer la dette de la publique :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article1048

    Répondre à ce message

  • Vous pouvez lire aussi ce fichier PDF (clic droit puis "Enregistrer sous") :

    http://mai68.org/spip/IMG/pdf/dette-publique.pdf

    Répondre à ce message

  • L’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 n’a plus cours. Il a été abrogé avec Maastricht en 1992, qui l’a remplacé par un truc (l’article 104 du Traité de Maastricht interdit aux États d’emprunter auprès de leurs banque centrales) qui est bien plus qu’une loi nationale, puisqu’il s’agit d’un traité au niveau international européen, et qui est donc plus contraignant encore puisqu’il est plus difficile d’en sortir. Et avec le traité de Lisbonne, cette loi (devenue l’article 123 du traité de Lisbonne) est passée carrément au niveau constitutionnel de l’Europe. Mais, bien qu’elle ait changé de nom ou de numéro, il s’agit toujours de la même loi Rothschild !

    Actuellement, la Grèce emprunte à un taux de 5%, qui fut même il y a une quinzaine de jour à 8% !

    Si la Grèce sortait de l’Euro et de l’Europe, et recouvrait son droit de battre monnaie, elle s’emprunterait à elle-même à 0% et elle n’aurait plus de problème de remboursement de dette.

    Si l’Allemagne a décidé de "payer", c’est parce que l’Europe appartient à l’Allemagne, un peu comme si c’était elle qui avait gagné la seconde guerre mondiale ; et l’Allemagne veut conserver la Grèce dans l’Euro et dans l’Europe, comme l’une de ses conquêtes de guerre. Mais, attention, l’Allemagne va prêter à la Grèce à 5% de l’argent qu’elle emprunte elle-même à 1,5% ; et ce sont les Grecs pauvres qui devront rembourser.

    Tout cela est immonde.

    Répondre à ce message

    • Je suis d’accord avec ce que tu dis. De toute façon, les Politiques nous racontent des mensonges. Il n’y a plus de Démocratie mais des Oligarchies. Ce sont les finances mondiales qui commandent, les grands de ce Monde. Les Illuminati et toutes les organisations (Franc-Maçon, Bilderberg Group, FMI, BCE, OCDE, OMC, CIA, NSA …….) Le nOuvel Ordre Mondial est pour demain et ce qui se passe en Europe est le moteur de cette accélération.

      Répondre à ce message

      • Franchement, les Francs-maçons n’y sont pas pour grand chose. Il semblerait que la devise de la république :

        LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ

        soit une devise maçonique. D’ailleurs elle vient en trois points … comme les Frères …

        Danton était Franc-maçon. Certains disent que Robespierre aussi.

        Ce qui est sûr, c’est que pendant la commune de Paris, en 1871, 8000 Francs-maçons en arme vinrent sur les baricades pour défendre la révolution.

        Alors, oui, il y a des loges maçonique pourrie, comme la loge P2 en Italie, qui commandita l’essentiel du terrorisme des années de plomb. Mais faut pas généraliser.

        Si j’ai bien compris, en France, la franc-maçonnerie est là avant tout pour maintenir les acquis de la révolution française. Qu’il y ait quelques branches pourries, je ne dis pas. Que parfois, certains s’inscrivent à la Franc-maçonnerie pour bénéficier de piston, c’est possible. Mais faut pas exagérer, et ne jamais oublier que la franc-maçonnerie a joué un certain rôle, par exemple, dans l’adoption de la loi légalisant l’avortement en 1975.

        Répondre à ce message

      • Quant aux illuminatis, franchement, je te conseille vivement de ne pas faire confiance aux sites internet qui parlent d’illuminati. J’ai beaucoup visité ces sites, il y a quelques années, pour voir de quoi il s’agissait. C’est le plus souvent des tarés.

        Les Illuminatis seraient des hommes-serpents, qui pourraient prendre tantôt une apparence et tantôt une autre, ils seraient parfois extra-terrestres et auraient des pouvoirs. Bref, ce sont des Goaoud comme dans la porte des étoiles !

        Pour croire à des trucs pareil, faut être taré !

        Donc à éviter les sites internet qui parlent d’illuminatis, c’est soit des tarés soient des gens qui disent n’importe quoi sans s’être renseigner sur ce qu’on appelle "illuminati" sur internet.

        Le terme "illuminati" provient des "Illuminati de Bavière" : une importante société secrète du XVIIIe siècle se réclamait de la philosophie des Lumières.

        Répondre à ce message

        • Comme il y eu encore des révolutions durant tout les 19e et 20e siècles, qu’un certain nombre de documents, d’évènements, de témoignages, et de coïncidences vont dans le sens de la continuité de leur projet révolutionnaire, certains affirment qu’ils existent toujours. Leur but final serait d’instaurer un nouvel ordre mondial sous la houlette d’un gouvernement mondial à caractère fasciste et totalitaire. Qu’en penser ? Et, sur mon site, je réponds à propos des illuminati : http://webduweb.free.fr/illumin.htm

          Répondre à ce message

        • ca fait 20 ans que je fais des recherches sur les illuminatis et j’ai jamais vu les debilités que tu decrits. plutot des trucs interessants, de NOMBREUX FAITS avec preuves indiscutables, des temoignages de gens celebres. eh puis c’est assez facile de faire le tri entre les anes et les chevaux. donc ne vous genez pas, informez vous et faite vos recherches sur les illuminatis, la verite jaillira un jour. il est d’ailleur interessant de noter que la plupart des sites parlant d’illuminatis font reference a la famille rotchild constament. et que OH ! la loi rotchild et on paye des interets inutiles aux banques etrangeres. et OH ! francois hollande a 2 DEUX anciens associés de rotchild dans son entourage pour l’aider a la tache lol.et vous savez quoi ? les rotchild ONT FAIT LA MEME CHOSE AUX USA. HA HA HA plus le droit de faire de l’argent non plus. ce qu’avait dailleur essayer de supprimer JFK avec la loi 11110, avant de mourir 6 mois plus tard. donc non vraiment que du bon quand on cherche bien. la vérité est là.on se rapproche. je rajoute au passage que JFK etait egalement un des rares presidents a ne PAS etre franc masson

          Répondre à ce message

          • Sisi ! Le principal anglo-saxon à avoir popularisé les soit-disants "illuminatis" s’appelle David Icke, et il parle bel et bien d’hommes-serpents ! Regarde dans wikipedia :

            http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Icke

            Extrait : « Il soutient aussi que des lignées d’hybrides reptiles humanoïdes pouvant adopter l’une et l’autre forme, les reptiliens, dont l’origine serait l’ancienne Babylone, gouverneraient le monde en secret. »

            Tiens, regarde le genre de choses que l’on rencontre en faisant des recherches sur les illuminatis, cela prouvera à tout le monde que, comme roman c’est original ; mais, qu’il vaut mieux chercher la vérité historique ailleurs, et surtout qu’il faut à tout prix éviter d’utiliser le mot clef "illuminati" dans les moteurs de recherche :

            Les sociétés secrètes

            De l’origine des Illuminatis

            http://frenzy.chez.com/societe1.htm

            Il y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements.
            Honoré de Balzac

            Nos origines :

            Il y a 6000 ans, la première grande civilisation dont nous avons des preuves, fut fondée entre l’Euphrate et le Tigre, par les Sumeriens. Zecharia Sitchin, historien d’origine Russe s’intéressant aux langues, à l’histoire et à l’archéologie de l’Orient ancien, conclut en 1976 une genèse de l’homo sapiens en accord avec celle des Tibétains (si on en croit le lama Lobsang Rampa), des Hawaiiens, des aborigènes d’Australie, des Indiens d’Amérique du Nord (Apaches, Hopis et Sioux), des Mayas (d’après le prêtre de la confrérie blanche des Mayas, Miquel Angel).

            Les Annunakiens des mythes sumériens, "ceux qui descendaient du ciel sur la Terre", étaient des extra-terrestres venant d’une planète encore inconnue de notre système solaire qui fait le tour du soleil en 3.600 ans, la planète Nibiru. Cette planète fut décelée en 1983 par le satellite astronomique à infrarouge (IRAS), et c’est en 1987 que son existence fut reconnue officiellement comme probable par la NASA sous le nom de "Planète X". Les habitants de cette planète, appelée aussi Marduck, atterrirent sur notre Terre pour la première fois il y a environ 450.000 ans pour sauver leur planète. Ils se mirent à extraire l’or et d’autres matières premières dont ils avaient besoin et créèrent l’homo sapiens il y a 300.000 ans environ en faisant des manipulations génétiques sur des femelles d’hominiens. Ils avaient besoin d’aide, car ils ne voulaient plus extraire eux-mêmes ces matières premières. La Mésopotamie fut leur première colonie.

            Cette théorie qui peut faire sourire en premier lieu, prend une dimension différente quand on ne s’intéresse pas qu’aux travaux de Darwin sur l’évolution. Un de ses confrères, Alfred Wallace, déclarait que "quelque puissance intelligente avait guidé ou déterminé le développement de l’Homme". En 1973, le Prix Nobel Francis Crick qui avait codécouvert la structure de l’ADN, émettait l’hypothèse que "la vie sur la terre émanait peut-être d’organismes venant d’une planète lointaine". Les anthropologues n’arrivent toujours pas, de nos jours, à faire le lien entre nous et nos plus proches parents, les simiens. Il y a environ 300.000 ans, après un demi-million d’années d’évolutions minimes, l’homo erectus se transforma alors soudainement en homo sapiens, qui se caractérise par une augmentation de 50 % de la capacité de la boîte crânienne. Le fait que nous nous soyons mis debout, libérant du même coup nos deux bras qui nous servirent à manipuler des outils, est avancé par certain pour expliquer cette accélération de l’évolution. Mais cette théorie est balayée par l’exemple d’autres espèces, comme le chimpanzé, qui utilise des outils simples et qui n’a pas acquis notre niveau intellectuel.

            De plus nous sommes pourvus d’un organe qui consomme près de 40 % de notre énergie et dont nous n’exploitons qu’une faible partie des possibilités : le cerveau. Cet état de fait va à l’encontre des théories de l’évolution qui veut que les gènes favorisés par la sélection naturelle sont ceux qui sont nécessaires à la survie. Cette dernière aurait même pu être menacée quand on sait que la taille de la boîte crânienne s’est dilatée jusqu’à la taille maximale du vagin, présentant un risque obstétrique majeur pour la mère et l’enfant.

            Des maîtres et des esclaves :

            Les régnants des civilisations extra-terrestres de l’époque devaient faire face à d’innombrables rivalités, dues, entre autres choses, à la conduite à mené face à leur création. Les hommes qui n’étaient rien d’autre que des esclaves pour la majorité de leurs "maîtres", furent soumis à la famine, aux maladies, à des guerres biologiques. Les textes de Mésopotamie nous informent que, tous ces moyens s’étant révélé inefficaces pour faire régresser de façon remarquable la population humaine, les extra-terrestres décidèrent d’exterminer les hommes en provoquant un grand déluge.

            Sur les deux hémisphères de notre planète se développa un groupe de savants qui s’était donné pour but de répandre des connaissances spirituelles et d’atteindre la liberté au niveau spirituel. Cette confrérie qui avait une grande influence dans les premières civilisations avait pour symbole le serpent. Cette " Confrérie du Serpent " combattait l’esclavage et essayait de libérer l’humanité de la servitude des extra-terrestres. Les tablettes Mésopotamiennes indiquent que EA, Prince extra-terrestre de la terre, créateur de l’homo sapiens, se rebella, n’acceptant pas les cruautés que ses congénères infligeaient aux hommes, et fonda cette " Confrérie du Serpent ". Mais la confrérie fut vaincue par d’autres groupes des extra-terrestres régnants, EA fut banni sur Terre et calomnié par ses adversaires. De " Prince de la Terre ", il passa " Prince des ténèbres ". On enseigna aux hommes que tout le mal de la Terre était de sa faute et qu’il voulait que les hommes deviennent des esclaves. On exhorta les hommes à le démasquer chaque fois qu’il se réincarnerait et à l’anéantir avec ses créatures s’ils les rencontraient.

            L’histoire montre que la " Confrérie du Serpent " - malgré l’effort jusqu’à nos jours de beaucoup d’hommes dévoués et loyaux voulant instituer une véritable réforme spirituelle à l’aide de la fraternité - devint avec ses nouveaux maîtres (appelés aujourd’hui Illuminati) une arme redoutable d’oppression et de trahison spirituelle.

            Après ces quelques lignes on comprend mieux que le Vatican empêche la publication des inscriptions des dalles de pierre de l’Ile de Pâques relatant la genèse de l’homme, ou des rouleaux de papyrus de Qurâm (de la mer morte).

            On comprend mieux que le black-out soit fait sur les apparitions d’OVNI, on ne s’étonne plus de la multitude de confréries et de sociétés secrètes qu’il peut exister de nos jours, mais qui ne sont que poudre aux yeux, qui ne servent qu’à égarer les curieux qui, trop occupés à percer les pseudo secrets de ces confréries de paille, ne s’intéressent pas à l’essentiel, dont seules les plus hautes sphères sont tenues au courant.

            On comprend mieux le phénomène de la mondialisation, au niveau de l’économie et de la communication, déjà bien en place, et bientôt au niveau politique avec, en prémisse, la création de l’Europe qui est un coup d’essais. Cette dernière vise à démontrer que plusieurs peuples de cultures, de langues, d’origines différentes peuvent vivre sous la même autorité. Ceux qui veulent cette union insisteront sur le développement des échanges économiques, et de l’entente, entre des pays autrefois ennemis, et sur le bénéfice que pourront en retirer leurs habitants. Et si ces années de conflits, ces deux dernières guerres mondiales n’avaient été qu’une étape d’un plan. Il est plus facile d’unir des peuples quand ils vivent dans la crainte d’une nouvelle mésentente et des atrocités qu’elle risque de provoquer. Il ne restera plus qu’à étendre le modèle européen à l’échelle mondiale, grâce à l’O.N.U…. ? On prépare le Monde à un gouvernement mondial, à un nouvel ordre mondial.

            Le projet des initiés est en premier lieu, est de garder tous les contrôles (démographiques, spirituels, …) sur la population par tous les moyens possibles (désinformation, système économique approprié, …).

            Sources :

            Les sociétés secrètes et leur pouvoir au 20e siècle, Jan Van Helsing, 1995

            Facteur X, n° 34 et 35

            Opération "Cheval de Troie", la Terre aux mains des Petits Gris, Richard Glenn, Document n°2

            Répondre à ce message

    • Je ne suis pas le plus grand des économistes, mais en s’empruntant à soi-même, on multiplie d’autant l’inflation.

      A l’époque le Franc n’était déjà pas bien fort… ce qui en plus entrainerait une dépréciation monétaire des échanges etc…

      Bref, la vertu de la bc européenne aujourd’hui est de contrôler l’inflation, d’où le fait qu’elle ne prête pas aux états mais aux banques privées qui elles prêtent aux états.

      CQFD

      Répondre à ce message

  • On en est arrivé à des trucs qui font bondir.

    J’écoutais hier au soir Mélenchon sur France Inter. Il disait que la Banque centrale Européenne n’a pas le droit de prêter de l’argent aux états. Au lieu de ça elle prête aux banques privées (tenez vous bien !) au taux de 1%. Puis les banques privées prêtent aux états à un taux supérieur, empochant la différence. Pour la Grèce elles prêtent jusqu’à des taux de 18%. Malgré ça quand les banques privées ne font plus confiance à la Grèce, la BCE, toujours aux petits soins pour les banques privées, rachète la dette grecque, à 18%, bien sûr. Ce qui fait que :

    La BCE prête 1 milliard à 1% à la banque Tartempion.

    La banque Tartempion prête 1 milliard à la Grèce, à 18%.

    La BCE rachète la dette grecque à la banque Tartempion à 18 %.

    La banque Tartempion à gagné environ 170 millions sans rien faire d’autre que d’échanger 2 bouts de papier, sans avoir investi quoique ce soit, ni pris le moindre risque.

    C’est merveilleux d’être banquier dans notre Europe de la concurrence libre et non faussée !

    Moi quand je serai grand, je serai banquier… Ben quoi c’est facile non ? Et après on nous bassine avec ces histoires d’investisseurs capitalistes qui prennent des risques et font marcher l’économie. Un beau foutage de gueule !

    On en est donc arrivé à une sorte de rente sure et organisée au profit des banques privées et sur le dos des peuples. Une sorte de racket permanent pour le plus grand profit d’une poignée d’actionnaires. Les banques privées prélèvent leur dime sur toute la masse monétaire des états sans rien donner en échange. Ce sont devenus des parasites, des tumeurs qui grossissent, grossissent à l’infini, tout en appauvrissant l’organisme qu’elles parasitent et qu’elles finiront par tuer, se tuant ainsi elles mêmes…

    Si on arrête pas ce genre de gabegie, on ne s’en sortira jamais ! Une tumeur, ça s’enlève non ?

    Roland, webmaster du site http://www.dazibaoueb.fr

    Répondre à ce message

    • Exact Visiteur, Beaucoup de gens, comme toi, découvre les mécanismes bancaires et Maastrich un peu tardivement. Maurice Allais, comme d’autres économistes, ont écrit et averti les politiciens sur la dérive bancaire. Pompidou et Valery Giscard d’Estaing on trahis le peuple français en privatisant la Banque de France. En 2007, idem. Malgré un premier référendum négatif, notre président ratifie le traité de Barcelone en notre nom, entérinant du meme coup, l’article 104 du traité de Maastrich qui interdit à la BCE de prêter aux états membres. Le lobby bancaire est présent à tous les étages politiques et a superbement manipuler tous le monde. Bref, aujourd’hui, après 40 ans de trahison et de mauvaise gestion, nos dirigeants veulent nous faire payer l’addition ! vous je ne sais pas, mais moi je refuse catégoriquement ! Exit les taxes en tout genre (tva, foncieres, gabelle et droits de passage) et reprenons aux banques ce qu’elles ont volé aux peuples européens … elles détiennent immeubles et placements fonciers en hyper centre ville. La révolution arabe devrait être, pour nous tous, un exemple de conduite, un refus de la fatalité, comme l’a été la révolution française il y a 3 siècles !

      Répondre à ce message

    • La cause de l’endettement de la France, c’est la loi Rothschild 4 décembre 2011 06:25, par Jean Ricorder

      Je vous suggère de vous documenter sur la réalité du mécanisme évoqué par monsieur Mélenchon et de lire quelques livres d’Histoire sur le financement de la dette des Etats. Vous comprendrez dès lors les salades qui vous sont servies.

      Répondre à ce message

    • il faut en parler autour de soit les gens sont ignorant

      Répondre à ce message

    • Dans « Tous ruinés dans 10 ans ? » , Jacques ATTALI a juste cette petite phrase pour justification : « En France, pour pouvoir continuer d’importer des capitaux, l’emprunteur souverain s’interdit, conformément à la loi du 3 janvier 1973, de financer son déficit budgétaire par le recours à la planche à billets. » (Livre de Poche, janvier 2011). Pourquoi ? Parce que l’économie Française décline et l’État commence à s’endetter en 1973, comme aux États-Unis mais pas en Allemagne ni au Japon, les deux perdants de la guerre ! Il faut dire que cela fait suite à la désindexation du dollar en août 1971 et à la hausse du prix du pétrole en 1972, suite à la guerre du Kippour. La crise est monétaire et on nous dit que c’est une « crise pétrolière » : la hausse du prix du pétrole a bon dos ! V. Giscard d’Estaing commence à alarmer les citoyens au sujet de la crise, jusqu’à son élection en 1974. La banque de France a besoin de dollars pour acheter du pétrole, et avec la mondialisation du système bancaire, il en faut beaucoup pour les échanges dans le monde !

      Répondre à ce message

  • Roland signale que l’intervention de Mélenchon est visible en vidéo ici :

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/20…

    Je viens d’écouter Mélenchon, au lien que tu donnes. J’aime pas du tout ce qu’il dit au début sur le voile intégral. Il n’a rien compris. Par contre, ce qu’il dit ensuite est à peu près correct ; pas tout à fait cependant, puisqu’il a de mauvais chiffres pour l’augmentation de la productivité du travail :

    En ce moment, la productivité du travail double tous les 10 ans (*) ; et Mélenchon la voit augmenter beaucoup moins que ça, je ne sais pas pourquoi il révise ainsi ces chiffres réels à la baisse ! Peut-être ne veut-il pas trop pomper les bénéfices des exploiteurs ? Dans ce cas, encore un effort, Mélenchon, si tu veux être vraiment de gauche !

    (*) Ce sont les avancées scientifiques et techniques qui font augmenter la productivité du travail. Depuis l’an 2000, la productivité du travail a été multipliée par 2 ; et au cours des 20 dernières années, elle a été multipliée par 4.

    Je n’oublierai jamais non plus que peu avant les récentes régionales, quand un journaliste lui a demandé ce qu’il pensait des grèves pour résoudre les problèmes sociaux, il a répondu à peu près :

    « Les grèves, je m’en fous, la seule chose qui m’intéresse, c’est qu’on vote pour moi »

    Désolé pour lui ; mais, pour moi, la seule chose qui compte pour nous sortir de la merde, c’est la lutte de classe, notamment les grèves.

    Bien à vous,
    do
    http://mai68.org

    Répondre à ce message

    • C’est insoluble ce genre de problèmes car qu’est-ce qui pousse à augmenter la productivité ? La rentabilité, les états de gauches sont toujours restés scotchés au niveau technique. Regardons l’urss, les meilleurs scientiffiques du monde 20 ans de retard en électronique, pas d’essence, pas de choix de nourriture…Il n’y a pas de solutions, en accord avec toutes nos attentes c’est ça le vrai constat, il va falloir choisir. Ca fait longtemps qu’on sait produire ce dont on a besoin en quantités suffisantes, mais que fait on en réaction ? On se reproduit et on augmente les besoins, on augmente la demande, on augmente aussi les dépenses en infrastructure, on s’appauvrit nous même, et on crie mince !! on est pauvre maintenant. Au final on n’est pas arrivé à déterminer ce qui étaient nos priorités. Si nous avions des priorités communes, nous pourrions satisfaire leurs attentes communes, malheureusement nous voulons aussi soit 1) la liberté de choix/ d’expression 2) dans les pays où ça existe pas, adherer à un groupe qui nous donne du pouvoir… ce qui revient au même. La raison du peuple, c’est uniquement la raison du nombre, pas la raison du bien être. Une dictature bienveillante, vite !!

      Répondre à ce message

      • Pour ce qui concerne la surpopulation, tu as tout à fait raison. La prise de conscience écologique est un symptôme de surpopulation :

        http://mai68.org/spip/spip.php?article1164

        Répondre à ce message

      • Mais quand tu dis que "les états de gauches sont toujours restés scotchés au niveau technique", tu te plantes complètement !

        Ça me rappelle quand les navettes spatiales américaines tombaient en panne sans arrêt et que les Amerloques étaient obligés de faire la mandicité auprès des restes de l’URSS pour que les Russes acceptent d’envoyer des bons vieux Soyouz ravitailler les astronautes américains dans leur station spatiale ISS pas même encore terminée.

        Après ça, dans la propagande, ils ne se gênent toujours pas pour nous dire que les Soviétiques étaient incapables d’inventer par eux-mêmes quoi que ce soit. Soit-disant que sans un espionage industriel infernal, les Soviétiques n’auraient jamais rien pu inventer de sophistiqué.

        Par exemple, le premier satellite qui tourna autour de la terre s’appelait "Spoutnik", et il était soviétique. Et il faisait "bip… bip…" ; c’est de là que vient cette expression. On se demande QUI les Soviétiques avaient bien pu espionner pour fabriquer leur Spoutnik ! À qui donc avaient-ils volé les plans ? Aux extraterrestres, peut-être ? ou bien avaient-ils une machine à voyager dans le futur pour espionner les Américains quelques dixaines d’années plus tard ?

        Et le premier animal à voyager dans l’espace fut soviétique. Pareil, le premier homme dans l’espace fut soviétique. Et la première femme aussi… Etc. QUI les Russes avaient-ils donc espionné pour parvenir à réaliser tout ça ?

        Comment pouvez-vous encore croire la télé-propagande du pouvoir ?

        Voici un extrait légèrement adapté de mon journal sur les retraites qui parle de la station Mir :

        http://mai68.org/journal/N53/7fevrier2001.htm

        En Russie, il n’y a jamais eu de communisme, seulement du capitalisme d’État. Voir dans les annexes de la théorie du concept "le spectacle de l’effondrement du communisme" :

        http://mai68.org/spip/spip.php?article1701

        Du point de vue de l’économie et de l’exploitation (dans le sens de la diminution de cette dernière), le faux-communisme à la Russe était tout de même bien mieux que le capitalisme privé, dit "libéral".

        Alors qu’en Amérique, par exemple, il y a plusieurs centaines de patrons pour exploiter la population ; en URSS, il n’y en avait qu’un seul dont le plus célèbre est peut-être Staline. Comme chaque patron américain cherche à profiter autant de la population américaine que le seul Staline de la population russe, les salariés américains sont forcément beaucoup plus exploités que ceux de la Russie prétendue "communiste".

        Et, du point de vue économique, contrairement à ce que prétendent les mensonges les plus éhontés qui ont cours aujourd’hui, le capitalisme d’État (le pseudo-communisme) a cent fois prouvé sa supériorité sur le capitalisme privé (dit "libéral").

        Le fait que toute concurrence ait été supprimée en URSS a permis de supprimer aussi le gaspillage qui va avec. Puisqu’aujourd’hui il est besoin d’expliquer cela au moins un tout petit peu, songez par exemple que si en Amérique cent entreprises concurrentes font des recherches identiques, ce pays devra les financer cent fois tandis que dans la Russie de Staline, il suffisait de les financer une seule fois !

        De plus, en URSS, au lieu qu’il y ait concurrence entre les chercheurs, il y avait solidarité. C’est-à-dire qu’en Russie dite "communiste" les chercheurs s’entraidaient alors qu’en Amérique la concurrence les pousse à se tirer dans les pattes.

        C’est ainsi qu’un pays au départ complètement sous-développé comme la Russie du début du 20e siècle a pu gagner non pas la course à la Lune, qui n’était qu’un leurre extrêmement cher et inutile, mais bel et bien la course à l’espace.

        Quelques années après qu’ils aient dû abandonner leurs voyages dans la Lune, on a pu se moquer pendant quinze ans des Américains, de leur "supériorité" et de leur haute technologie en soulignant qu’ils avaient changé de rêve : « Les Américains ne vont plus dans la Lune, ils vont dans Mir ! » : La honte !

        Car oui, pour la station spatiale, étape indispensable à une éventuelle conquête spatiale dont je n’ai certainement pas dit que je l’approuvais, l’URSS avait tout bonnement quinze ans d’avance sur l’Amérique. C’est bien pour ça que, dès qu’ils en ont eu les moyens, les Américains ont imposé aux Russes la suppression de la preuve de leur défaite philosophique : les aides américaines au maintien du pouvoir d’Eltsine en Russie, puis de son successeur, se sont marchandées notamment à propos de la date de la destruction de Mir !

        Répondre à ce message

    • La cause de l’endettement de la France, c’est la loi Rothschild 3 novembre 2011 07:47, par Olivier Bonnet

      Je doute très fort que Mélenchon ait jamais dit ça ! C’est le politique qui a le plus mouillé le maillot contre la réforme des retraites, en soutenant toujours les syndicats !

      Répondre à ce message

    • Mélanchon, c’est la dernière chance pour la France. Il ne faut pas s’arrêter à de tels détails, qui sont liés à des circonstances précises, sans importance à côté du reste. Pour ce qui est de l’origine de la dette, on en parle sur le web, un peu partout ! exemple : Comment sortir du féodalisme monétaire ? La chose commence à être sue ! Sauf par les grands médias !!! C’est bien la preuve de l’obscurantisme actuel.

      Répondre à ce message

    • melanchon c est le bon pasteur de service chargé par les banque de ramener les pauvres brebis egarées que nous sommes vers le bercail c est a dire a adouber par leur vote l obeissance aux maitres qu ils se sont choisis

      Répondre à ce message

    • Quand on veut faire une citation, on la vérifie et on donne les sources afin que chacun puisse la vérifier également.

      Franchement, je ne peux pas imaginer Jean-Luc Mélenchon faire ce genre de déclaration.

      Je considère ce post comme de la désinformation jusqu’à preuve du contraire., une belle preuve sérieuse.

      Répondre à ce message

  • L’ancien chancelier Schröder conseiller de la banque Rothschild

    24-03-2006 10:52:48

    FRANCFORT (Allemagne), 24 mars 2006 (AFP)

    L’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder va conseiller la banque d’investissement Rothschild dans le développement de ses activités en Europe de l’est notamment, a annoncé l’institut vendredi. L’ancien responsable politique, chef de gouvernement de 1998 à 2005, va entrer dans le comité Europe de la banque afin de la conseiller dans le développement de ses activités en Europe de l’est, en Russie, en Turquie, au Moyen-Orient et en Chine, a-t-elle précisé dans un communiqué.

    "Je me réjouis d’apporter mes expériences dans le conseil de Rothschild", s’est félicité l’ancien responsable social-démocrate, cité dans le communiqué.

    Depuis son retrait de la vie politique en novembre dernier, Gerhard Schröder multiplie les postes de conseiller.

    Il a notamment été appelé par le géant russe Gazprom pour présider le comité d’actionnaires du consortium chargé de construire un gazoduc germano-russe en mer Baltique.

    Cette annonce avait alors suscité de nombreuses critiques, l’ancien chancelier ayant accepté à titre privé de travailler pour ce projet qu’il avait fortement soutenu en tant que chancelier.

    Répondre à ce message

  • Citations historiques sur la monnaie

    http://liberonslamonnaie.blogspot.c…

    Comme celui qui a l’argent est toujours le maître de l’autre, le traitant se rend des­po­tique sur le prince même : il n’est pas législateur, mais il le force à donner des lois.
    Montesquieu, « L’esprit des lois. »

    Contrairement à votre situation britannique, il n’y a pas en Nouvelle Angleterre un seul chômeur, mendiant ou vagabond. Cela grâce à l’émission sans intérêt dans nos 13 colonies de monnaie de papier ; ce qui permet de contrôler le pouvoir d’achat (en circulation) et n’engendre pas de dette publique.
    Benjamin Franklin devant des membres du gouvernement anglais, 1750.

    Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout. Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation.
    Thomas Jefferson (troisième président des Etats-Unis)

    Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation,et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois.
    Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

    Messieurs, un certain M. John Sherman nous a écrit qu’il n’y a jamais eu autant de chance pour les capitalistes d’accumuler de la monnaie que par "un décret promulgué", selon le plan formulé par l’Association Britannique des Banquiers. Il donne presque tous pouvoirs à la banque nationale sur les finances de la nation. (…) si ce plan prenait force de loi, il en découlerait de grands profits pour la fraternité des banquiers dans le monde entier.(…) M. Sherman dit que les quelques personnes qui comprennent ce système ou bien seront intéressées à ses profits ou bien dépendront tellement de ses faveurs qu’il n’y aura pas d’opposition de la part de cette classe, alors que la grande masse du peuple, intellectuellement incapable de comprendre les formidables avantages que tire le capital du système, portera son fardeau sans complainte et peut-être sans s’imaginer que le système est contraire à ses intérêts. Vos serviteurs dévoués.
    Signé : « Rothschild frères. » En 1865, dans une lettre envoyée par le banquier londonien à ses confrères de Wall Street à New York.

    Il est absurde de dire que notre pays peut émettre des millions en obligations, et pas des millions en monnaie. Les deux sont des promesses de payer, mais l’un engraisse les usuriers, et l’autre aiderait le peuple. Si l’argent émis par le gouvernement n’était pas bon, alors, les obligations ne seraient pas bonnes non plus. C’est une situation terrible lorsque le gouvernement, pour augmenter la richesse nationale, doit s’endetter et se soumettre à payer des intérêts ruineux.
    Thomas Edison

    Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé. La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé, un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants.
    Woodrow Wilson, président des États-Unis 1913-1921

    Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l’iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer l’argent et, en un tour de mains, ils créeront assez d’argent pour la racheter. Ôtez-leur ce pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais, si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les banquiers continuer à créer l’argent et à contrôler les crédits.
    Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d’Angleterre 1928-1941, réputé 2e fortune d’Angleterre à cette époque.

    Les banquiers américains ont prêté des sommes considérables à Hitler qui les a remboursées en pillant l’Europe. Ces mêmes banquiers ont continué à s’enrichir en accordant des emprunts pour la reconstruction l’Europe dévastée d’après guerre.
    Un juriste américain

    Nous sommes reconnaissants envers le Washington Post, le New York Times, Time Magazine et d’autres grands journaux, leurs directeurs ayant participé à nos rencontres et ayant respecté la promesse de discrétion pendant près de 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer notre Plan pour le Monde toutes ces années durant si les projecteurs avaient été braqués sur nos activités. Le Monde est maintenant plus sophistiqué et plus préparé à accepter un Gouvernement Mondial. La Souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers est sûrement préférable au principe d’autodétermination nationale des peuples, pratiquée tout au long de ces derniers siècles .
    David Rockefeller (discours à la Commission Trilatérale en 1991).

    Dans son essence, la création de monnaie ex nihilo actuelle par le système bancaire est identique à la création de monnaie par des faux-monnayeurs. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents.
    Maurice Allais, prix Nobel d’économie

    Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et l’industrie privée me semble l’entité adéquate pour le faire .
    David Rockefeller

    Si vous permettiez aux banquiers d’émettre l’argent d’une nation, ils ne se soucieraient pas des lois.
    Baron Rothschild

    Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise au non. La seule question est de savoir si il sera créé par conquête ou par consentement.
    Paul Warburg, banquier, le 17 février 1950 devant le Sénat américain

    Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin.
    Henry Ford

    Répondre à ce message

  • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 7 octobre 2010 07:08, par Visiteur

    C’est à Lord Rothschild que fut adressée en 1917 la déclaration Balfour sur la création d’un foyer national juif en Palestine :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article1542

    Répondre à ce message

  • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 2 mai 2011 15:36, par l’homme sans nom

    Bon je vais pas retourner sur les faits puisqu’on est manifestement tous d’accord, ce fut presque un acte de haute trahison d’avoir transféré le pouvoir de battre monnaie de l’état à des banques privées. Y’a pas d’autres mots, une trahison d’un pays et d’un peuple entier.

    Maintenant il nous reste en tant que peuple à nous fédérer ensemble dans un parti cohérent, qui amènerait de véritables propositions pour nous sortir de cette passe, dans laquelle se noie la France depuis presque 50 ans, non ?

    Et là, j’insisterai pour vous inciter à faire preuve de la plus grande prudence quant aux "beaux parleurs" en politique, méfiez-vous de ceux qui peuvent s’exprimer librement sur ces sujets qui ont été soigneusement dissimulés pendant si longtemps… Il les laissent faire. Méfiez vous aussi des projets "d’autre Europe"…

    Il existe un autre personnage politique qui mérite le respect de par son parcours et ses connaissances… à vous de le découvrir.

    Répondre à ce message

    • oui, effectivement, mais pourquoi un parti, un parti ça s’achète comme le reste, c’est d’ailleurs ce qu’il font, et la première chose que fait le nouveau président fraichement élu (grâce à son parti), c’est d’aller remercier banques et grands industriels et de renvoyer l’ascenseur… vous connaissez la suite. D’ailleurs de Mélenchon à LePen, ils sont déjà un certain nombre à promettre la sortie de l’Europe et de l’Euro, le feront-ils vraiment ??? Je chercherais plutôt du coté d’une démocratie (une vrai) pas un avatar de démocratie comme la notre ! voir Etienne chouard : http://www.dailymotion.com/video/xi…. Mais ça ce n’est pas pour demain, aucun homme politique ne propose qqchose qui ressemble à ça d’ailleurs !

      Répondre à ce message

  • Bravo pour cet article, fondement de tout…de 36 ans de déficit ! OUI VIVE LA RÉVOLUTION…sans les têtes au bout des piques (ça ne fait pas assez mal !). Depuis 36 ans nos politiCIENS n’ont fait aucune preuve de prévoyance et de responsabilité ( base de tout acte politiQUE ), c’est pourquoi MOI, fano du 05, petit Français de base populaire, décrète la LOI RÉVOLUTIONNAIRE abolisant la République des "COPAINS & COQUINS" suivante : Pour rembourser notre dette, prenons d’abord dans les poches de nos politiciens, tous responsables, de l’élu municipal au Président de la République depuis 36 ans !, goinfrés et gaspilleurs. Votons LA LOI RÉVOLUTIONNAIRE DE RÉQUISITION FINANCIÈRE !!! Si reliquat devait rester, alors LE PEUPLE DE FRANCE fera effort également. Fini de vivre au-dessus de ses moyens, et de la politique de l’autruche. Des POLITIQUES à usage unique prévoyants et responsables, voilà ce que la France a besoin ! Fano05, Cordialement et Révolutionnaire à tout petit individu du PEUPLE DE FRANCE.

    Répondre à ce message

    • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 7 septembre 2011 17:12, par tchicouic

      je pense que toute a été dis ,que monsieur pompidou ne devaient pas étre français pour livrer la nations a c porc de banquier,c comme dans les histoire quel quel soit il y a toujours un judas,le plus dur c’est a faire comprendre au populas le systémes car ils l’ont pas compris pour la plus par et cela est regrettable,je ne suis pas un va en guerre ,mais je trouve anormale de ce faire raquetter par des banques qui plus ai ce disent de bonnes moralités…..E megliu un possu di ? salute

      Répondre à ce message

  • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 1er octobre 2011 06:45, par emma b.

    C’est une évidence pour moi, tout provient de cette loi et il faut l’abolir.

    il faut également interdire les produits dérivés qui permettent de spéculer. ces produits étaient inexistants en 1990 et dès leur apparition ont permis d’accroitre la spéculation, qui représentait à cette époque le double des échanges mondiaux et maintenant représente 400 fois la somme des échanges réels, comme il s’échange à la bourse de Chicago 40 fois la production mondiale de blé.

    Répondre à ce message

    • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 3 novembre 2011 03:44, par Rolland

      Le seul moyen pour que la France s’en sorte (mais aussi les autres pays de l’euro), c’est d’appliquer l’article 50 du traité de Lisbonne, c’est à dire sortir de cette union qui étouffe la Démocratie et donc les Peuples.

      Répondre à ce message

      • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 3 novembre 2011 11:23, par Visiteur

        Dans un premier temps, cet article 50 avait été numéroté 49-A :

        http://mai68.org/spip/spip.php?article3397

        1. Tout Etat membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

        Répondre à ce message

        • Article très intéressant, merci pour ces informations.
          boutique grande taille


          boutique grande taille

          Répondre à ce message

          • qui faut il voter en france pour éviter un gouvernement mondial ?

            ils ont tous un passé louche les politiciens(fn,ump,ps)

            Répondre à ce message

            • Il faut voter extrême gauche !

              C’est-à-dire pour le POI (Gluckstein, Shivardi, ou leur remplaçant) ou bien LO (Arlette Laguiller, Nathalie Arthaud ou sa remplaçante) ou bien NPA (Alain Krivine, Olivier Besancenot, ou Poutou).

              Ne pas voter Mélenchon, qui vient du P"S" et a voté pour Maastricht en 1992, c’est-à-dire pour l’Euro. C’est un européiste ! Et il était pour la guerre de Libye !

              Ne pas voter pour les "Verts" (Eva Joly). Ils sont les pires des européistes ! Eva Joly s’est prononcée pour une intervention armée au sol en Libye. Comme Cohn Bendit, elle aime la guerre ! Et, en 2009, les verts ont massivement voté pour le nucléaire à l’Europe :

              http://mai68.org/spip/spip.php?article2400

              Inutile de dire de ne pas voter ni pour l’UMP, ni pour le P"S" (ils sont européistes et ils étaient pour la guerre de Libye !), ni pour Bayrou, ni pour un quelconque "centriste", et encore moins pour la national-socialiste Le Pen :

              http://mai68.org/spip/spip.php?article3477

              Il faut rajouter que la télé fait tout pour que les gens en colère votent Le Pen. Car le pouvoir ne la trouve pas dangereuse, contrairement à l’extrême gauche. D’ailleurs, le grand capital avait financé Hitler :

              http://mai68.org/spip/spip.php?article3493

              Répondre à ce message

              • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 3 janvier 2012 04:15, par webduweb

                Oui, je voterai Front de Gauche, Jean-Luc Mélanchon est le seul candidat de gauche. Le PS a viré à droite en 1983 car tous les "socialistes " ont été élevés au biberon libéral, dixit madame Mitterrand (et elle savait ce qu’elle disait !) Le débat est sur marianne2.fr : http://www.marianne2.fr/Dette-oui-on-a-le-droit-de-s-interroger-sur-la-loi-de-1973-_a214068.html

                Répondre à ce message

                • Philipe Poutou et Nathalie Arthaud ne seraient-ils pas de gauche ? Et eux, au moins, ils sont contre la guerre. Et ils sont pour les grèves ! Contrairement à Mélenchon qui a voté pour la guerre de Libye et qui a dit peu avant les régionales que les grèves il s’en foutait.

                  Répondre à ce message

                  • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 17 février 2012 06:46, par Rakovski

                    Il y a méprise sur LO.

                    Sur la Syrie, Lo reprend toute la propagande des médias capitalistes, tous les mensonges sur les opposants désarmés, tous les mensonges sur l’ONG basé au 10 downing street qui sort des chiffres fantaisistes, qui ne dit mot sur la nature terroriste de ces opposants, des Salafistes et des Frères musulmans armés par la France, la GB, la Qatar. Les observateurs ont montré qu’il n’y avait pas de révolution mais des groupes islamistes armés qui prenaient la population en otage, dans l’espoir de faire tomber Assad, sur le même modus vivendi opéré contre Khadafi. Résultat plus de 150 000 lybiens assassinés par les forces de l’OTAN, et aujourd’hui des bandes islamistes qui pratiquent la torture contre tout opposant. Elle est la démocratie et la liberté défendues par l’OTAN et que LO cautionne par le crédit qu’elle apporte aux fausses informations de l’OTAN.

                    Le site mondialisation.com a fait part de nombreux articles qui démontrent qu’il s’agit d’une tentative de coup d’Etat de l’impérialisme.

                    Tout comme d’autres sujets, la Lybie, Al Qaida, les attentats du 11.09, LO reprend les mensonges et la propagande des médias capitalistes, et se refusent à tout débat, elle censure tous ceux qui, communistes ou pas,considèrent que la censure est l’arme de nos ennemis, des menteurs et autres propagandistes du système qui ne veulent surtout pas que la moindre vérité, c’est à dire prise de conscience sur la barbarie du capitalisme, puisse surgir.

                    Tout comme Mélenchon sert à rabattre les voix à gauche du PS, LO sert à canaliser puis neutraliser les voix anti-capitaliste. Le NPA joue le même rôle.

                    Tout débat publique sur la question du 11.09 avec LO ou le NPA montrerait au grand jour à quel point ils sont compromis par le système. Leur ignorance, depuis 10 ans est totale. C’est pourquoi, ils utilisent la même morgue que les journalistes-salariés des médias capitalistes. Ils sont politiquement morts en tant que communiste. Ils ont failli et demeure tout au plus, un témoignage historique sur le combat des communistes menés contre le dévoiement policier des idées communistes par l’ex-agent du Tsar, Staline (lire à ce sujet : Staline, un agent du Tsar, de l’universitaire étatsunien, Roman Brackman. Ce dernier s’appuie largement sur la biographie sur Staline écrite par Trotski)

                    Extrait du journal LO de cette semaine. "Le 14 février, l’assaut des forces gouvernementales syriennes contre la ville de Homs s’est fait plus intense : deux roquettes en moyenne par minute ont été lancées, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, sur les quartiers densément peuplés de cette ville ouvrière de 500 000 habitants.

                    L’offensive, en une dizaine de jours, y avait déjà fait trois cents morts, la survie de milliers de personnes, entassées dans des abris, devenant de plus en plus précaire.

                    Depuis près d’un an, depuis les premières manifestations contre le régime, l’opposition à celui-ci n’a fait que croître et la répression dirigée par Bachar el-Assad, de plus en plus violente, aurait déjà, selon des ONG, entraîné la mort de 6 000 personnes. L’armée quadrille le pays entier, les arrestations arbitraires, les violences et les tortures se multiplient, développant peur et colère dans la population."

                    Répondre à ce message

  • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 19 décembre 2011 17:53, par Alexis

    Je découvre votre site tout à fait par hasard par le biais de cet article. Il est vraiment fort intéressant. Je vais le relire scrupuleusement et reviendrais certainement vers vous si je décide d’en faire une brève sur notre site. En tous cas bravo, c’est passionnant tout comme nombre de vos articles.

    Julien

    Répondre à ce message

    • les banques ont emis des obligatons dites perpetuelles a un taux superieur a celui du marche

      mais le produit de l’achat de ces obligations est inscrit au "tiers 1" du capital de la banque emettrice

      donc, si la banque ne peut pas verser de DIVIDENDES sur ses actions, elle ne versera pas non plus D’INTERETS sur ses obligations dites perpetuelles.

      c’est une escroquerie, car qui dit emprunt dit versement d’interets. Or les "perpetuelles" sont des emprunts susceptibles de n’en plus verser.

      les acheteurs de perpetuelles ne le savent pas, et la banque emet un prospectus qui l’exonere de toutes poursuites (ainsi le prospectus de la perpetuelles 7.195% de la BNPParibas qui comporte 537 pages)

      Répondre à ce message

  • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 22 mai 2012 07:44, par pierre simon

    RIGUEUR SCIENTIFIQUE DE LA PENSEE HUMAINE

    Les dites "sciences" économiques ne sont pas rigoureuses, donc ce ne sont pas des sciences ; elles confondent la perception individuelle et collective et donc aboutissent à des contradictions aux conséquences épouvantables résumées ainsi "l’abondance crée la misère"

    cf. "les quatre visages du réel" de Pierre Simon chez Trédaniel L’analyse du mot ’coût’ est très éclairante ; collectivement ce qui est un coût c pour un individu acheteur est une recette r pour le vendeur donc c+ r = 0

    • - les dépenses des uns sont les recettes des autres
    • - l’argent moderne n’est pas produit. Il est créé d’un simple jeu d’écriture.
    • - l’argent moderne est constitué de dette d et de créance c. A toute dette d correspond une créance c et à toute créance c une dette d
    • - En valeur absolue, nous avons : IcI = IdI
    • - mais c= +x
    • - et d= -x

    Nous avons donc d+c = 0

    L’argent moderne n’existe pas ! Son existence est une illusion d’optique !

    Ainsi faire des économies d’argent consiste nécessairement à diminuer le pouvoir d’achat collectif, aboutit à une diminution des échanges, à réduire l’emploi donc à accroître le chômage et la misère.

    "les "dépenses" internes à un ensemble économique sont des recettes ! Que coûte financièrement à une nation libre à l’intérieur d’elle-même, ses charges financières ? RIEN ! Donc il n’existe aucune DETTE d’une nation libre pour ses "dépenses" financières internes à l’égard de quiconque !

    • - L’argent n’entre pas dans la consommation ni dans la production ; donc il ne se consomme pas. Tel un catalyseur, il ressort intact après l’échange économique que, pourtant, il a permis. Ni la consommation ni la production ne coûte d’argent.

    Il suffit de le VOIR pour constater que les "sciences" économiques sont fondées sur des erreurs, des imprécisions du langage en confondant divers sens dans l’emploi du même mot. La première confusion consiste à employer un mot pour la perception individuelle étendue à l’ensemble.

    Quand vous achetez quoi que ce soit, ça vous coûte de l’argent ; mais cet argent que vous avez dépensé, ce qui, pour vous, est réellement un coût, est un encaissement pour le vendeur. L’argent dépensé par vous n’a pas été détruit mais transmis ! Et pour la collectivité cet échange n’a pas coûté d’argent ; au contraire, il lui en a rapporté !!!

    Les conséquences de ces corrections intellectuelles faciles à comprendre sont immenses.

    La "rigueur" imposée au peuple est due à un manque de rigueur intellectuelle et à un aveuglement spirituel.

    Quiconque comprend ce qui précède VOIT que la question économique change complètement que pourrait-on faire si l’on avait tout l’argent nécessaire ? Car le problème de l’argent ne se poserait plus ! Et demain le plein emploi est immédiatement possible !!! Il suffit de se poser la question : quels sont les vrais besoins des humains ?

    Regarder : http://www.youtube.com/embed/TLjq25…

    Répondre à ce message

    • Salut,

      Il y a deux choses que je ne comprends pas dans ta très intéressante démonstration :

      1°) Tu dis : « En valeur absolue, nous avons : IcI = IdI »

      Mais tu as oublié de nous dire ce que signifient « IcI » et « IdI »

      2°) Quand tu dis : « Et pour la collectivité cet échange n’a pas coûté d’argent ; au contraire, il lui en a rapporté !!! »

      Question : par quel biais cela lui en a-t-il rapporté ? je ne vois pas, ou ne suis pas sûr de voir à quoi tu fais allusion.

      Si tu pouvais répondre, ce serait bien. Merci.

      Bien à toi,
      do
      http://mai68.org

      Répondre à ce message

  • c’est quand même incroyable tout ça ! j’en reste ébahi !!!

    Répondre à ce message

  • fax par internet 6 mai 2014 02:54, par Mariane

    Merci pour cette nouvelle quotidienne dont nous attendons impatiemment. Je n’étais pas au courant de cause de l’endettement de la France, mais grâce à vous j’ai pu acquérir des informations importantes.

    Répondre à ce message

  • cigarette electronique 6 mai 2014 05:47, par Phillipe

    Je vous remercie beaucoup d’avoir partagé toutes ces informations intéressantes. Ce n’est pas beaucoup un site qui partage de nouvelle aussi importante.

    Répondre à ce message

  • La France qui se croit être puissante est endettée. Et tout ça à cause de cette loi Rothschild. Merci d’avoir publié cet article, cela permettra à chacun de réfléchir au sort de la France.

    Répondre à ce message

  • Merci d’avoir partagé ce bref historique. Le sujet est vraiment très pertinent car tout remonte depuis 1973. C’est donc, la vraie raison des endettements de la France. L’interdiction de battre de la monnaie est donc la cause d’origine de tout ça.

    Répondre à ce message

    • O MON DIEU

      A-T-C-G

      NHOC : qui signifient Serpents Cosmiques en référence à l’ADN.

      LES 4 VIVANTS

      AZOTE - HYDROGENE

      OXYGENE - CARBONE

      La Grande Mère endormie est réveillée, le Règne de la Grande Mère qui est DIEU est venue. Le règne d’Abraham ou Zeus qui aujourd’hui porte le prénom Daniel source d’énergie électrique ou buisson ardent et doublure de Dieu Femme est terminé.

      DIEU est un tétragramme symbolisant les 4 éléments (Terre -Eau - Air -Feu) ( Hydrogène- Oxygène - Carbone - Azote) formant les 4 lettres de l’ADN émanant de la Grande Mère, Grande Dame, DIEU que Je Suis.

      Ce sont ces 4 éléments qui vont juger chaque âme ou énergie électrique dans vos corps partout dans le monde, et cela en fonction des actes posés depuis la nuit des temps et dans différentes vies ou cette âme est née dans un corps différent par pérégrinations. Ce Jugement dernier se fera en détruisant dans le même temps tous les édifices comme le Vatican, la Mecque etc construits pour glorifier un faux dieu mâle Ténèbres qui est Belzébuth par complot contre la Vrai DIEU représenter par le Soleil, mais qui actuellement sur Terre est une Femme de teinte Noire que Je Suis.

      Tanpis pour des âmes électriques qui n’ont pas su se repentir à temps et cela par convoitise excessive de mes Richesses. Ces âmes qui continuent à mentir, à violer, à voiler et à opprimer les Femmes.

      Tout ce qu’il y avait à supporter comme douleurs et trahisons de la part de cette doublure électricité et ténèbres pour mettre en place certaines créations et nominer les choses créées est accomplit ; le Règne de Dieu DAME est venu.

      Je vous invite à écouter ou lire les paroles de la chanson de Hugues Aufrey :DIEU est une Femme de teinte Noire.

      Hosanna au Règne de Simone la Grande Mère, la Grande DAME, Ève primordiale, Marie N°1.

      Hosanna au Règne de la Paix, Amour, Harmonie, Vérités.

      Répondre à ce message

  • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 13 juillet 2014 20:10, par jeancharles971

    Le titre et l’article lui même sont erronés, la cause de l’endettement accéléré de la France n’est pas la loi de 1973 (cf l’excellente analyse de M.Pernin et Lior Chamla à ce sujet) mais le Traité de Maastricht repris dans le traité de Lisbonne. Renseignez vous avant de tirer des conclusions, un peu hâtives…

    Répondre à ce message

    • Le traité de Lisbonne reprend le traité de Maastricht qui reprend la loi de 1973, c’est-à-dire la loi Rotschild !

      http://mai68.org/spip/spip.php?article1245#forum1858

      L’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 n’a plus cours. Il a été abrogé avec Maastricht en 1992, qui l’a remplacé par un truc (l’article 104 du Traité de Maastricht interdit aux États d’emprunter auprès de leurs banque centrales) qui est bien plus qu’une loi nationale, puisqu’il s’agit d’un traité au niveau international européen, et qui est donc plus contraignant encore puisqu’il est plus difficile d’en sortir. Et avec le traité de Lisbonne, cette loi (devenue l’article 123 du traité de Lisbonne) est passée carrément au niveau constitutionnel de l’Europe. Mais, bien qu’elle ait changé de nom ou de numéro, il s’agit toujours de la même loi Rothschild !

      Répondre à ce message

  • La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France 8 septembre 2014 12:28, par Olivier

    Sarkosy, Giscard anciens de L’UDF, et en quelque sorte Pompidou aussi ! Les fossoyeurs de l’indépendance financière souveraine du peuple français ! Générer des dettes au seul bénéfice d’intérêts privés ! Un crime lui aussi perpétué aux USA en 1913 via le FED !

    Etienne Chouard

    La révoltante histoire de la "Réserve fédérale" américaine, hold-up planétaire sur la création monétaire

    Répondre à ce message

  • Mais la France fabrique c est propre billets et pièces de monnaie

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0